Signe des temps, prise de conscience de l'environnement ou exaspération de payer l'essence trop cher, peu importe, les usagers de la Société de transport du Saguenay (STS) utilisent de plus en plus le transport en commun. La STS vient de connaître une hausse de son achalandage de 9,3 pour cent pour le mois de juin.

Mis à jour le 18 juill. 2008
Stéphane Bégin

Le directeur général de l'organisme, Jacques Munger, avoue que le mois de juin 2008 a été le meilleur de tous les temps en terme de vente de passeports mensuels de la catégorie adulte.

"Il s'agit du meilleur mois de juin depuis la création du transport en commun. Nous avons même vendu 200 titres de plus chez les adultes que le meilleur mois à vie de l'organisme", lance Jacques Munger.Ce dernier ne croit pas que ce soit uniquement l'effet du hasard qui explique les excellents chiffres du mois de juin. Il pense plutôt que les citoyens prennent de plus en plus conscience de la problématique du prix de l'essence.

"Ce n'est pas seulement un hasard. L'essence est plus dispendieuse et les gens en sont peut-être rendus à l'heure des choix. Certains ont possiblement fait des essais en prévision d'une décision finale pour l'automne", note le directeur général de la STS. Ainsi, la STS a vendu 1538 passeports mensuels à des adultes en juin 2008, soit 78 de plus qu'en 2007. Ils ont aussi livré 3834 titres jeunesse durant la même période, soit 211 de mieux que l'an passé, alors que 307 passeports pour l'âge d'or ont trouvé preneur, une hausse de 31 en comparaison avec 2007.

Cette augmentation des ventes de passeports a aussi permis à la STS d'enregistrer des revenus supplémentaires de 15 000 $ en juin. En plus d'une certaine prise de conscience, Jacques Munger croit que l'amélioration du service en période estivale a peut-être aussi eu un effet intéressant sur la vente des passeports mensuels. "Nous avons entrepris le service une heure plus tôt en matinée et nous avons prolongé le service en fin de soirée afin de répondre aux besoins de la clientèle des centres commerciaux. Ça a peut-être eu un impact positif", note M. Munger. Ce dernier se réjouit de la situation, car l'année 2008 devrait amener des dépenses supplémentaires de l'ordre d'un million de dollars en raison de la hausse du prix de l'essence.