Recherche Voyage

Savoir profiter du Québec en novembre

Le marché de Noël de Longueuil.... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le marché de Noël de Longueuil.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les arbres ont perdu leurs couleurs, les costumes d'Halloween ont été rangés dans le placard et la neige se fait attendre. Le mois de novembre, c'est la nostalgie des beaux jours pour certains et l'attente interminable de l'hiver pour d'autres. Il est toutefois faux de croire qu'en attendant décembre et sa neige, nous sommes condamnés à nous cloîtrer à l'intérieur de la maison. Voici quelques suggestions d'activités ou d'escapades à faire pour vivre un doux novembre.

LA DERNIÈRE RANDONNÉE

Bien qu'il fasse plus frais, cette période de l'année est toujours propice aux randonnées. Il est encore possible de se faire chauffer par les rayons du soleil, surtout en début d'après-midi. Le parc national du Mont-Orford, en Estrie, le Centre de la nature du mont Saint-Hilaire, en Montérégie, ou même le mont Royal - pour ceux qui ne veulent pas s'aventurer trop loin - sont ouverts toute l'année pour des balades pendant les quatre saisons.

Des vêtements adéquats, une soupe chaude dans le thermos et vous voilà fin prêt.

LES MARCHÉS DE NOËL

Si la neige tarde à venir, les différents marchés de Noël sauront vous mettre dans l'ambiance des Fêtes. Beaucoup d'entre eux aménagent leurs maisonnettes décorées dès la fin du mois de novembre. Fréquenter ces marchés qui mettent souvent en valeur les produits du terroir et le travail des artisans d'ici est une excellente façon de visiter le Québec: de Longueuil à L'Assomption en passant par Baie-Saint-Paul et le Vieux-Québec.

Que vous souhaitiez faire vos emplettes ou encore simplement déguster du vin chaud, vous éviterez certainement la cohue de décembre en vous y rendant plutôt à la fin du mois de novembre.

Camping rime souvent avec été. Or, il existe... (PHOTO STEVE DESCHÊNES, FOURNIE PAR LA SEPAQ) - image 2.0

Agrandir

Camping rime souvent avec été. Or, il existe d'autres options pour ceux qui se plaisent à dormir dans la nature comme dormir dans une yourte.

PHOTO STEVE DESCHÊNES, FOURNIE PAR LA SEPAQ

LES PREMIÈRES DESCENTES EN SKI

Difficile de faire des prévisions météorologiques très à l'avance, mais si l'on se fie aux récentes saisons, bon nombre d'amateurs de ski pourront faire leurs premiers virages sur les pentes dès la mi-novembre. Les stations de ski Saint-Bruno et Saint-Sauveur comptent souvent parmi les premières à permettre aux skieurs de renouer avec leur sport tôt dans la saison, notamment grâce à la fabrication de neige artificielle.

DORMIR DANS UNE YOURTE

Camping rime souvent avec été. Or, il existe d'autres options pour ceux qui se plaisent à dormir dans la nature. La yourte représente une façon de camper différente et intéressante. Quelques parcs de la Société des établissements de plein air (SEPAQ) offrent ce type d'hébergement à l'année: le parc national du Bic et le parc national de la Jacques-Cartier comptent parmi ceux-là. Meublées et équipées, les yourtes peuvent accueillir jusqu'à quatre personnes. Et s'il fait trop froid pour sortir au moment de votre séjour, qu'à cela ne tienne, vous pouvez toujours vous installer à l'intérieur pour écouter le feu crépiter.

sepaq.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer