Un garçon de 12 ans gravement blessé aux parties intimes à Mirabel, une femme défigurée par ses chiens à Saint-Jean-sur-Richelieu, un pitbull abattu par son propriétaire pour protéger sa conjointe à Gatineau, un cycliste gravement blessé au visage à Boucherville. La Presse a répertorié des centaines d'attaques de chiens dans plusieurs villes du Québec, dont des dizaines visant des enfants, depuis 2015. Survol.

Mis à jour le 22 août 2018
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

La Presse a demandé cet été aux principaux corps policiers de la province leurs statistiques concernant les morsures de chiens ainsi que les rapports pertinents, en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics. La période couverte débutait en 2015. La Sûreté du Québec et la Régie intermunicipale de police Roussillon nous ont refusé l'accès à ces documents ou ont déclaré ne détenir aucune statistique, alors que le Service de police de la Ville de Montréal n'a toujours pas remis les documents. Les corps policiers de Longueuil, Gatineau et Saint-Jean-sur-Richelieu ont rendu publics des résumés détaillés des incidents impliquant des chiens, alors que celui de Mirabel a été le seul à nous fournir des rapports policiers quasi complets.

LONGUEUIL

14 ENFANTS MORDUS

Plus d'une centaine de citoyens de l'agglomération de Longueuil (Boucherville, Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Lambert et Longueuil) ont été blessés par des chiens depuis 2015. Du nombre, au moins 34 personnes ont subi des blessures graves, selon des résumés d'incidents rendus publics. Selon notre compilation de ces données, les pitbulls sont impliqués dans environ un cinquième des « incidents » impliquant des chiens, bien que la race du chien ne soit pas précisée dans plusieurs rapports. Notons toutefois que sur les 14 enfants mordus par des chiens depuis deux ans et demi dans l'agglomération, seulement deux pitbulls sont montrés du doigt. Un labrador, par exemple, a blessé à une paupière une fillette en 2016, alors qu'un terrier Boston a mordu le visage d'un garçon.

EXTRAITS DE RAPPORTS :

« Un chow-chow a mordu un enfant à vélo à Brossard. Le chien aurait foncé sur l'enfant et l'aurait mordu au genou ainsi qu'à une main. Il aurait été blessé et transporté à l'hôpital. Le chien n'est pas à ses premières attaques, il semble avoir un lourd passé. »

« Un chien de type pitbull s'est enfui à Longueuil alors que la porte était ouverte et aurait blessé un jeune garçon de 7 ans qui se trouvait dans l'immeuble. »

« Une femme s'est fait sérieusement mordre à la joue par le chien (type rottweiler) de son fils alors qu'elle a réveillé le chien en attachant ses souliers près de lui, à Brossard. »

« Un chien de type berger anglais a sauté sur une bicyclette sur la piste cyclable à Boucherville. La femme est tombée et a subi plusieurs blessures importantes au visage. »

« Un homme s'est fait mordre au cou par le chien du voisin à Saint-Hubert (bulldog anglais). Il a eu une lacération de deux pouces jusqu'à l'os du menton. »

« MORSURES GRAVES » EN BAISSE

Une quarantaine de citoyens ont été mordus par des chiens l'an dernier dans les cinq villes de l'agglomération, dont 27 à Longueuil. Des chiffres similaires à ceux de 2016, malgré le resserrement du règlement sur le contrôle des animaux à la Ville de Longueuil. Depuis le 1er octobre 2016, les Longueuillois ne peuvent accueillir de nouveaux pitbulls ou tout chien croisé avec des pitbulls, mais peuvent conserver deux pitbulls à certaines conditions. « Une [attaque], c'est une de trop. La philosophie derrière la réglementation, c'est la sécurité des gens », fait valoir Monique Bastien, l'élue responsable de ce dossier au comité exécutif de la Ville de Longueuil. La conseillère se réjouit de la baisse du nombre de « morsures graves » à Longueuil l'an dernier (de 14 à 7) et invite les citoyens à participer à la consultation publique en cours sur cette réglementation.

INCIDENTS IMPLIQUANT DES CHIENS

2018* : 28

2017 : 66

2016 : 57

2015 : 53

CITOYENS BLESSÉS PAR DES CHIENS

2018* : 13

2017 : 43

2016 : 46

2015 : 37

* au 24 juillet

MIRABEL

UN GARÇON MORDU DANS L'ENTREJAMBE

Dix citoyens, dont quatre enfants, ont été mordus par des chiens depuis trois ans à Mirabel. En juin dernier, un garçon de 12 ans s'est fait mordre le pénis par un chien particulièrement agressif, selon un rapport de police. « Le chien était trop fort pour la jeune fille et elle l'a échappé. Le chien a foncé sur le jeune et il l'a mordu aux parties intimes. Il s'est enfui en courant et le chien l'a poursuivi », peut-on lire. Le garçon a perdu beaucoup de sang et plusieurs points de suture ont été nécessaires pour refermer la plaie. La race du chien n'est pas précisée. En 2017, un enfant de 4 ans s'est fait mordre au visage par un dogue argentin en regardant la télévision chez un ami. Il présentait une plaie importante à la joue droite, indique le rapport policier. Toujours en 2017, un pitbull souvent agressif a bondi sur le bras d'une fillette de 5 ans qui cognait à la porte pour jouer avec son amie.

GATINEAU

141 « MORSURES SÉRIEUSES »

Plus de 350 Gatinois ont été attaqués ou mordus par un chien depuis 2015, dont 66 au cours de la première moitié de l'année, selon des données détaillées fournies par le Service de police de la Ville de Gatineau. Depuis trois ans et demi, les policiers ont recensé 141 « morsures sérieuses » de chiens visant des citoyens ou d'autres chiens. Année après année, les pitbulls sont responsables d'environ le quart de ces attaques, ce qui en fait de loin la race la plus représentée, devant le berger allemand et le rottweiler. Parmi les cas survenus dans la quatrième ville du Québec pour la population, on note celui d'un homme contraint de tuer sur-le-champ son pitbull pour protéger sa conjointe en septembre 2015.

CITOYENS ATTAQUÉS PAR DES CHIENS À GATINEAU

2018* : 66

2017 : 112

2016 : 89

2015 : 102

MORSURES SÉRIEUSES SUR DES CITOYENS OU D'AUTRES CHIENS À GATINEAU

2018* : 30

2017 : 50

2016 : 32

2015 : 29

* au 19 juillet

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

FRACTURE OUVERTE ET OREILLES ARRACHÉES

Les chiens s'en prennent chaque année à une dizaine de citoyens à Saint-Jean-sur-Richelieu. Quelques extraits de rapports d'attaques particulièrement violentes.

« La dame se fait attaquer par ses propres chiens dans le stationnement. Elle est mordue une première fois par le Boston terrier au bras. Par la suite, l'attaque débute de la part des deux chiens qui la mordent sans arrêt aux bras, au visage et aux oreilles. Une fracture ouverte au bras droit, de multiples lacérations profondes aux deux bras et au visage ainsi que les deux oreilles arrachées qui ne pourront pas être récupérées. »

« Son fils a joué avec "Travis" (un pitbull). [Le monsieur] a vu quelqu'un qui retenait le chien contre le sol à deux mains et il a aperçu son fils qui se tenait le visage à deux mains. Il se tenait la bouche. Il avait le visage ensanglanté. Blessure profonde près de la bouche. »

« Le chien [un berger allemand] s'est approché tranquillement d'elle et celui-ci lui a sauté dessus et l'a mordue au niveau du visage (côté droit). M. a couché sa fille au sol et a stabilisé l'hémorragie. Elle saignait énormément au niveau de sa bouche. Elle avait un trou au niveau de la joue, sa lèvre supérieure et sa langue étaient déchirées. »

- Avec William Leclerc, La Presse