Le Grand défi Pierre Lavoie (GDPL) prendra encore davantage d'ampleur, à compter de l'an prochain. Une annonce en ce sens sera faite dimanche, à Montréal, à l'arrivée du peloton du 1000 kilomètres.

Samuel Tremblay LE QUOTIDIEN

C'est ce qu'a laissé entendre Pierre Lavoie, vendredi matin, à Laterrière, au terme de la première des 14 étapes du 1000 km. «On a quelque chose à annoncer au Stade (olympique). Ça va venir donner de l'ampleur au mouvement», a-t-il laissé tomber, lorsque questionné à savoir jusqu'où irait la croissance fulgurante du GDPL.

Pas moins de 935 cyclistes ont pris le départ de La Baie, à 8h30, vendredi matin. Il y a deux ans, ils étaient quelque 450 à participer à l'événement.

L'annonce évoquée par Pierre Lavoie pourrait bien comprendre une implication plus grande du gouvernement du Canada dans le GDPL. «En fin de semaine, je vais prendre des engagements», a lancé le ministre des Transports Denis Lebel, lors de la cérémonie protocolaire à La Baie.

Trajet

Sur le coup de 8h30, l'ensemble des cyclistes ont d'abord effectué une boucle de 8 km dans l'arrondissement de La Baie. Puis, les 370 cyclistes délégués pour entreprendre le 1000 km ont entamé la première étape, longue de 45,4 km jusqu'à Laterrière. «L'énergie du peloton a été décuplée par l'accueil et les encouragements des gens, a souligné Pierre Lavoie. Je pense que nous avons nui à l'économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Tout le monde a arrêté de travailler pour venir nous saluer!»

Le ciel nuageux s'était dégagé juste à temps pour le départ, qui s'est fait au passage d'un avion F-18 de la base militaire de Bagotville. Malheureusement, les cyclistes ont été frappés par un orage à seulement une dizaine de minutes de l'arrivée à Laterrière.

«On a failli s'en tirer au sec!», a blagué Pierrot Cloutier, de l'équipe L'Envol - École alternative. «N'empêche, tout le passage sur le bord du fjord, avec le Soleil qui se levait, c'était magnifique.»

Son coéquipier, le comédien Éric Hoziel, a une fois de plus été charmé par toute la dynamique qui entoure le GDPL. «Le peloton, je le dis tout le temps, c'est une bulle d'amour. Pendant trois jours, c'est incroyable ce qui se passe ici», a mentionné le célèbre interprète de Mac Templeton, dans Lance et Compte.

Le peloton a rejoint l'Étape à 14h18, après les éprouvantes montées de la Réserve faunique des Laurentides. Quelques chutes ont marqué la deuxième étape, longue de 94 km, mais aucun accident majeur n'a encore été signalé.

Les cyclistes ont maintenant pris la direction de Québec, où un grand rassemblement est prévu près du Parlement, en début de soirée.

Les internautes peuvent suivre le Grand défi sur Twitter, via @Pierre_Lavoie, notre journaliste (@tremblaysamuel), ou tout simplement en entrant l'identifiant #gdpl2011.

// Plus de détails demain dans la version papier de votre Quotidien