(Halifax) Les dernières pièces d’une grue qui s’est effondrée sur un bâtiment à Halifax le mois dernier, lors de la tempête post-tropicale Dorian, ont été retirées.

Publié le 27 oct. 2019
La Presse canadienne

Un communiqué de presse publié par le gouvernement indique que les pièces qui gisaient au dernier étage de l’immeuble Olympus ont été enlevées samedi.

« Le travail a nécessité de nombreuses longues heures et une planification minutieuse, et il reste encore beaucoup à faire. C’est un travail dangereux. Je tiens à remercier les équipes pour leur expertise et tout le travail qu’ils ont accompli pour retirer cette grue en toute sécurité », a déclaré Lloyd Hines, le ministre des Transports et du Renouvellement de l’infrastructure.

Les travailleurs vont maintenant évaluer les dégâts causés au bâtiment et retirer les autres débris. Le travail devrait prendre quelques jours.

Cette évaluation aidera le service d’incendie et d’urgence régional d’Halifax à décider de l’état de l’ordre d’évacuation toujours en place pour un certain nombre de bâtiments autour de celui sur lequel est tombée la grue.

Les équipes peuvent maintenant commencer à démonter et enlever les grues de levage lourd et procéder au nettoyage du site.

Un projet d’action collective, intenté plus tôt ce mois-ci, indique que les locataires résidentiels et commerciaux d’immeubles affectés par l’effondrement de la grue de construction ont subi un préjudice financier et psychologique.

La poursuite qui est intentée devant la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse vise le concepteur de la grue qui s’est effondrée sur un bâtiment en construction lors de la tempête post-tropicale Dorian le 7 septembre, les promoteurs du site ainsi que le propriétaire, l’exploitant et l’installateur de la grue.

Les plaignants déclarent que les défendeurs sont responsables des pertes, blessures et dommages causés par l’effondrement, alléguant qu’ils ont enfreint la norme de diligence qui était applicable.