La première neige de l'année ne sera pas très abondante à Montréal, mais elle risque de compliquer l'heure de pointe lundi matin. Par contre, l'Abitibi aura droit à une tempête en bonne et due forme avec 20 à 30 centimètres à partir de dimanche soir.

Mis à jour le 20 nov. 2016
Mathieu Perreault LA PRESSE

« On s'attend à quelques centimètres à Montréal, mais ça va arriver à un moment névralgique, explique Simon Legault, météorologue à Environnement Canada.  En fin de nuit, la pluie va virer en neige fondante et à l'heure de pointe lundi, ça va commencer à s'accumuler. Ça pourrait être difficile, surtout que c'est la première neige de la saison. »

La neige n'est pas particulièrement précoce cette année. « C'est l'an dernier qui était anormal, avec 16 degrés le 24 décembre et un Noël vert », dit M. Legault.

Le mercure devrait être de retour à la normale à partir de lundi, avec des températures légèrement supérieures à zéro le jour et au-dessous de zéro la nuit. 

« Il y a un changement de masse d'air, explique M. Legault. Hier [Dimanche) à Montréal, il a fait 9 degrés à l'aéroport, et la température a été moindre qu'ailleurs parce que le brouillard a été un peu plus long à se lever. À Saint-Jovite, il a fait 15 degrés ; près de la frontière américaine, 19 degrés. »

À quoi était dû ce brouillard particulièrement dense et tenace ? « Il y avait un avertissement de smog ces derniers jours, il peut se créer des particules fines qui retiennent le brouillard. Il n'y avait pas de vent. Et ça prend la chaleur du soleil pour faire partir le brouillard, et à ce temps-ci il y a moins de soleil. »