Découvrir le ski Hok

Deux options sont offertes pour s'initier au ski... (Photo: Stéphanie Morin, La Presse)

Agrandir

Deux options sont offertes pour s'initier au ski Hok à la station Duchesnay: partir en sorties guidées ou louer l'équipement pour une demi-journée ou une journée entière.

Photo: Stéphanie Morin, La Presse

Stéphanie Morin
La Presse

(Sainte-Catherine-De-La-Jacques-Cartier) Cet hiver, un nouveau sport est venu s'ajouter aux activités offertes à la Station touristique Duchesnay: le ski Hok, un drôle d'hybride entre le ski de fond et la raquette. Nous l'avons essayé.

Malgré ce que son nom pourrait laisser croire, le ski Hok n'a rien à voir avec le hockey. Inventé par un Québécois et un Américain fanas de skis, ce sport est inspiré d'une activité pratiquée depuis des siècles dans les monts Altai, en Sibérie. Le ski Hok se veut plutôt un hybride entre le ski nordique et la raquette. Les planches, plus courtes et plus larges que pour les skis traditionnels, sont dotées de fixations qui laissent le talon libre. Comme des raquettes, le ski Hok permet de marcher sur la neige sans trop s'y enfoncer, tout en évitant de s'empêtrer dans les arbres (comme c'est souvent le cas en ski nordique). Pour les remontées, des peaux synthétiques posées sous les planches facilitent le travail.

Avantage

L'avantage de ce nouveau jouet des neiges? La glisse. En terrain accidenté, on peut profiter des pentes pour se laisser flotter sur la neige, plutôt que de marcher, comme en raquette. On y gagne en vitesse (et en plaisir), surtout hors des sentiers, dans la poudreuse. À noter: l'exercice est moins répétitif qu'en ski de fond: il faut savoir lire le terrain pour y repérer bosses, creux et autres vallons.

La technique n'est pas compliquée, à condition d'oublier les vieux réflexes de ski de fond ou de ski alpin (ce qui peut être ardu!). Un ski devant l'autre, il faut poser tout son poids sur la planche avant en fléchissant bien la jambe, à la manière des skieurs de télémark. Quand la vitesse diminue avec la friction des peaux sur la neige, on pousse pour passer l'autre jambe devant et recommencer la flexion. Gauche-droite-gauche... Le coeur travaille, les cuisses aussi.

Après les premières minutes, assez déroutantes, on s'habitue. Et en vient vite à chercher le moindre dénivelé pour pouvoir glisser...

Pour s'initier au ski Hok à la station Duchesnay, deux options: partir en sorties guidées (offertes gratuitement avec les forfaits d'hébergement à l'Auberge) ou louer l'équipement pour une demi-journée ou une journée entière. Pas besoin de bottes spécifiques: les fixations s'adaptent à tous les modèles. Trois sentiers destinés exclusivement au ski Hok ont été balisés. Le plus facile traverse une petite sapinière et une érablière à bouleau jaune avant d'atteindre le lac Jaune. Il contourne ensuite le plan d'eau, en suivant les berges. Distance totale: 4,7 km. Parfait pour une sortie d'initiation de deux heures.

Le parc national des Monts-Valins offre aussi quatre paires de skis Hok en location. Pour les essayer: 71 km de sentiers hors pistes.

Le ski Hok est offert aux skieurs de 12 ans et plus. Prix pour la location: 9,25$ pour la demi-journée, 13,75$ pour la journée.

Infos: www.sepaq.com/ct/duc

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer