Un avion d’Air Canada Express assurant la liaison Montréal-Bagotville a dû revenir vendredi après-midi à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau après avoir perdu une des deux roues de son train d’atterrissage gauche au cours du décollage.

La Presse canadienne

Personne n’a été blessé.

Un avion est équipé de six roues : deux pour le train d’atterrissage droit, deux pour le train d’atterrissage gauche et deux autres placées sous le nez de l’appareil.

Une vidéo diffusée sur Twitter par un passager montre des flammes sur une des roues avant que celle-ci se détache de l’appareil tout juste avant le décollage.

L’appareil, un Dash 8-300, est exploité par Jazz Aviation. Il transportait 49 passagers et trois membres d’équipage.

Dans un courriel transmis à La Presse canadienne, une porte-parole de Jazz Aviation, Manon Stuart, a expliqué que les pilotes avaient dû brûler du carburant avant de revenir à Montréal pour atterrir en toute sûreté.

L’avion est présentement examiné afin de déterminer ce qui a bien pu se dérouler.

« Les pilotes expérimentés ont maintenu un contrôle complet de l’appareil, a écrit Mme Stuart. Nos pilotes sont bien entraînés à répondre à de telles situations. Ils ont réagi conformément à nos procédures opérationnelles habituelles. »