Recherche Voyage

D'Oka à Saint-Hilaire à vélo

Le projet de piste compte environ 80 kilomètres... (PHOTO : BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Le projet de piste compte environ 80 kilomètres de tronçons cyclables entièrement neufs. La construction devrait commencer dès cet automne et se poursuivre pendant deux ans.

PHOTO : BERNARD BRAULT, LA PRESSE

On pourra bientôt pédaler ou marcher sur 120 kilomètres entre le parc national d'Oka et le mont Saint-Hilaire, via Laval, Montréal et Longueuil.

Le gouvernement du Québec a annoncé hier un investissement de 20 millions pour ce projet, qui s'inscrit dans le concept de «trame verte et bleue» adopté par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Avec les contributions des villes et de la CMM, le coût du projet atteint 60 millions.

>>> Voir la carte

La piste permettra de relier les trois parcs nationaux de la région de Montréal, soit Oka, les îles de Boucherville et le mont-Saint-Bruno.

Le ministre des Finances Raymond Bachand a affirmé que c'était son « projet chouchou » parce qu'il « rallie l'ensemble de la région ».

Le maire de Montréal et président de la CMM, Gérald Tremblay, voit ce projet comme la consécration des efforts de la région pour planifier son développement, avec l'adoption du Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD).

« La CMM a fait un travail remarquable de planification », a d'ailleurs affirmé le ministre Bachand.

Le projet de piste compte environ 80 kilomètres de tronçons cyclables entièrement neufs. La construction devrait commencer dès cet automne et se poursuivre pendant deux ans.

Les villes de Montréal et Laval avaient déjà des projets dans leurs cartons pour les tronçons qui passent par leur territoire.

À Montréal, le tronçon neuf de la piste projetée longe la voie ferrée du train de banlieue Montréal-Deux-Montagnes.

Sur la rive-sud, une bonne partie du trajet est entièrement nouvelle, sauf pour la section qui longe le fleuve. Il est prévu que les passages problématiques de cette piste seront corrigés, comme par exemple un endroit où la piste passe par un escalier.

L'annonce du projet a été salué par la Société des établissements de plein-air du Québec (Sépaq). « C'est là une très heureuse nouvelle puisqu'il s'agit non seulement de favoriser les déplacements écologiques sur le territoire du Grand Montréal, mais aussi de rendre trois parcs nationaux et toutes leurs activités accessibles, à pied ou à vélo, au plus important bassin de population du Québec », a déclaré M. Raymond Desjardins, président-directeur général de la Sépaq.

De son côté, le Conseil régional de l'environnement de Montréal a affirmé que «l'intégration d'aménagements verts le long de cette nouvelle piste cyclable, en plein coeur de Montréal, aura également des retombées positives sur la conservation de la biodiversité ainsi que sur l'accès des Montréalais à la nature».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer