Recherche Voyage

Tourisme: Montréal s'attend au retour des Américains

Entre 2003 et 2012, le nombre de voyageurs... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Entre 2003 et 2012, le nombre de voyageurs américains a baissé de 35% au Canada.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Le nombre de visiteurs dans la métropole québécoise devrait augmenter en 2014, notamment en raison du retour attendu des touristes américains à Montréal et dans l'ensemble du Québec.

La croissance économique aux États-Unis pourrait inciter les voyageurs de la classe moyenne - qui, au cours des dernières années, ont davantage sillonné leur propre pays - à boucler leurs valises pour un séjour en terre québécoise.

Voilà la prédiction que fait le vice-président, relations publiques de Tourisme Montréal, Pierre Bellerose. «J'envisage une bonne année touristique. C'est périlleux, ce que je vous dis, je n'ai pas de boule de cristal», a-t-il toutefois tenu à préciser au cours d'une entrevue à La Presse dans le cadre du dévoilement, hier, des 14 tendances en tourisme pour 2014. Celles-ci ont été présentées par la chaire de tourisme Transat ESG-UQAM et Tourisme Montréal.

Entre 2003 et 2012, le nombre de voyageurs américains a baissé de 35% au Canada. «En 2008-2009, on était au plus fort de la crise et la classe moyenne américaine a arrêté de sortir des États-Unis», a souligné M. Bellerose. Maintenant, il voit la lumière au bout du tunnel.

«On est dynamiques sur le marché [avec les campagnes de marketing] et on a de bons attraits touristiques.» Il reste à espérer que l'économie américaine continuera de montrer du mieux.

Et la chute relative du dollar, en plus d'inciter nos voisins du Sud à venir ici, pourrait aussi dissuader les Québécois de voyager là-bas et les convaincre de rester dans la province pour leurs prochaines vacances estivales. Une bonne nouvelle pour l'industrie touristique. «Si le dollar est à 90 cents, aller aux États-Unis coûte plus cher», dit Pierre Bellerose.

Et les défis que devra relever la métropole? Évidemment, la mise en place de liaisons directes avec l'Asie revient une fois de plus sur le tapis. L'hébergement illégal, qui consiste à louer sans permis une chambre ou son appartement à des visiteurs de façon régulière, continuera également d'être l'une des préoccupations de l'industrie touristique en cette année qui s'amorce.

Quelques tendances pour 2014

Croissance du tourisme urbain

Puisque les voyageurs ont de moins en moins de longues vacances, ils optent pour de courts séjours et limitent les déplacements. Lorsqu'ils atterrissent dans une grande ville, Montréal par exemple, et qu'ils n'ont que quatre jours, les chances qu'ils aillent en Gaspésie ou au Saguenay-Lac-Saint-Jean sont plutôt faibles.

Imprévisible touriste américain

Quand l'économie va, tout va. Si le taux de change est favorable à nos voisins du Sud, ils auraient davantage envie de sortir des frontières de leur pays.

L'année de l'impatience

Les voyageurs ont l'impression qu'ils n'ont pas le temps de faire la file ou d'attendre un courriel qui prendra des heures à atterrir dans leur boîte. Selon Pierre Bellerose, vice-président, relations publiques de Tourisme Montréal, les gens de l'industrie doivent s'adapter à cette tendance. L'aéroport Montréal- Trudeau, avec son passage automatisé pour les douanes américaines, ses bornes libre service pour l'enregistrement des bagages et ses passages prioritaires au point de contrôle, montre qu'il a bien compris cette réalité.

Source: chaire de tourisme Transat ESGUQAM et Tourisme Montréal




Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer