Une panne du service informatisé de l’Agence des services frontaliers du Canada a causé des retards aux douanes de tous les aéroports internationaux du pays, dimanche. L’aéroport Montréal-Trudeau n’a pas été épargné et les voyageurs rentrant au bercail ont dû faire preuve de patience. En soirée, le problème informatique était résolu, mais l’attente demeurait longue.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

À l’aéroport Montréal-Trudeau, les 133 bornes d’inspection primaire, qui facilitent habituellement le travail des douaniers, se sont retrouvées hors-service, occasionnant des délais de plus d’une heure et demie pour les voyageurs qui revenaient au pays.

« La panne s’est déclarée en fin d’avant-midi. On a énormément de passagers le dimanche après-midi, surtout en provenance de l’Europe, donc l’impact a commencé à se faire sentir en milieu de journée, », a expliqué Anne-Sophie Hamel, porte-parole d’Aéroports de Montréal.

« On voulait s’assurer que tout se déroule de façon fluide, autant que possible. Donc quand les vols arrivaient, on faisait sortir les passagers plus lentement, par sections, et on s’est assuré avec les compagnies aériennes qu’elles laissent l’air conditionné fonctionner et que de l’eau soit offerte aux passagers », a assuré Mme Hamel.

Entre le moment où un appareil arrivait au terminal et le moment où le passager parlait à un agent, il s’écoulait en moyenne 1 h 30, selon l’établissement. L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) aurait fait appel à du personnel supplémentaire.

Des délais se sont aussi fait sentir sur le réseau routier. Au poste frontalier Saint-Bernard-de-Lacolle, l’attente était de 1 h 15 en soirée.

À 19 h, la source de la panne avait été identifiée et les bornes étaient de nouveau en fonction, a confirmé l’ASFC.

« L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) peut confirmer qu’il y a eu des problèmes de technologie qui ont entraîné des délais aux points d’entrées aériens et terrestres au Canada. Dans le mode aérien, cela était dû à une panne nationale non prévue des Bornes d’inspection primaire (BIP) et des postes de déclaration NEXUS. Dans le mode terrestre, la panne a été attribuée à des problèmes techniques liés à l’application de la Ligne d’inspection primaire intégrée (LIPI) », a indiqué Ashley Lemire, responsable des relations médias à l’ASFC.

À l’aéroport de Montréal, Mme Hamel a confirmé que les bornes étaient de nouveau fonctionnelles. Mais des retards restaient tout de même à prévoir durant la soirée, étant donné la longue file de voyageurs en attente s’étant formée durant les heures précédentes.

Les bornes d’inspection primaire ont été installées en décembre 2017, à l’aéroport international Montréal-Trudeau. Les voyageurs qui arrivent d’une destination internationale remplissent numériquement le formulaire de déclaration des douanes canadiennes, accélérant normalement le travail des douaniers.