Recherche Voyage

Dix balades d'automne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le Québec qu'on aime

Voyage

Le Québec qu'on aime

Pour savoir quoi faire au Québec. »

Sur le même thème

Une scène d'automne à La Courgerie de Sainte-Élisabeth... (Photo: fournie par La Courgerie)

Agrandir

Une scène d'automne à La Courgerie de Sainte-Élisabeth

Photo: fournie par La Courgerie

Stéphanie Morin
La Presse

Il y a les balades classiques, celles que l'on refait chaque fois qu'octobre ramène ses couleurs. Et il y a les autres, pour faire changement, pour voir l'automne autrement. Suggestions, à moins d'une heure du coeur de Montréal.

Pour d'autres couleurs que celles des érables1 Arboretum Morgan

C'est à Sainte-Anne-de-Bellevue, à la pointe ouest de l'île de Montréal, que se trouve le plus grand arboretum du Canada. Les 25 km de sentiers qui sillonnent cette réserve forestière de 245 hectares permettent d'admirer plusieurs espèces indigènes du Québec (dont des arbres vieux de 200 ans). Plus intéressant encore, on y trouve 18 collections d'arbres et d'arbustes de partout sur le globe. Pour avoir une petite idée des allures de l'automne en Europe ou en Asie...

www.morganarboretum.org

2 Jardin Botanique

Accessible par le métro (station Pie-IX), le Jardin botanique est sans conteste l'endroit où l'on peut se rendre le plus facilement afin de vivre un peu de dépaysement automnal. Outre la très populaire (et très colorée) exposition des lanternes chinoises, le Jardin offre aux promeneurs 22 000 espèces de plantes de différents pays. On peut aisément passer trois heures dans les seuls jardins extérieurs ! Les incontournables pour admirer les couleurs : le Jardin japonais, l'Arboretum et le Jardin des arbustes.

www2.ville.montreal.qc.ca/jardin

3 La Courgerie

Il n'y a pas que les feuilles qui se colorent en octobre. Les courges arrivent aussi à maturité et s'exposent dans une foule de coloris : du vert foncé aux rayures dorées en passant par toute la gamme des orangés. Pour profiter du spectacle (et des saveurs), il faut faire un détour par la Courgerie, à Sainte-Élisabeth, dans Lanaudière, où poussent plus d'une centaine d'espèces de potirons, pâtissons et autres cucurbitacées. Un arrêt familial très apprécié pour choisir une citrouille d'Halloween à décorer.

www.lacourgerie.com

4 Parc René-Lévesque

Aménagé sur une longue presqu'île entre le lac Saint-Louis et le canal de Lachine, le parc René-Lévesque brille de mille couleurs douze mois par année. Avec cinquante oeuvres d'art monumentales exposées dans son Musée plein air (associé au Musée de Lachine), le parc figure parmi les plus grands jardins de sculptures au Canada. Des artistes tels André Fournelle et Michel Goulet ont trouvé ici un écrin d'eau et de verdure où installer leurs créations.

lachine.ville.montreal.qc.ca/musee/

Pour admirer la faune

5 Parc des Îles-de-Boucherville

Avec près de 90 chevreuils sur une superficie de 8,14 km2 au beau milieu du Saint-Laurent, il faudrait être aveugle (ou très bruyant) pour ne pas croiser une des ces superbes bêtes. En arpentant les 9 km de sentiers de l'île Sainte-Marguerite, on a l'impression d'être en pleine nature, malgré le mât du Stade qui se profile au loin.

www.sepaq.com

6 Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies

Situé à l'extrême est de l'île, au croisement de la rivière des Prairies et du fleuve, ce parc-nature est un véritable paradis pour les ornithologues : plus de 180 espèces d'oiseaux peuvent y être observées dans les marais, les champs ou les forêts. Parmi ces visiteurs ailés : le grand duc d'Amérique, le héron vert et le hibou à aigrettes saillantes. Les jumelles ne doivent pas rester dans la voiture !

www.ville.montreal.qc.ca/grandsparcs

7 Parc-nature du Bois-de-l'île Bizard

Castors, tortues, bernaches et oies ne sont que quelques espèces qu'on peut observer dans ce parc-nature jouxtant le lac des Deux-Montagnes. La passerelle d'un demi-kilomètre qui enjambe le grand marécage offre un point d'observation privilégié de la faune ailée. Dix kilomètres de sentiers ont été aménagés pour la randonnée.

www.ville.montreal.qc.ca/grandsparcs

Pour souligner la saison des morts

8 Cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Le plus vaste des cimetières montréalais a de quoi dérouiller les mollets avec ses 55 km de routes et ses nombreux sentiers bordés d'arbres. Plus d'un million de personnes y ont été inhumées depuis son inauguration en 1855, dont plusieurs célébrités : Émile Nelligan, Gratien Gélinas, Maurice Richard... Le monument à la mémoire des Patriotes de 1837-1838 vaut le détour, tout comme les magnifiques points de vue sur l'oratoire Saint-Joseph.

www.cimetierenddn.org

9 Cimetière Mont-Royal

Plus petit que son voisin catholique, le cimetière protestant de la Montagne n'en est pas pour autant moins beau. Au contraire. Les monuments funèbres sont installés dans un véritable jardin à l'anglaise, où poussent plusieurs arbres fruitiers très colorés à l'automne. Les monuments incontournables : ceux de la famille Molson et d'Anna Leonowens (dont la vie auprès du roi de Siam a inspiré le film The King and I.)

www.mountroyalcem.com

10 Montagne noire

Une randonnée plus sportive, au sommet de la plus haute montagne de Saint-Donat, conduit jusqu'au site où s'est écrasé, le 19 octobre 1943, en pleine Seconde Guerre mondiale, un bombardier B-24 Liberator canadien. Bilan : 24 morts, tous des militaires. Un petit cimetière a été érigé pour commémorer la tragédie. Le trajet de 12,8 km (aller-retour) d'un dénivelé de 485 m, offre aussi plusieurs belles vues de la région.

www.saint-donat.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer