• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Les ACVM discutent avec Google pour le retrait des publicités d'options binaires 

Les ACVM discutent avec Google pour le retrait des publicités d'options binaires

Le président du groupe de travail a indiqué... (PHOTO JACK GUEZ, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le président du groupe de travail a indiqué avoir contacté plusieurs entreprises de médias sociaux depuis le mois de mars dernier afin de faire retirer les publicités d'options binaires, mais il a élargi son cadre pour y inclure les cryptomonnaies et les premières émissions d'une cryptomonnaie (PEC).

PHOTO JACK GUEZ, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières discutent avec Google et demandent au géant des technologies d'interdire les publicités d'options binaires, de cryptomonnaies et de premières émissions d'une cryptomonnaie utilisées pour solliciter de potentielles victimes de fraude.

Le Groupe de travail sur les options binaires a été lancé l'an dernier pour sensibiliser la population aux fraudes qui invitent les personnes à gager sur la performance d'un actif sous-jacent - comme une matière première ou un indice boursier - après quoi ils peuvent recevoir un montant prédéterminé ou perdre leur mise. Habituellement, ces paris se déroulent sur de très courtes périodes de quelques heures ou minutes.

Cependant, ces opérations n'ont souvent pas lieu et les investisseurs ne récupèrent pas leur investissement. Cela a convaincu l'oragnisation-cadre des autorités provinciales et territoriales en valeurs mobilières du Canada d'interdire les options binaires à court terme en septembre 2017.

Le président du groupe de travail a indiqué avoir contacté plusieurs entreprises de médias sociaux depuis le mois de mars dernier afin de faire retirer les publicités d'options binaires, mais il a élargi son cadre pour y inclure les cryptomonnaies et les premières émissions d'une cryptomonnaie (PEC).

Jason Roy, qui est aussi enquêteur principal pour la Commission des valeurs mobilières du Manitoba, a souligné que depuis l'interdiction des options binaires au Canada, les fraudeurs se rabattent de plus en plus sur les cryptomonnaies et les PEC pour réaliser leurs combines.

Le réseau social Facebook a mis en place le mois dernier une nouvelle politique qui interdit les publicités pour les options binaires, les PEC et les cryptomonnaies, et M. Roy a dit avoir bon espoir de voir Google l'imiter.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer