La Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) annonce un ajustement à la hausse du prix de la bière au Québec à compter du 1er avril prochain.

LA PRESSE CANADIENNE

Il s'agit d'augmentations variant entre 2 et 2,3 %, selon la teneur en alcool des produits.

Ainsi, les prix minimums de la bière vendue par un titulaire de permis d'épicerie seront de 3,0372 $ le litre pour de la bière comportant moins de 4,1 % d'alcool par volume ; de 3,2081 $ le litre au moins 4,1 % et au plus 4,9 % ; de 3,3279 $ le litre pour la bière à plus de 4,9 % et au plus 6,2 % d'alcool et de 3,4395 $ le litre pour la bière comportant plus de 6,2 % d'alcool par volume.

Au Québec, il est de la responsabilité de la Régie des alcools, des courses et des jeux de déterminer les prix minimums de la bière vendue par un titulaire de permis d'épicerie.

Le Soleil rapporte que la hausse décrétée à 2 % pour le prix plancher de la bière est la plus forte en sept ans. On ignore si la hausse de la facture sera refilée aux consommateurs ou si elle sera épongée par l'industrie.. 

Pour sa part, le portail web DepQuébec, qui regroupe des dépanneurs québécois, signale que la vaste majorité des détaillants vendent déjà leur bière bien au-delà du prix minimum. Selon son plus récent relevé des prix de la bière, seul Costco et des établissements à rabais comme le Dépanneur Rapido seront forcés de revoir leurs prix à la hausse à compter du 1er avril, pour certains produits seulement.

DepQuébec affirme que le Québec demeure le paradis de la bière à bon marché au Canada, surtout en comparaison avec l'Ontario.