Recherche Voyage

Voir le Colisée d'encore un peu plus haut...

Les étages supérieurs du Colisée de Rome seront... (PHOTO AFP)

Agrandir

Les étages supérieurs du Colisée de Rome seront bientôt accessibles au public, offrant une vue imprenable sur les entrailles de l'amphithéâtre Flavien et sur la Ville éternelle.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rome

Le Colisée vu d'encore plus haut... Les étages supérieurs du monument-symbole de Rome seront bientôt accessibles au public, offrant une vue imprenable sur les entrailles de l'amphithéâtre Flavien et sur la Ville éternelle.

«C'est une journée importante qui valorise une partie du Colisée, les niveaux les plus élevés situés 40 mètres au-dessus de l'arène et qui n'étaient plus accessibles depuis 40 ans», a déclaré mardi le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini.

«C'est une vue incroyable sur le Colisée et sur Rome, dont le visiteur se souviendra comme une des choses les plus belles qu'il aura vues dans sa vie», a assuré le ministre depuis la terrasse surplombant le dédale de galeries situé dans le ventre du monument.

Fermés depuis 40 ans, les niveaux IV et V du Colisée seront à nouveau ouverts au public à partir du 1er novembre mais seulement par petits groupes de 25 personnes accompagnées d'un guide, pour des raisons de sécurité.

Les marches sont en effet escarpées pour accéder au niveau IV, où s'installaient il y a vingt siècles les commerçants et les petits bourgeois pour assister aux combats de gladiateurs.

En surplomb se trouve une terrasse, elle aussi difficile d'accès, vestige de ce qui était le dernier anneau de gradins de l'amphithéâtre, «celui de la plèbe qui pouvait s'y asseoir gratuitement», a expliqué à la presse la directrice du Colisée, Rossella Rea.

«Le niveau III en-dessous était réservé à la classe moyenne, le II était celui des cavaliers (les equites) tandis qu'au premier s'asseyaient les sénateurs», a précisé Mme Rea.

Le dernier étage permet aussi de voir au plus près certains des trous de 50 x 40 cm où s'ancraient les 240 mâts du velum, cette immense toile qui abritait le public du soleil.

Achevé en 80 après J.-C. sous le règne de Titus, le Colisée est le plus grand amphithéâtre jamais construit sous l'empire romain. D'une hauteur de 48,5 mètres, il pouvait accueillir jusqu'à 70 000 spectateurs.

D'importants travaux de rénovation, achevés l'an dernier, ont rendu leur couleur d'origine aux pierres et consolidé certains des murs, grâce à une opération de 25 millions d'euros prise en charge par le fabricant de chaussures italien Tod's.

Le Colisée est le monument le plus connu d'Italie et le deuxième plus visité (6,4 millions de visiteurs en 2016) du pays, derrière le Panthéon de Rome: 7,4 millions d'entrées gratuites estimées l'an dernier, mais il est prévu qu'il devienne payant (3 euros; 4,40 $) à compter de janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer