Les îles de la Madeleine à moto

Pour limiter les dégâts de l'air salin, on... (Photo Charles-Édouard Carrier, collaboration spéciale)

Agrandir

Pour limiter les dégâts de l'air salin, on place les motos à l'abri ou sous une housse. On doit aussi rincer fréquemment la machine pour éviter que le sel s'attaque aux pièces de la moto.

Photo Charles-Édouard Carrier, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Édouard Carrier

Collaboration spéciale

La Presse

Les îles de la Madeleine font rêver. Isolées, mais si accueillantes à la fois, elles charment les touristes qui sont nombreux à faire le long trajet pour s'y rendre et goûter à une enivrante impression de bout du monde. À moto, le sentiment de liberté est décuplé par l'air salin que souffle le vent, cet inséparable compagnon.

En compagnie du pêcheur retraité qui parle de sa plus belle prise avec de l'amour dans les yeux ou du crêpier qui décrit avec poésie sa spécialité au loup-marin, qu'on ait les deux pieds dans le sable de la Dune du Sud ou que l'on se perde dans le tourbillon de voilures qui dansent avec les vents près de Havre aux Basques, les îles de la Madeleine se découvrent à partir du moment où l'on sort du grand chemin et qu'on prend le temps de s'arrêter ici et là.

Pauline-Gervaise Grégoire et Martin Fiset sont propriétaires de la boutique Artisans des Sables, située sur le site historique de La Grave à Havre-Aubert. Ils sont aussi des mordus de moto, qui n'hésitent pas à donner conseils et bons plans aux motocyclistes qui sillonnent les routes des Îles pour la première fois.

«Si on vient en moto aux Îles pour l'adrénaline et se gaver de routes sinueuses, on sera déçus, mais pour se balader et s'en mettre plein la vue, là, on est servis», indique Martin Fiset.

Parmi les nombreux circuits, le couple propose de prendre la direction de l'île du Havre aux Maisons et d'emprunter le chemin de la Pointe-Basse. On peut faire un arrêt à la Fromagerie du Pied-de-Vent et au Fumoir d'Antan, juste un peu plus loin. «On poursuit sur le chemin des Montants, en gravier, pour la vue splendide, et on continue jusqu'à la Dune du Sud pour sa plage et les grottes», suggère Pauline-Gervaise Grégoire.

Après les crêpes bretonnes du Gaboteux, servies par un sympathique crêpier, on termine la randonnée à Grande-Entrée pour découvrir l'univers de Mario Cyr, reconnu pour ses exploits photographiques réalisés en eau froide et propriétaire du Bistro Plongée Alpha.

Avec son paysage de carte postale, ses immenses... (Photo Charles-Édouard Carrier, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Avec son paysage de carte postale, ses immenses rochers rougeâtres et ses dizaines de grottes auxquelles on accède directement à partir de la plage, la Dune du Sud est un endroit très prisé par les touristes et les habitants locaux.

Photo Charles-Édouard Carrier, collaboration spéciale

Voile, plage, bières et coucher de soleil

Autre circuit madelinot: après les récits captivants d'un authentique et généreux pêcheur à la retraite à la Shed à Jean-Guy à Bassin, on prend la route vers Cap-aux-Meules.

Pour admirer une poignée d'adeptes de planche à voile et kitesurf venus s'amuser sur des plages reconnues mondialement pour leurs vents parfaits, on s'arrête à Havre-aux-Basques. On se dirige ensuite vers la plage de la Dune de l'Ouest pour marcher sur les vestiges rouillés du Corfu Island, navire grec échoué en 1963 dont on n'a conservé que la base, profondément calée dans le sable.

Et à deux pas de l'épave, on déguste une Palabre, trésor de la microbrasserie à l'Abri de la tempête. Méfiez-vous, le goût raffiné des bières locales cache parfois un surprenant pourcentage d'alcool.

En fin de journée, direction chemin des Caps jusqu'à la Belle-Anse, pour un coucher de soleil mémorable, typique des Îles.

Et le lendemain? Eh bien, on recommence, histoire de faire encore des rencontres en découvrant d'autres îles, le long d'autres dunes, jusqu'au bistro Plongée Alpha, sur la pointe de Grande-Entrée. Sur deux roues. En plein vent.

Le navire Corfu Island s'est arrêté ici en 1963.... (Photo Charles-Édouard Carrier, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Le navire Corfu Island s'est arrêté ici en 1963. Aujourd'hui, il n'en reste que l'épave. Parti de l'Allemagne de l'Est, le Corfu Island se dirigeait vers Montréal pour récupérer du blé. Une tempête força un changement de trajectoire et le navire s'échoua sur la Dune de l'Ouest.

Photo Charles-Édouard Carrier, collaboration spéciale

Comment s'y rendre

De Montréal ou Québec, les plus aventuriers des voyageurs à moto transforment le voyage en un périple agréable qui fait passer par le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard avant d'atteindre Souris, puis de monter à bord du traversier en direction de Cap-aux-Meules. Bien sûr, on peut s'offrir une croisière de cinq jours à bord de l'un des bateaux de la CTMA partant de Montréal ou de Québec, à partir de 1000 $ par personne en aller-retour. Finalement, pour un voyage éclair, mais plus cher, on privilégie l'avion et une location de moto sur place.

Mécanique et conduite aux Îles

Une fois aux Îles, il faut savoir que l'accès à des pièces de moto est assez limité en cas de pépin. Il y a les concessionnaires Yamaha et Honda, mais pour les autres marques, ça peut se compliquer. Heureusement, les Madelinots, bienveillants de nature, se feront un plaisir d'aider quiconque cherche une expertise particulière. Les routes sont en bon état, quoique certains tronçons soient en gravier. Puis, outre la paisible balade, circuler par grands vents aux îles de la Madeleine est parfois tout un défi. En bord de mer, la moto positionnée dans sa voie, il n'est pas rare d'avoir à maintenir une inclinaison impressionnante pour combattre le souffle des vents inlassables et puissants.

Louer une moto

Pour louer une moto aux îles de la Madeleine, on prévoit entre 100 $ et 200 $ par jour, selon le modèle et le cylindré (de 250 cc à 1600 cc). Le seul centre de location de l'endroit propose des scooters, des motos et des Can-Am Spyder. Des rabais sont applicables pour des locations de trois jours et plus. Il est recommandé de réserver.

Agence de location des Îles: 357, chemin Principal, Cap-aux-Meules

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer