Recherche Voyage

Une nouvelle compagnie aérienne décolle à Chypre

Une nouvelle compagnie aérienne se lance début juillet à Chypre avec l'espoir... (PHOTO AFP)

Agrandir

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Clément Melki
Agence France-Presse
LARNACA

Une nouvelle compagnie aérienne se lance début juillet à Chypre avec l'espoir d'accompagner la forte reprise du tourisme sur l'île méditerranéenne, qui bénéficie de la désaffection des estivants pour les pays voisins.

Cobalt ambitionne de devenir la nouvelle compagnie aérienne chypriote, 18 mois après la disparition brutale de la société nationale Cyprus Airways, victime de la récession de 2013.

«Après la crise financière, il y a eu une prise de conscience que la croissance pouvait venir du secteur touristique, mais que Chypre n'était pas bien desservie, notamment vis-à-vis du reste de l'Europe», explique à l'AFP Fiona Mullen, directrice du cabinet de consultants Sapienta Economics.

Le PDG de Cobalt, Andrew Pyne, espère ainsi «combler un vide en reliant Chypre au Moyen-Orient et à l'Europe». Parmi les cibles prioritaires figurent les vacanciers britanniques, grecs et russes, principaux visiteurs de l'île, qui n'est quasiment pas reliée par liaisons maritimes.

Avec une flotte modeste - cinq avions cet été, le double prévu d'ici 2017 - et 150 salariés, Cobalt veut proposer à terme des vols réguliers vers 16 destinations dont Beyrouth, Londres ou Athènes.

Mais la nouvelle compagnie à bas coûts, née de capitaux locaux et chinois, doit surmonter des débuts laborieux: le délai d'obtention de sa licence commerciale a retardé les premiers vols de plus d'un mois et entraîné un manque à gagner conséquent.

«Potentiel touristique»

Malgré les obstacles, le lancement de Cobalt représente un réel espoir pour les acteurs du tourisme, poumon de l'économie chypriote. Avec 2,11 milliards d'euros de recettes en 2015, celui-ci représente environ 12% du Produit intérieur brut du pays mais son «impact total est estimé à 20% de l'économie», souligne Mme Mullen.

La République de Chypre, dont l'autorité s'exerce de facto sur les deux tiers sud de l'île divisée depuis 1974, a accueilli 2,65 millions de touristes en 2015 - la plus forte fréquentation en 14 ans. Le mois de mai a même enregistré un nombre d'arrivées jamais atteint, laissant présager des records historiques pour 2016, selon l'Organisation du Tourisme à Chypre (CTO).

Même si elle est située à une centaine de kilomètres de la Syrie, l'île méditerranéenne est perçue comme une destination sûre par rapport aux pays alentours, comme l'Égypte ou la Turquie, régulièrement touchées par des attentats. Chypre est également épargnée par la crise migratoire qui touche de plein fouet les côtes grecques.

Outre ses 340 jours de soleil par an et ses plages, «nous misons sur Chypre car le pays dispose d'un potentiel touristique qu'il n'exploite pas encore assez (...) avec ses forêts, ses sites antiques, son arrière-pays, la possibilité de skier en hiver...», souligne Andrew Pyne, qui a débuté sa carrière à British Airways.

De son côté, l'Organisation du Tourisme «attend beaucoup de la nouvelle compagnie», assure Doros Georgiades, responsable des marchés européens et russes à la CTO. «Cobalt étant une compagnie chypriote, elle va fournir à l'île des revenus directs».

Allonger la saison

Le décollage de Cobalt, prévu le 7 juillet, arrive à point nommé pour Chypre, sortie de la récession en 2015 après avoir connu 14 trimestres d'affilée de contraction de son PIB, et qui a enregistré l'an dernier sa plus forte croissance depuis sept ans, à 1,6%.

Mais le secteur touristique devra relever plusieurs défis pour pouvoir prospérer sur le long terme, prévient Mme Mullen.

Pour M. Georgiades, le principal challenge consiste à améliorer la saisonnalité, en estompant les contrastes entre l'été et l'hiver. Une idée partagée par la compagnie qui souhaite «travailler avec les acteurs touristiques pour allonger la saison et développer de nouvelles formes de tourisme à Chypre».

Le gouvernement, qui a «soutenu activement le lancement de Cobalt», a récemment annoncé un plan stratégique pour améliorer la qualité de l'industrie touristique.

L'île espère notamment enrichir son offre de luxe, avec l'adoption d'une loi autorisant la construction du premier casino sur la côte sud de l'île, dont l'ouverture est prévue en 2018.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer