À l'approche d'une grève qui pourrait être déclenchée dès cette fin de semaine, le transporteur ferroviaire Via Rail demeure confiant qu'une entente sera conclue avec le syndicat qui représente plus de 2000 employés.

LA PRESSE CANADIENNE

Un porte-parole de Via a expliqué vendredi que les deux parties ont promis de demeurer à la table des négociations, et la compagnie croit qu'un arrêt de travail pourra être évité.

Le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) a annoncé une date butoir de 23h59, dimanche soir, après avoir pris connaissance des dernières offres de la compagnie.

En cas de grève, Via a promis de continuer à offrir un service de base aux passagers partout au pays.

Des négociations de dernière heure se déroulent à Montréal en présence de médiateurs nommés par le gouvernement fédéral.

Plus tôt ce mois-ci, les employés - qui comprennent notamment les préposés à la billetterie et à l'entretien - se sont prononcés en faveur de moyens de pression en appui à leurs demandes. Ils sont sans contrat de travail depuis décembre 2009.

Une porte-parole des TCA dit elle aussi espérer qu'une entente sera conclue.