Recherche Voyage

Québec veut séduire les touristes chinois

Pour voir atterrir un plus grand nombre de... (Photo: Reuters)

Agrandir

Pour voir atterrir un plus grand nombre de Chinois au Québec, l'implantation d'un vol direct entre Montréal et l'Asie est essentielle, croient Tourisme Montréal et le ministère du Tourisme. Sur la photo, l'aéroport de Hong Kong.

Photo: Reuters

Partager

(Montréal) «Recherchons guides touristiques, hôteliers et serveurs parlant le mandarin.» Cet exemple de petite annonce pourrait bientôt devenir réalité puisque le Québec a connu une augmentation de 144% du nombre de visiteurs chinois depuis 2009 et que la Commission canadienne du tourisme prévoit une progression de 151% du nombre de voyageurs chinois dans le monde entre 2010 et 2020.

Pour faire face à cette nouvelle clientèle, le ministère du Tourisme du Québec a l'intention dès l'an prochain de produire une brochure et un site internet en mandarin. Il donnera également des ateliers aux représentants de l'industrie afin de leur faire connaître les particularités et les besoins de la clientèle chinoise, a appris La Presse.

«On prend le virage mandarin, a déclaré sans détour le ministre délégué du Tourisme, Pascal Bérubé, en entrevue à La Presse. On ne veut pas seulement suivre le mouvement, on veut être originaux. On est capables d'être extrêmement compétitifs.» Faire connaître les exigences alimentaires des visiteurs chinois et trouver des façons d'adapter le matériel promotionnel sont autant de nouvelles initiatives que l'industrie devrait prendre d'ici les prochaines années.

Montréal se prépare

De son côté, Tourisme Montréal commence également à se préparer à accueillir plus de visiteurs chinois.

«Nous avons sollicité des gens de la communauté chinoise pour qu'ils suivent une formation de guide touristique, indique Pierre Bellerose, vice-président affaires publiques de l'organisme. Maintenant, nous avons quelques guides qui parlent le mandarin. Nous avons pris cette initiative parce qu'on sent que le marché grossit.»

M. Bellerose souligne également que certains hôtels ont déjà un menu écrit en mandarin. C'est le cas par exemple du Holiday Inn Select, situé en plein coeur du Quartier chinois, qui offre à son restaurant un service en mandarin. Les voyageurs peuvent aussi déjà consulter le site du Hyatt Regency en mandarin.

Le représentant de Tourisme Montréal tient toutefois à souligner que, pour le moment, la clientèle chinoise représente un faible pourcentage du nombre total de visiteurs qui arrivent dans la métropole: 55 000 sur un total de 7 millions de touristes. En 2016, on s'attend à recevoir 90 000 touristes en provenance de la Chine.

Vols directs

Pour voir atterrir un plus grand nombre de Chinois dans la province, l'implantation d'un vol direct entre la métropole et l'Asie est essentielle, croient Tourisme Montréal et le ministère québécois du Tourisme. Aéroports de Montréal (ADM) y travaille d'ailleurs activement. Depuis l'Exposition universelle de Shanghai en 2010, la communauté d'affaires de la métropole, Tourisme Montréal et ADM courtisent les différents transporteurs chinois. Des discussions ont également lieu avec Air Canada qui, avec ses nouveaux Boeing 787, pourrait décider d'exploiter cette destination. Pour l'instant, les liaisons entre le Canada et la Chine passent toutes par Toronto ou Vancouver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer