Recherche Voyage

Les mégalithes, un voyage dans le temps

Les pierres de Calanais se dressent en gardiennes... (Photo Sira Chayer, collaboration spéciale)

Agrandir

Les pierres de Calanais se dressent en gardiennes mystérieuses du passé sur les landes de l'île de Lewis dans le nord-ouest de l'Écosse. Datant de 5000 av. J.-C., ce site mégalithique est l'un des plus impressionnants de Grande-Bretagne avec ses nombreux monolithes disposés en forme de croix autour d'un cercle central de 13 pierres et son avenue formée de deux longs alignements de menhirs.

Photo Sira Chayer, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sira Chayer

Collaboration spéciale

La Presse

(STONEHENGE) Près de 1 million de touristes se rendent chaque année dans le comté de Wiltshire, en Angleterre, à deux heures de Londres, pour aller admirer Stonehenge, cet imposant et mystérieux mégalithe préhistorique. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1986, il est l'un des sites préhistoriques les plus visités dans le monde.

Moins connus, des centaines de milliers d'autres sites mégalithiques existent pourtant un peu partout sur la planète. L'Europe, le Moyen-Orient, l'Asie, l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Océanie sont peuplés de ces étranges structures de pierres, qui semblent toutes avoir été façonnées des mains du même architecte.

Le mégalithisme était une forme d'architecture courante et mondialement répandue vers la fin de la préhistoire durant le Néolithique, soit vers 5000 av. J.-C., jusqu'à l'âge du bronze, vers 1000 av. J.-C. Les mégalithes, ces monuments faits de nombre de pierres, parfois géantes, érigés sans l'aide de mortier ou de ciment pour en fixer la structure, prennent différentes formes.

Partout sur la planète

On trouve ainsi, éparpillés autour du globe, des dolmens (monuments de pierres verticales sur lesquelles repose une pierre horizontale), des alignements de menhirs, des cercles de pierres ou cromlechs, des stèles (monolithes gravés de symboles) ou encore des tumuli (petits bâtiments arrondis faits d'amoncellements de pierres - cairns - ou de terre - tertres).

Les stèles de Tiya, en Éthiopie, les alignements de menhirs de Carnac, en France, ou les dolmens du Caucase de l'Ouest - surnommés Stonehenge russe - sont quelques exemples de la panoplie de mégalithes préhistoriques qui tiennent encore debout dans le monde.

Pourquoi l'homme du Néolithique s'évertuait-il à déplacer des pierres de grandes dimensions, parfois sur des dizaines de kilomètres, pour les disposer selon un tracé particulier ? Observatoires astronomiques, sites funèbres, lieux de culte... Les théories et légendes abondent pour tenter d'expliquer le phénomène.

Fouilles archéologiques

Les archéologues ont réussi, au fil de siècles d'études, de fouilles et d'analyses, à estimer la date de construction de plusieurs sites et à fournir des éléments de réponse quant à leur utilité et aux techniques de construction employées pour les bâtir. Mais la véritable signification de ces pierres demeure une question sans réponse exacte, un mystère en lequel réside sans doute une grande partie de leur attrait.

Croiser l'un de ces mégalithes sur son itinéraire peut ainsi s'avérer une aventure fascinante pouvant même donner l'impression d'un court voyage dans le temps. Par où commencer ? Pourquoi pas par la Grande-Bretagne, où les sites mégalithiques, qui ont inspiré l'auteure de la série culte anglaise Outlander - Le chardon et le tartan, sont relativement faciles d'accès pour les touristes et d'une beauté majestueuse ?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer