Recherche Voyage

Portugal: quand des policiers expliquent leur malaise aux touristes

En 2013, les touristes étrangers ont dépensé plus... (Photo shutterstock.com)

Agrandir

En 2013, les touristes étrangers ont dépensé plus de 9 milliards d'euros au Portugal.

Photo shutterstock.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LISBONNE

Des policiers portugais, remontés contre les coupes dans leurs salaires, ont trouvé un moyen inhabituel de protester: à l'aéroport de Lisbonne, ils accueillaient lundi les touristes avec le message «Bienvenue au Portugal, un pays qui ne respecte pas sa police».

«Saviez-vous que le salaire de départ des policiers au Portugal n'est que de 800 euros? Chargés de la sécurité publique, ils sont démotivés et leur rendement est donc moindre», pouvait-on lire sur des centaines de tracts en cinq langues distribués aux voyageurs.

«Le but de l'opération est d'expliquer pourquoi les policiers portugais en ont marre. Nous avons subi des baisses de salaires allant jusqu'à 12%», a déclaré à l'AFP Armando Ferreira, président du Syndicat national de police (Sinapol).

Le Sinapol, qui avait déjà organisé la semaine dernière une opération similaire sur l'île touristique de Madère, s'est attiré les foudres du ministre de l'Intérieur Miguel Macedo: «cette action est vraiment lamentable. Le Portugal est une destination sûre», s'est-il emporté.

«La sécurité du pays n'est pas remise en cause. Nous sommes mal payés, mais nous assurons notre travail», a rétorqué Armando Ferreira.

Les réactions des touristes ont été mitigées, oscillant entre étonnement et compréhension. «Cela ne donne pas aux touristes une impression de sécurité», a commenté Maral, une économiste iranienne dans la file pour les taxis à l'aéroport. «Et pour les salaires, c'est bien pire en Grèce!», a-t-elle ajouté.

«Un accueil de ce genre donne envie de prendre le premier vol de retour», a plaisanté Frédéric Verague, homme d'affaires français de 48 ans qui vit au Maroc «où les policiers sont payés l'équivalent de 300 euros».

Jürgen Freytag, retraité allemand de 72 ans, s'est montré plus compréhensif: «c'est tout à fait normal qu'ils veuillent attirer l'attention sur leur situation. En Allemagne, les policiers gagnent trois fois plus».

Les policiers portugais, en première ligne des manifestations anti-austérité, s'étaient illustrés ces derniers mois par des rassemblements marqués par des débordements.

Le Portugal est sorti samedi officiellement de son plan d'aide international, profitant d'une éclaircie de son économie soutenue notamment par le tourisme. En 2013, les touristes étrangers ont dépensé plus de 9 milliards d'euros au Portugal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer