Alfonso Gagliano entame une nouvelle carrière de vigneron. L'ancien ministre des Travaux publics n'attend plus qu'un prêt du gouvernement fédéral pour acheter un vignoble de Dunham.

Hugo de Grandpré LA PRESSE

M. Gagliano a confirmé à La Presse hier qu'il a fait une offre avec son fils pour acheter un vignoble situé à une centaine de kilomètres de Montréal. Cette offre «acceptée» serait conditionnelle à l'obtention d'un prêt de Financement agricole Canada, société de la Couronne. Il s'attend à recevoir une réponse d'ici une semaine.

L'homme d'origine sicilienne, arrivé au Canada à 16 ans et aujourd'hui âgé de 66 ans, voit plutôt l'entreprise comme un projet de retraite. «Je vais finir mes jours dans mes vignes», a-t-il lancé. «Je retourne à mes origines.»

Il y a quelques mois, des médias ont rapporté qu'il envisageait de briguer le poste de maire de Saint-Léonard. Éclaboussé par le scandale des commandites, M. Gagliano nie qu'un retour en politique soit dans ses plans d'avenir.

L'ancien député de Saint-Léonard-Saint-Michel compte acheter Les Blancs Coteaux, vignoble d'environ 50 000 plants en activité depuis 1990. On y produit des vins blancs et rouges, ainsi que des cidres. À l'heure actuelle, le domaine compte un magasin, une salle de réception et offre des visites guidées.

Le montant de la vente oscillerait entre 750 000 et un million de dollars, selon une source. La municipalité de Dunham évalue le terrain et les bâtiments à 342 000 $. Ni l'acheteur ni Financement agricole Canada n'ont voulu confirmer le montant du prêt ou de la transaction.