Attaque à Toronto: qui est Alek Minassian?

Alek Minassian est le principal suspect de l'attaque... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Alek Minassian est le principal suspect de l'attaque d'hier.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Alek Minassian était fraîchement diplômé, titulaire d'un baccalauréat en développement de logiciels. Bien qu'il ait été « intelligent », « éloquent », réservé, des camarades de classe avouent que Minassian était un peu étrange, mais jamais au point de laisser croire qu'il serait l'unique suspect d'une attaque au camion-bélier ayant causé la mort de 10 personnes.

« Il était légèrement étrange. Il s'exprimait très bien, mais il parlait très lentement. Je supposais qu'il avait un trouble social ou un trouble du développement », a confié Joseph Pham, un camarade de classe qui étudiait avec Alek Minassian au Seneca College.

Alek Minassian a été arrêté par la police de Toronto, hier après-midi, au terme d'une course folle en plein coeur du quartier North York. En soirée, il était toujours détenu et interrogé ; la police ne privilégiait aucune hypothèse quant aux motifs de cette attaque « délibérée » et n'avait pas non plus associé le suspect à quelque organisation ou mouvement que ce soit. En point de presse, le chef du service de police de Toronto a affirmé que son organisation ne possédait aucun dossier sur Alek Minassian avant les faits.

« SOUS LE CHOC »

« Je suis littéralement sous le choc que quelque chose de semblable se soit produit à Toronto. Je ne savais pas qu'il était le suspect jusqu'à ce que vous m'en informiez. Si je ne le connaissais pas, je continuerais de ne pas y croire », a avoué M. Pham, en fin d'après-midi, lorsque La Presse l'a joint.

Le suspect de 25 ans habite Richmond Hill, une ville de banlieue située au nord de Toronto jadis reconnue pour ses plantations de rosiers. Il étudiait au Seneca College depuis 2011, selon son profil LinkedIn, et venait tout juste de terminer un baccalauréat en développement de logiciels, affirme un de ses camarades de classe.

« Il cherchait un emploi en tant que finissant. Il était un peu bizarre et ne s'intégrait pas complètement, mais il était intelligent et organisé. Personnellement, je ne l'ai jamais entendu parler de culture, de politique ou de quoi que ce soit du genre. » - Un confrère du suspect qui préfère conserver l'anonymat

Alfred Yeung a côtoyé le suspect de près dans les derniers mois : avec un autre coéquipier, ils devaient développer un projet ensemble. Il raconte que Minassian n'avait pas le profil d'un homme qu'on pourrait un jour suspecter d'avoir intentionnellement foncé sur des dizaines de piétons.

« Selon les interactions que j'ai eues avec lui, il m'apparaissait comme un homme très bien. Il était éloquent, respectueux et extrêmement intelligent. Il était toujours prêt à nous accorder de son temps pour nous expliquer certains aspects du contenu puisqu'il avait déjà de l'expérience », raconte Alfred Yeung.

« Il avait toujours des questions intelligentes pour notre enseignant et il remettait des travaux de haute qualité, ajoute M. Pham. Il avait même une application sur le Google Play Store. »

Il semble qu'Alek Minassian avait développé « Toronto Green Parking Advisor », une application permettant aux Torontois de trouver plus facilement des places de stationnement. Un compte Steam à son nom laisse croire qu'il était aussi un adepte de jeux vidéo, mais son profil n'a pas été mis à jour depuis près de huit ans. Selon ses confrères de collège, Minassian n'avait ni femme ni enfants.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer