Les journalistes de La Presse Katia Gagnon et Hugo Meunier ont reçu une mention spéciale à l'issue du concours du Réseau international des journaux de rue, qui récompense le travail de 88 journaux de rue dans le monde.

Mis à jour le 23 juill. 2008
Catherine Handfield

L'article «700 malades mentaux sortis de leur maison d'accueil», publié en janvier dernier, fait partie des cinq reportages finalistes dans la seule catégorie du concours réservée aux médias de masse.

Les juges, dont certains des agences de presse Reuters, Inter Press Service et Al-Jazira, devaient sélectionner, parmi la trentaine d'articles soumis, ceux ayant le plus aidé à défendre les besoins et les droits des sans-abri.

«L'article de La Presse a été choisi pour sa rigueur professionnelle et sa façon de présenter avec humanité une classe exclue de la société», indique Serge Lareault, président du Réseau international des journaux de rue et directeur du journal L'Itinéraire, à Montréal. C'est L'Itinéraire qui avait soumis le texte de La Presse au concours pour représenter le Canada.

Hugo Meunier explique que l'article sélectionné représentait la pierre angulaire d'une série de reportages sur la désinstitutionnalisation.

«Notre dossier a permis de braquer les projecteurs sur ceux qui souffrent de la maladie mentale, croit le coauteur. C'est une clientèle vulnérable qui ne se plaint pas. Si personne ne parle des coupes dans leurs ressources, tout se fait en douce.»

Le journal L'Itinéraire, qui se mesurait à 88 journaux de rue, a pour sa part reçu une mention dans la catégorie «Essai» pour un texte de la camelot Cylvie Gingras. L'auteure y dépeignait sa lutte contre l'héroïne.

La remise des prix de cette toute première édition du concours a eu lieu le 20 juin à Glasgow, en Écosse, où se trouve le siège social du Réseau international des journaux de rue.

La Presse s'est particulièrement illustrée cette année. En mai, le quotidien a remporté cinq prix au Concours international de journalisme du Canada. Quelques jours plus tard, les journalistes Joël-Denis Bellavance et Gilles Toupin recevaient le 10e Prix annuel de la liberté de presse.

Le mois dernier, la chroniqueuse Michèle Ouimet s'est vu décerner le prix de journalisme Michener. Et ce printemps, le photographe Bernard Brault a été nommé photographe de l'année à l'issue du concours de l'Association des photographes de presse du Canada.