En dépit du temps maussade du début de l'été, une quarantaine de noyades ont été rapportées au Québec. Il s'agit d'un nombre important puisqu'à pareille date l'an dernier, on en comptait 27.

Mis à jour le 19 juill. 2008

Si la tendance se maintient, 2008 pourrait ainsi afficher entre 75 et 90 noyades, bien au-delà des 60 de l'an dernier.

La Société de sauvetage note qu'à chaque week-end, on compte en moyenne, trois ou quatre décès par noyade. La particularité de cette année, c'est que ces événements surviennent en majorité dans les rivières.

Selon le président de la Société, Raynald Hawkins, les grandes quantités de neige tombées cet hiver et les fortes précipitations des dernières semaines ont maintenu le niveau de l'eau élevé en plus d'accroitre la force des courants.

Il souligne que la témérité est souvent en cause. Dans plus de la moitié des cas, la victime savait bien nager et le drame aurait pu êter évité.

Au niveau de la plaisance, c'est le dispositif de flottaision qui fait défaut: 9 fois sur 10, la personne ne portait pas ou portait mal son gilet de sauvetage.

La Société de sauvetage, qui lance samedi la Semaine nationale de la prévention de la noyade, réitère les messages de prévention à cet égard.