Recherche Voyage

Expo de Milan: controverse sur le nombre de visiteurs

À fin juin, 15,6 millions de tickets faisaient... (Photo Antonio Calanni, AP)

Agrandir

À fin juin, 15,6 millions de tickets faisaient en outre l'objet d'accords de vente garantis et 8,5 millions avaient déjà été émis.

Photo Antonio Calanni, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MILAN

Deux mois et demi après son ouverture, le nombre de visiteurs de l'Exposition universelle de Milan est objet de controverse en Italie, les organisateurs défendant son «succès public» face au scepticisme affiché par la presse et certains élus locaux.

«La transparence est totale», a assuré lundi aux agences italiennes le commissaire unique de l'Expo Giuseppe Sala. Selon lui, «il n'y a pas moins de visiteurs que prévu» à cet événement inauguré le 1er mai, et dont le thème est «Nourrir la planète, énergie pour la vie».

Selon un communiqué diffusé jeudi par l'organisation, le système de tourniquets à l'entrée du site a enregistré «environ 6,1 millions d'entrées au cours des deux premiers mois (mai et juin), dont 15% le soir (à tarif réduit, NDLR)».

À fin juin, 15,6 millions de tickets faisaient en outre l'objet d'accords de vente garantis et 8,5 millions avaient déjà été émis. Par ailleurs, 58% des visiteurs sondés «souhaitent revenir à l'Expo», selon la même source. Les organisateurs espèrent au total attirer 20 millions de visiteurs sur les six mois que dure l'événement, ainsi qu'un coup de fouet économique pour l'économie locale, notamment pour le tourisme.

Mais selon le quotidien Il Fatto Quotidiano, qui dit avoir pu consulter les données d'entrées jour par jour, ces chiffres ne représentent pas la réalité. Selon le journal, le nombre réel de visiteurs sur deux mois est d'environ 4 millions (contre 6,1 millions annoncés), et comprend également les employés, les bénévoles, les vigiles et les billets gratuits, soit au moins 10 000 personnes par jour.

«Les chiffres d'Expo sont demeurés jusqu'ici une espère de secret d'État: Sala ne les a jamais communiqués officiellement et a demandé au maire de Milan Giuliano Pisapia de tenir secrètes aussi les données sur les usagers du métro et le ramassage des poubelles pour ne pas qu'il soit possible de calculer, au moins par induction, le nombre de visiteurs de l'Expo», accuse le journal.

Basilio Rizzo, président du conseil communal de Milan, un organisme chargé de l'orientation et du contrôle politico-administratif de la mairie, relève lui aussi qu'au vu des données disponibles, «le compte n'y est pas» et exige que l'Expo communique des chiffres transparents.

«J'attends encore que (les organisateurs) me donnent les chiffres d'entrées, je pense que ces chiffres existent et il est incroyable qu'on ne me les donne pas», a-t-il déclaré mardi à l'AFP. «Je ne crois pas qu'il soit passé 6,1 millions de personnes (aux tourniquets). Je voudrais les chiffres à l'unité comme cela se fait dans les stades».

Or, l'accès à ces données «est devenu quasiment un secret d'État», s'indigne-t-il, soulignant qu'il en a besoin pour savoir si, comme il le juge «probable», la quantité de transports publics et de services de nettoyage mis à disposition n'est pas actuellement surdimensionnée par rapport aux besoins réels, au préjudice des habitants et des contribuables.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer