Le Québec craque pour les bains nordiques

Aucun des spas visités n'est aussi bien intégré... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Aucun des spas visités n'est aussi bien intégré à son environnement naturel que La Source, à Rawdon. Les bâtiments de bois torréfié, aux lignes épurées, ont été construits à flanc du mont Pontbriand, au milieu des arbres.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a 40 ans, ils n'étaient qu'une poignée au Québec et étaient considérés comme des hurluberlus. Aujourd'hui, les amateurs de spas nordiques se comptent par milliers, de nouvelles installations continuent de s'ajouter et personne ne trouve farfelue l'idée de se plonger dans un bain glacé en hiver.

C'est en 1965, à Piedmont, que le tout premier spa nordique de la province, le Polar Bear's Club, a ouvert ses portes. À l'époque, le lieu ne comptait qu'un sauna chauffé au bois et les clients - principalement des skieurs de la région - piquaient une tête dans la rivière à Simon pour se rafraîchir.

Aujourd'hui, le Québec compte près de 30 spas nordiques, selon l'Association québécoise des spas. Ces établissements se distinguent des spas classiques en offrant des traitements de thermothérapie avec alternance entre exposition à la chaleur et bain glacé.

«C'est l'ouverture du spa Scandinave, à Mont-Tr emblant, en 2000, qui a apporté une véritable démocratisation des bains nordiques, estime Claire Levasseur, directrice générale de l'Association québécoise des spas (AQS). Les spas nordiques ont augmenté leur capacité et sont devenus plus confortables, notamment avec l'ajout d'aires de détente.»

Les installations thérapeutiques se sont aussi diversifiées dans les 20 dernières années. Des hammams sont venus s'ajouter aux saunas finlandais, des bains polaires ont remplacé les étangs naturels, des bains à remous ont fait leur apparition au milieu des arbres...

«On a vu apparaître récemment des produits plus excentriques, comme des piscines à contre-courant ou des bassins à vagues, mais la base de la thermothérapie reste la même: des cycles de rotation entre le chaud et le froid.»

Le sentiment de bien-être apporté par la thermothérapie n'explique pas à lui seul l'engouement des Québécois pour les spas nordiques. Les clients sont prêts à payer un fort prix - souvent l'équivalent du coût d'un billet de remontée en ski alpin - pour passer quelques heures dans un environnement feutré où ils pourront (du moins le souhaitent-ils) évacuer un peu du stress accumulé. De plus en plus souvent, la visite d'un spa nordique s'inscrit à l'horaire des vacances. Parfois, il s'agit d'une activité de soirée qu'on partage entre amoureux ou entre amis.

Même les hommes s'y sont mis. «Auparavant, 80% de la clientèle qui fréquentait les spas était des femmes. Le ratio est maintenant de 55% de femmes pour 45% d'hommes dans les spas en général. Pour les spas nordiques, cette proportion est même souvent inversée», indique Mme Levasseur.

Selon la directrice de l'AQS, la demande des curistes québécois est assez forte pour justifier l'ajout de nouveaux spas nordiques. «Certaines régions, comme l'Abitibi et la Gaspésie, sont encore mal desservies.» À Sherbrooke, un processus de consultation publique est en cours pour la vente et le dézonage d'un terrain municipal situé le long de la rivière Magog, terrain qui pourrait accueillir un nouveau spa nordique. Les propriétaires, qui possèdent aussi les spas Strom de L'Île-des-Soeurs et de Mont-Saint-Hilaire, espèrent ouvrir l'établissement à l'été 2016.

140

C'est le nombre de spas que compte la province, selon l'Association québécoise des spas. De ce nombre, 20% sont des spas nordiques.

Au Scandinave de Mont-Tremblant, l'aménagement est idéal pour... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Au Scandinave de Mont-Tremblant, l'aménagement est idéal pour ceux qui ne veulent pas trop marcher dehors, par grands froids.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Cinq spas testés

Pour les besoins de ce reportage, nous avons visité à l'improviste cinq spas situés à moins de 2h de route de Montréal. L'objectif:tester la qualité des circuits de thermothérapie. Par conséquent, les salles de soins, les produits utilisés ou la qualité des massages offerts, si tributaires de la qualité du thérapeute, n'ont pas été analysés.

Le Scandinave

Ce pionnier en matière de spa nordique est posé sur un site magnifique, tout près de La Diable, à Mont-Tremblant. L'accès hivernal à la rivière est d'ailleurs une réussite: l'entrée à l'eau est sécuritaire - avec un plancher de bois plutôt que des rochers glissants pour poser le pied - et une lampe chauffante adoucit (un peu) le choc. La proximité des bâtiments, qui coupe un brin la vue sur la forêt environnante, représente aussi un avantage par grand froid. Du côté des salles de repos, le magnifique côtoie l'ordinaire. L'une dispose de grandes banquettes pour deux et d'une cascade d'eau pour l'ambiance sonore. Les autres manquent d'ambiance, voire de confort. Grosse déception pour le hammam, pourtant rénové en novembre dernier: efficacité déficiente, une porte non étanche qui laisse entrer l'air froid, d'horribles bruits de tuyauterie. Autre bémol: le coin resto, où il faut payer sur-le-champ nos achats (qui se balade avec sa carte de crédit dans le peignoir?) et où on propose un menu qui manque d'originalité... et de produits locaux.

Accès aux bains (week-end): 48$

Fournis: serviette, cadenas

Massage 60 minutes (accès aux bains inclus): 130$

Installations: 1 sauna, 1 hammam, 2 bains à remous, 4 bassins polaires.

Capacité hivernale: 500 personnes

scandinave.com

La Source

De tous les spas visités, c'est celui de Rawdon qui est le mieux intégré à son environnement naturel. Ses bâtiments aux lignes épurées, construits à flanc de montagne en 2007, sont éparpillés au milieu des arbres. Par grands froids, la distance de marche (sur un sentier radiant) peut poser problème. Le roc du mont Pontbriand est aussi mis à nu dans le hammam, ce qui donne à l'endroit une ambiance dramatique. Les salles de détente sont toutes très différentes; l'une permet le bavardage, ce qui est apprécié par les groupes d'amis. Le bistro offre une place de choix aux produits lanaudois, notamment dans ses sandwichs généreux. Une assiette du terroir est d'ailleurs proposée. Seul bémol à la visite: l'étang naturel, alimenté par l'eau de source venue de la montagne. Son accès est carrément casse-gueule, avec ses rochers glissants, sa rampe faite de cordes instables, sa large bande de glace qu'il faut enjamber. Tout ça pour se retrouver avec de l'eau à mi-mollet. À éviter.

Accès aux bains (week-end): 45$

Fournis: serviettes, cadenas

Massage 60 minutes (accès aux bains inclus): 117$

Installations: 1 sauna, 1 hammam, 3 bains à remous, 3 bassins polaires.

Capacité hivernale: 150 personnes

lasourcebainsnordiques.com

Spa Eastman

Depuis 38 ans, ce spa certifié Relais Santé propose des séjours de détente et de remise en forme, avec hébergement en pavillon, activités physiques (gratuites avec l'accès aux bains), piscine et une cuisine tonique sans gluten ni lactose, offerte en formule buffet le midi, table d'hôte le soir. Les aliments bios - et souvent locaux - sont cuits à basse température. On trouve aussi ici des installations de thermothérapie que n'offre aucun des autres spas visités: un sauna infrarouge (dont la température ambiante moins élevée rend l'expérience plus supportable pour les personnes asthmatiques) et deux bassins glacés pour activer la circulation des jambes ou des bras. Le bâtiment principal subit depuis décembre une cure de jouvence bien méritée. La décoration tristounette a cédé la place à des murales colorées, pour un coup de vitamines nécessaire. Une idée géniale: chaque curiste reçoit une couverture de laine à son arrivée. À savoir: l'accès aux bains seulement est impossible. Il faut obligatoirement le jumeler avec un repas ou un soin.

Accès aux bains (week-end): 89$ (repas inclus)

Fournis: peignoir, serviettes, couverture, cadenas

Massage 60 minutes (accès aux bains inclus): 130$

Installations: 2 saunas, 1 hammam, 2 bains à remous, 5 bassins polaires.

Capacité hivernale: 50 personnes

spa-eastman.com

Le Strom

Ce spa de Mont-Saint-Hilaire, ouvert en 2008, a été racheté en juin dernier par les propriétaires du spa Strom de L'Île-des-Soeurs. Depuis, des changements décoratifs sont en cours. Le bistro a déménagé côté jardin et offre un menu simple, mais savoureux, où les produits locaux sont mis en valeur, notamment les pommes, qui rappellent les vergers bordant le site. La yourte de détente doit aussi changer de décor, mais elle constitue déjà un coup de coeur, avec ses coussins surdimensionnés, son feu de foyer... et le bruit de la pluie qui tombe sur la toile (ultime musique de relaxation!) Le spa dispose d'installations de thermothérapie classiques et efficaces, mais leur nombre est limité. Résultat: le week-end, alors que le spa est souvent bondé, il y a souvent de l'attente. Même l'accès à l'unique bain polaire peut être compliqué. Bonne nouvelle, des agrandissements sont prévus pour l'année qui vient, le spa n'occupant qu'un quart du terrain disponible.

Accès aux bains (week-end): 49$

Fournis: serviettes, peignoir, bouteille d'eau, cadenas

Massage 60 minutes (accès aux bains inclus): 129$

Installations: 1 sauna, 1 hammam, 2 bains à remous, 1 bassin polaire

Capacité hivernale: 125 personnes

stromspa.com/mont-st-hilaire

Balnéa

Situé à Bromont, ce spa, ouvert en 2006, est celui où l'accès aux bains est le plus cher, mais aussi celui où le service est le plus attentionné. Un employé est posté en permanence dans le lounge pour aider les clients, des serviettes sèches sont disposées à plusieurs endroits pour remplacer les détrempées. Les nombreuses et très diversifiées salles de repos sont toutes équipées de couvertures polaires. Les deux saunas finlandais offrent une vue panoramique sur le lac Gale; voilà qui change des pièces aveugles des autres saunas. Ce spa, à l'architecture contemporaine, se distingue aussi par son restaurant gastronomique où on peut s'offrir une table d'hôte trois services pour le lunch ou des plats plus raffinés, comme des tatakis de thon. Pas de sandwichs, de petites salades à prix économique ou de muffins, ce qui peut manquer à certains clients. Les trois bains polaires sont classiques (celui situé à l'intérieur est plus tiède que froid) et aucun plan d'eau naturel n'est accessible en hiver. Des activités payantes, comme du yoga, sont offertes sur place.

Accès aux bains (week-end): 70$

Fournis: serviette, bouteille d'eau, peignoir, cadenas

Massage 60 minutes (accès aux bains inclus): 135$

Installations: 2 saunas, 1 hammam, 2 bains à remous, 3 bassins polaires.

Capacité hivernale: 175 personnes

balnea.ca

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer