L'ex-policier gatinois de la Sûreté du Québec (SQ), Yves Blais, a déjà remboursé plus de la moitié de la somme qu'il s'était engagé à remettre aux personnes qu'il a reconnu avoir fraudées.

Dominique La Haye

L'ex-policier gatinois de la Sûreté du Québec (SQ), Yves Blais, a déjà remboursé plus de la moitié de la somme qu'il s'était engagé à remettre aux personnes qu'il a reconnu avoir fraudées.

L'accusé a remis jusqu'à présent le montant de 27 000 $ au bureau des greffes criminelles, dont 10 000 $ ont été versés le 7 juillet dernier.

M. Blais s'était engagé à verser la somme de 50 000 $ pour les victimes de ses crimes, malgré le fait qu'il ait déclaré une faillite personnelle et que ses seuls revenus soient tirés de son emploi de chauffeur de taxi.

Les représentations sur sentence de M. Blais, qui a plaidé coupable à des accusations de fraudes, auront lieu le 24 octobre prochain. Elles devaient avoir lieu hier mais ont dû être annulées pour des raisons de santé du procureur de la Couronne, Me Claude Doire.

L'avocat de la défense, Me Luc Carbonneau, souhaite éviter l'incarcération à son client. Il estime que M. Blais témoigne d'une bonne volonté en remboursant les 50 000 $.

Ce plaidoyer de culpabilité s'ajoute à ceux déjà enregistrés par M. Blais relativement à d'autres fraudes commises entre avril 1997 et avril 2003 contre six autres personnes ou organismes.

Selon Me Carbonneau, les déboires de son client étaient attribuables à un problème de jeu éprouvé par l'ex-policier. Au départ, le ministère public avait déposé 21 accusations contre M. Blais alléguant que ce dernier avait commis des fraudes dépassant le demi-million de dollars mais les plaidoyers de culpabilité enregistrés ont réduit ce montant considérablement.

dlahaye@ledroit.com