Recherche Voyage

Cinq mots pour comprendre la Lettonie

  • La Maison des Têtes noires, dans la vieille ville. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    La Maison des Têtes noires, dans la vieille ville.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 1 / 5
  • Milda, symbole de l'indépendance de la Lettonie. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Milda, symbole de l'indépendance de la Lettonie.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 2 / 5
  • Scène typique de la vieille ville. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Scène typique de la vieille ville.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 3 / 5
  • Au marché, les prix sont indiqués en euros et en lats. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Au marché, les prix sont indiqués en euros et en lats.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 4 / 5
  • Les hangars du marché ont été dressés près du fleuve Daugava. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Les hangars du marché ont été dressés près du fleuve Daugava.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 5 / 5

La Lettonie a beau avoir intégré l'Union européenne il y a 10 ans, le petit État balte reste largement méconnu, en particulier de ce côté de l'Atlantique. Survol, en cinq mots-clés, d'un pays à l'histoire tourmentée.

Occupation

Les livres d'histoire lettons ont de quoi donner des frissons. Les Polonais, les Suédois, les Allemands, les Nazis, les Russes; pendant 500 ans, les occupants n'ont cessé de se succéder sur ce petit territoire à peine plus grand que la Nouvelle-Écosse. Symbole éloquent de ces turbulences historiques: à Riga, la rue de la Liberté (Brivibas iela) a changé six fois de nom au cours du siècle dernier. Rue Aleksandra (en l'honneur de l'empereur russe Alexandre II), rue Lénine, allée Adolf Hitler; ce n'est qu'en 1991, à la proclamation de l'indépendance de la Lettonie, que la rue de la Liberté a repris le nom qu'elle avait porté brièvement dans les années 20.

Chants

Pendant les années soviétiques, le letton n'était plus enseigné à l'école et tous étaient forcés d'apprendre la langue de Moscou. C'est par la danse, mais surtout le chant, que s'est manifestée la résistance culturelle des Lettons. Les chansons traditionnelles, dont certaines étaient interdites, ont été enseignées aux plus jeunes. Les chorales se sont multipliées. Et des chansons - sur le vent qui gonfle les voiles d'un bateau ou sur le fleuve Daugava - ont pris de nouvelles significations et sont devenues des hymnes informels à la liberté. Ce n'est pas un hasard si, en Lettonie, comme chez ses voisines baltes l'Estonie et la Lituanie, l'accession à l'indépendance est souvent surnommée la révolution chantante.

Euro

La Lettonie a fait son entrée officielle dans l'Union européenne en mai 2004, mais c'est seulement depuis le 1er janvier dernier que l'euro est devenu la devise officielle, ce qui a relégué les anciens lats en simples piécettes pour collectionneurs. Dans bon nombre de commerces, notamment aux étals du marché, les prix sont indiqués dans les deux devises, mais seuls les euros sont acceptés.

Kulturas galvaspilseta

Riga a été désignée capitale culturelle de l'Europe en 2014. Plus de 200 spectacles, expositions et activités sont proposés au cours de l'année.

Aucun nouveau bâtiment n'a été construit pour souligner ce titre de kulturas galvaspilseta, mais certains lieux ont changé de vocation pour l'occasion. C'est le cas de l'ancien quartier général du KGB, désaffecté et fermé au public depuis le départ des troupes soviétiques. Le 1er mai dernier, les premiers visiteurs ont pu pénétrer dans ce bâtiment maudit, théâtre d'emprisonnements massifs, d'interrogatoires musclés et même d'exécutions.

Jugendstil

Aucune ville du monde ne compte autant de bâtiments de style Art nouveau (aussi appelé Jugendstil) que Riga. Plus de 40% des bâtiments du quartier central adoptent ce style apparu à la charnière des XIXe et XXe siècles. Sur les façades, un fabuleux bestiaire de pierre évolue au milieu d'une jungle minérale, d'où se détache à l'occasion un visage de femme ou une figure mythologique. «La ville compte plus de 750 bâtiments Art nouveau et chacun est unique. À l'époque, les architectes étaient des artistes, pour qui reproduire deux fois la même façade était une imposture», lance Martin Engelis, étudiant en art à l'Université de Riga et guide touristique.

> Comment y aller?

Aucun vol direct ne relie la Lettonie au Canada. Par contre, des vols sont offerts de Paris, Londres ou Amsterdam, notamment.

La compagnie nationale, Air Baltic, dessert de nombreuses destinations européennes, dont plusieurs se sont ajoutées au cours des deux dernières années. Certaines compagnies à bas tarifs ont aussi ajouté Riga à leur offre.

Pour un aller-retour Paris-Riga, les prix varient entre 175 et 450$, selon la saison.

> Quand y aller?

La Lettonie est un pays nordique: les hivers sont aussi rigoureux que les nôtres. La haute saison touristique reste l'été, quand les températures oscillent entre 20 et 30°C.

> Combien ça coûte?

Le coût de la vie est actuellement l'un des plus bas parmi les capitales européennes. Une pinte de bière coûte rarement plus de 3$. Le litre de lait se vend 1,20$. Un repas au restaurant coûte en moyenne entre 14 et 40$. Et des hôtels très corrects en plein coeur du centre médiéval offrent des nuitées à 100$, voire moins.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Riga: les quartiers de la belle insoumise

    Lettonie

    Riga: les quartiers de la belle insoumise

    C'est la plus grande - et la plus citadine - des trois capitales baltes, mais Riga a des dimensions parfaites pour qui aime flâner. Visite des... »

  • Riga vu par Edgars Lielausis

    Lettonie

    Riga vu par Edgars Lielausis

    Edgars Lielausis, 28 ans, connaît Riga comme le fond de sa poche. Non seulement il y est né, mais il édite aussi des cartes touristiques... »

la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer