Recherche Voyage

Tadoussac: sur un air de liberté

La plage de Tadoussac... (Photo: fournie par le Festival de la chanson de Tadoussac)

Agrandir

La plage de Tadoussac

Photo: fournie par le Festival de la chanson de Tadoussac

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Prendre le large. À Tadoussac, l'expression prend tout son sens. Là où le francophile trouvera à étendre ses horizons musicaux, au Festival de la chanson (du 10 au 13 juin), l'amant de la nature, lui, sera conquis par une foule d'activités orchestrées au rythme des marées.

Au large de la baie de Tadoussac, dans... (Photo: Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Au large de la baie de Tadoussac, dans l'estuaire du fleuve Saint-Laurent, on peut apercevoir le phare Haut-fond Prince.

Photo: Archives La Presse

À elle seule, l'affiche du 27e Festival de la chanson de Tadoussac (www.chansontadoussac.com), avec sa généreuse proposition de 31 artistes en quatre jours sur huit scènes, notamment Pierre Lapointe, Luc De Larochellière, Anne Sylvestre, Allain Leprest et Yves Jamait, devrait suffire à convaincre le mélomane de franchir les quelque 500 km séparant Montréal du charmant petit village niché à l'embouchure du Saguenay.

 

Le «plus grand des petits festivals» y offre, il est vrai, le genre d'expérience de proximité entre artistes et spectateurs qui n'existe pas dans les grands événements urbains.

Des activités inusitées comme la Chant'Appart, qui voit un artiste s'exécuter dans la résidence d'un particulier, ou encore la représentation en kayak dans l'Anse à la barque - qui a fait fureur l'an dernier! -, où les spectateurs sont conviés à assister à un tour de chant de leurs embarcations, contribuent elles aussi à faire de chaque petit moment, une expérience inoubliable.

«À cause de la distance, les gens ne se déplacent pas pour un seul spectacle. De notre côté, on invite les artistes à offrir deux ou trois représentations, ce qui leur permet de décrocher comme les festivaliers. Les artistes se mêlent au public, quittent leur quotidien et en profitent. C'est une richesse qu'on a», reconnaît le directeur général de l'événement, Charles Breton.

Au-delà du très populaire rendez-vous musical, nombreuses sont les raisons de jeter l'ancre à Tadoussac pour quelques jours. Ne serait-ce que pour mettre un frein à la course insensée du quotidien. Dès le moment où l'on pose le pied sur le traversier qui fait la navette entre Baie-Sainte-Catherine et la bien nommée rue du Bateau-Passeur, le temps semble s'arrêter. Peut-être est-ce la vision de l'hôtel Tadoussac (165, rue Bord-de-l'Eau), majestueux bâtiment historique sorti tout droit d'une autre époque -l'hôtel a été construit en 1865? Ou encore le panorama à couper le souffle du Saint-Laurent qui s'offre de la baie de Tadoussac, l'une des plus belles au monde, selon le site World Bays (www.world-bays.com)?

 

La baie de Tadoussac est considérée comme une... (Photo: Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

La baie de Tadoussac est considérée comme une des plus belles du monde.

Photo: Archives La Presse

Toujours est-il que le berceau de la Nouvelle-France n'en a pas que pour les oreilles. On peut également s'y régaler les yeux! Ne serait-ce que par la faune diversifiée qui peuple le milieu. Il y a bien sûr les excursions et les activités pédagogiques à la baleine (Centre d'interprétation des mammifères marins), l'observation des oiseaux - Tadoussac est le deuxième site ornithologique des rapaces en importance en Amérique du Nord -, le safari visuel à l'ours noir (Domaine de nos Ancêtres), la découverte des cervidés (Ferme 5 étoiles), sans parler des excursions aux castors menées par l'inimitable guide de l'Auberge de jeunesse, Coco.Les plus sportifs apprécieront quant à eux de nombreux sentiers pédestres du parc national du Saguenay, allant de 2 à 42 km, qui permettent d'explorer à fond le secteur. Ils aimeront également arpenter les verts du club de golf de Tadoussac, se tremper le gros orteil dans le lac de l'Anse à l'eau, flâner sur la plage ou encore découvrir le paysage côtier en kayak de mer.

Finalement, les amoureux de l'histoire ne passeront pas à côté d'une visite à la Chapelle des Indiens, au poste de traite Chauvin et à la maison des Dunes, qui lèvent le voile sur l'histoire du village.

En tout, une vingtaine de gîtes et hôtel, à prix généralement abordables, ainsi que deux terrains de camping, peuvent accommoder les Tadoussaciens d'une fin de semaine. Ne reste qu'à choisir!

Infos: Maison du tourisme de Tadoussac, 1-866-235-4744, www.tadoussac.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer