(Ottawa) Le réseau de financement du Parti conservateur du Canada (PCC) semble s’être essoufflé au cours des trois derniers mois de 2019, car de nouveaux chiffres d’Élections Canada montrent que le parti meneur de longue date a pris du retard sur les libéraux au pouvoir.

Lee Berthiaume
La Presse canadienne

Tout de même, malgré ce recul, le PCC a été en mesure de générer plus de financement au cours de l’année que tout autre parti.

Une baisse des dons pour le dernier trimestre de 2019 était à prévoir, car les partis fédéraux avaient sollicité fortement leurs partisans dans la première partie de l’année en vue des élections fédérales d’octobre.

Mais le déclin des conservateurs a été particulièrement marqué. Le parti n’a enregistré que 4,1 millions de dons d’octobre à décembre auprès de 31 500 donateurs après avoir collecté 10,1 millions auprès de 62 000 donateurs de juin à septembre.

Les libéraux ont affiché une baisse moins importante, mais ils partaient aussi d’un niveau moins élevé — le Parti libéral du Canada (PLC) a obtenu 4,8 millions auprès de 46 000 donateurs au cours des trois derniers mois, comparativement à 7,2 millions auprès de 53 300 donateurs au trimestre précédent.

Le Bloc québécois a obtenu 580 870 $ auprès de 5401 donateurs pour le quatrième trimestre, comparativement à 502 330 $ de la part de 3593 donateurs pour trimestre précédent.

Les conservateurs ont néanmoins prolongé leur domination en matière de financement avec un total de 30,8 millions pour l’ensemble de 2019, comparativement à 21 millions pour les libéraux, 8 millions pour le Nouveau Parti démocratique (NPD), 6,5 millions pour les verts et 1,8 million pour le Bloc.

« Nous avons vraiment demandé beaucoup de nos donateurs plus tôt dans l’année en prévision des élections et, comme ils le font souvent, ils ont répondu présents », a déclaré le porte-parole du Parti conservateur, Cory Hann, dans un courriel.

« Avec les résultats (du quatrième trimestre) maintenant connus de tous les partis, il est confirmé que le Parti conservateur a recueilli plus de 30 millions en 2019, établissant un nouveau record canadien de collecte de fonds pour n’importe quel parti politique », a fait valoir M. Hann.

Le record précédent de campagne de financement du PCC était de 29 millions en 2015.

Les résultats publiés par Élections Canada pourraient se révéler très importants dans un avenir proche, puisque les Canadiens ont élu un gouvernement libéral minoritaire en octobre. Cela signifie que les partis doivent être prêts à se lancer de manière précipitée dans des élections, ce qui fera augmenter les dépenses.

Bien qu’il ait affiché un total moins élevé cette année, le porte-parole du Parti libéral, Braeden Caley, a présenté les chiffres de la collecte de fonds — et le résultat des élections d’automne — comme une preuve que les Canadiens appuient le programme du parti.

« La solide situation financière et l’efficacité du Parti libéral du Canada signifient que nous pouvons commencer 2020 en force et rester prêts pour une campagne, peu importe le moment », a-t-il ajouté.