En moins de trois semaines, Longueuil a annoncé deux grands projets immobiliers qui illustrent le dynamisme de la Ville malgré la crise sanitaire, estime la mairesse Sylvie Parent.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

« Avec la morosité qu’on a connue au cours des derniers mois, ces projets donnent vraiment une erre d’aller », a expliqué jeudi la mairesse de Longueuil à La Presse. « On avait anticipé ce développement-là lorsque Molson est venu s’installer chez-nous. Les gens réalisent qu’on a de la place, des projets, une planification et une vision. On est en train de récolter le travail des dernières années », a souligné Mme Parent.

Le mois dernier, la Ville a vendu l’édicule du métro et un stationnement adjacent à Devimco qui y construira quatre tours résidentielles (1200 unités d’habitation). Le promoteur détenait déjà une entente d’exclusivité pour son projet d’une valeur de 500 millions. Les travaux doivent s’échelonner sur six ou sept ans et participeront au développement du centre-ville de Longueuil.

À environ 4 kilomètres de là, un autre projet prendra forme, mais cette fois dans le cadre du plan de développement du pôle Roland-Therrien, une ancienne friche industrielle comptant 97 hectares (8000 logements à construire, un parc central et des commerces de proximité). Au terme d’un appel d’offres pour la vente et le développement d’un terrain appartenant à la municipalité, trois promoteurs ont soumissionné et c’est le Groupe MACH qui a remporté la mise.

Le terrain visé est d’une superficie totale de 12 400 mètres carrés ; il sera vendu 13 millions. Les élus du conseil municipal devront se prononcer sur le projet lors de l’assemblée de mardi prochain.

Le Groupe MACH prévoit y construire des tours comptant 600 logements, dont 10 % de logement social et abordable, ainsi que 10 % d’unités comportant trois chambres ou plus pour les familles. Il s’agit des « conditions » à la réalisation du projet, a mentionné Sylvie Parent.

Le projet représente un investissement total de 160 millions. La Ville de Longueuil devra également injecter de l’argent pour construire les infrastructures (canalisations, égouts, rues, trottoirs, éclairage, par exemple) dans le secteur. Selon le plus récent Programme triennal d’immobilisations (PTI), une somme de 10 millions est prévue en 2020 et près de 20 millions supplémentaires au cours des deux prochaines années, pour la phase 1 du pôle Roland-Therrien.

Par ailleurs, la mairesse Parent a rappelé que le pôle Roland-Therrien se retrouvera au cœur du développement du projet de tramway (Léeo – Lien électrique est-ouest) qui sera relié à la station Panama du futur train électrique (REM-Réseau express métropolitain), à Brossard.