Les couleurs de Charlevoix en train

Les paysages accidentés de Charlevoix sont encore plus... (Photo fournie par Alain Blanchette)

Agrandir

Les paysages accidentés de Charlevoix sont encore plus spectaculaires quand les montagnes se colorent l'automne.

Photo fournie par Alain Blanchette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

(CHARLEVOIX) Le Réseau Charlevoix propose une liaison ferroviaire par train léger entre Québec et La Malbaie. Un parcours à couper le souffle qui longe le fleuve Saint-Laurent, au pied des montagnes. Et qui permet d'admirer le spectacle de la nature sans devoir se préoccuper des virages sur la route.

L'embarquement a lieu au pied de la chute Montmorency, près de Québec. Après avoir passé Sainte-Anne-de-Beaupré, le train traverse la Réserve nationale de faune du cap Tourmente, un habitat unique pour les oiseaux.

Le train longe une falaise vertigineuse où nichent des faucons pèlerins avant de déboucher sur la rive du fleuve Saint-Laurent. À partir de la fin de septembre, on peut apercevoir des oies blanches qui s'arrêtent avant de migrer vers le sud. Des milliers de points blancs dans le fleuve bleu. Le coup d'oeil est sublime.

De là, les voitures poursuivent leur route sur un corridor étroit entre le fleuve et les montagnes. Il a même fallu creuser un tunnel - à la main - pour traverser un cap, tant le fleuve est proche.

Les yeux rivés sur le Saint-Laurent, il n'est pas rare de croiser d'immenses navires marchands. Par beau temps, on observe aussi l'archipel de L'Isle-aux-Grues, et les plus chanceux peuvent même apercevoir des bélugas lorsqu'ils approchent de La Malbaie.

Le train s'arrête dans plusieurs villages, dont Petite-Rivière-Saint-François, où se trouve la station touristique Le Massif. À Baie-Saint-Paul, tous les passagers débarquent et un deuxième train, identique au premier, poursuit la liaison jusqu'à La Malbaie.

À bord, on propose des produits locaux comme des rillettes de pintade de Baie-Saint-Paul et du pâté de morilles et de noisettes, mais aussi des noix, des chips et du chocolat. On peut aussi prendre un café ou un verre de vin.

Jusqu'à l'an dernier, c'est le train touristique du Massif qui assurait le trajet jusqu'à Baie-Saint-Paul. Il a été remplacé cet été par un train léger, un convoi plus petit et moins luxueux, qui a entraîné une baisse importante du coût des billets.

L'aller-retour entre Québec et Baie-Saint-Paul coûte désormais 69$ par personne. Si vous prolongez le trajet jusqu'à La Malbaie, il faut débourser 39$ de plus. À cela, il faut ajouter le coût de la réservation des sièges en ligne. Et encore 5$ pour les sièges du côté du fleuve. En fin de compte, la facture reste tout de même abordable et le voyage, lui, est inoubliable.

Bon à savoir

Les paysages accidentés de Charlevoix sont encore plus spectaculaires quand les montagnes se colorent l'automne, et il est difficile de trouver meilleure façon de les admirer qu'en train.

Le train léger de Charlevoix roule jusqu'au 18 octobre entre Québec et Baie-Saint-Paul et jusqu'au 12 octobre sur le segment qui va jusqu'à La Malbaie.

reseaucharlevoix.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer