Recherche Voyage

Jouer au golf là où tout a commencé

Le célèbre Old Course de St. Andrews avec... (PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSTANDREWS.COM)

Agrandir

Le célèbre Old Course de St. Andrews avec le bâtiment du club Royal & Ancient. Avec de l'herbe très longue en bordure des allées, des fosses de sable profondes dissimulées un peu partout, des vents presque permanents qui balaient vos balles à leur guise, jouer au golf sur un tel parcours est une expérience dépaysante.

PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSTANDREWS.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour un golfeur, jouer en Écosse relève un peu du rêve. C'est là que le golf est né, il y a quelques centaines d'années, et les parcours les plus célèbres n'ont guère changé depuis leur création.

À St. Andrews, l'« Old Course » est identique à ce qu'il était quand Old Tom Morris en était le professionnel, dans les années 1880, ou quand Bobby Jones y remporta le Championnat amateur de Grande-Bretagne en 1930.

Pas étonnant que tous les amateurs veuillent y jouer, et il faut s'y prendre longtemps à l'avance pour pouvoir le faire. C'est toutefois possible et, pour environ 350 $, vous pourrez fouler les allées du parcours le plus mythique du monde.

Toutes sortes de légendes courent sur les fantômes qui hantent certaines fosses de sable, continuent de fréquenter les salons du Royal & Ancient - le club qui occupe un imposant bâtiment derrière le premier tertre - ou rôdent près des ruines de la cathédrale, là où sont enterrés Morris et son fils, Young Tom.

On est loin des parcours « manucurés » qu'on retrouve en Amérique du Nord, et les amateurs doivent s'attendre à des conditions de jeu très différentes de celles auxquelles ils sont habitués.

Sur l'« Old Course », par exemple, on n'a souvent qu'une idée très vague de l'endroit où il faut frapper sa balle. Et comme plusieurs verts sont doubles - c'est-à-dire que deux trous y sont situés -, il ne faut pas se tromper de fanion.

Avec de l'herbe très longue en bordure des allées, des fosses de sable profondes dissimulées un peu partout, des vents presque permanents qui balaient vos balles à leur guise, jouer au golf sur un tel parcours est une expérience dépaysante.

Ce n'est probablement pas là que vous inscrirez le meilleur pointage de votre carrière, mais vous n'oublierez jamais votre ronde !

D'autres parcours célèbres

St. Andrews n'est qu'un des parcours célèbres d'Écosse. L'Omnium de Grande-Bretagne est aussi disputé à Carnoustie et Muirfield, sur la côte Est, Troon et Turnberry, sur la côte Ouest.

Chacun de ces parcours, tous différents les uns des autres, offre une expérience très riche de ce qu'est le golf en Écosse. Il faut là aussi prévoir des frais de jeu entre 300 et 450 $ par ronde, mais les mordus n'hésiteront pas, tant la qualité des parcours est exceptionnelle.

Et il faut aussi savoir que l'« Old Course » n'est qu'un des sept parcours des St. Andrews Golf Links. Cinq autres sont aménagés sur le même terrain, en bord de mer au nord de la ville, et sont beaucoup plus abordables. Le « New Course » et le « Jubilee Course » ont pourtant eux aussi plus de 100 ans et ils proposent une expérience du golf très authentique. L'autre parcours, le Castle Course, a été aménagé plus au sud sur une falaise d'où l'on a une vue superbe sur St. Andrews.

De nombreux autres parcours centenaires sont situés tout autour sur la péninsule du Fife. Pendant l'Omnium de Grande-Bretagne, des cadets et même certains joueurs profitaient d'un départ tardif pour aller jouer une autre ronde de golf sur un des parcours historiques de la région. Que ce soit à Kingsbarns, Crail ou Elie, on joue en bord de mer, avec des vues à couper le souffle. Mais attention, ce n'est pas parce que ces parcours sont méconnus qu'on peut y jouer « gratuitement ». En fait, Kingsbarns est probablement le plus dispendieux des parcours d'Écosse puisqu'il faut prévoir près de 600 $ en saison pour une ronde accompagnée d'un des fameux cadets du club.

L'hôtel Gleneagles, site de la Coupe Ryder en... (PHOTO TIRÉE DU SITE GLENEAGLES.COM) - image 2.0

Agrandir

L'hôtel Gleneagles, site de la Coupe Ryder en 2014, est situé dans la vallée de la Strathearn au milieu des collines et de la nature des Highlands.

PHOTO TIRÉE DU SITE GLENEAGLES.COM

Golf et détente dignes des rois

Tout le monde n'est pas golfeur, mais il y a moyen en Écosse de combiner sport, culture, gastronomie et détente.

La très pittoresque ville de St. Andrews abrite, par exemple, l'une des plus vieilles universités du Royaume-Uni - le prince Williams y a rencontré Kate Middleton - et de nombreux musées... dont celui du golf ! Une vaste gamme d'hébergements est disponible, des hôtels de luxe aux chaleureux « B & B ».

L'autre destination de choix pour ceux qui veulent avoir davantage qu'une simple expérience de golf est sûrement le Gleneagles. Né de la vision de Donald Matheson et des dirigeants de la Caledonian Railway Company en 1924, cet hôtel de luxe est situé dans la vallée de la Strathearn au milieu des collines et de la nature des Highlands.

Conçu comme un château pour accueillir la noblesse, la bourgeoisie et les artistes en vogue, il s'agit d'un vaste complexe qui a même sa propre gare.

Les chambres et suites de l'hôtel Gleneagles sont décorées dans un style « campagne écossaise », tandis que les aires communes affichent beaucoup de faste.

Trois restaurants et deux bars offrent une variété d'options pour les repas, et on est assuré de toujours y bien manger. En soirée, le classique Strathearn nous plonge dans l'ambiance des grandes salles à manger chics avec des plats flambés et un service irréprochable. Le matin, le buffet déjeuner est proprement spectaculaire.

Plus intime, Andrew Fairlie (du nom du chef double étoilé) est souvent considéré comme le meilleur restaurant d'Écosse, et il faut prévoir une facture en conséquence. Deseo, la troisième option, est en fait inspiré des marchés méditerranéens, et on peut y circuler en choisissant les plats que l'on dégustera.

Le golf a toujours occupé une place importante à Gleneagles, et on y a disputé plusieurs compétitions importantes au cours des décennies. Il y a trois parcours : le King's, le Queen's et le PGA Centenary Course, plus récent, qui a accueilli la fameuse Coupe Ryder en 2014. Conçu par Jack Nicklaus, ce parcours est redoutable, et les amateurs préféreront sans doute les deux autres, créés en 1919, qui sont plus typiques des parcours historiques d'Écosse. On raconte que Bing Crosby et Bob Hope, deux habitués, aimaient jouer sur le Queen's Course où ils pouvaient réussir de meilleurs pointages...

Une académie de golf permet aux néophytes de s'initier à la pratique du sport, mais ils peuvent aussi préférer toute une panoplie d'activités allant du tir au pigeon d'argile à la pêche à la mouche. Des aires de jeux et un camp de jour (en saison) sont réservés aux plus jeunes, un signe que l'hôtel a su s'adapter aux exigences des clientèles d'aujourd'hui.

Une aile moderne de l'hôtel inauguré en 2013 abrite un luxueux spa avec une vaste piscine intérieure. La gamme des services est très grande, et même les golfeurs peuvent recevoir un « traitement tonique » qui promet de les aider à mieux jouer le lendemain !

Le célèbre parcours du club Royal Troon, où... (PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSCOTLAND.COM) - image 3.0

Agrandir

Le célèbre parcours du club Royal Troon, où sera disputé l'Omnium britannique en 2016.

PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSCOTLAND.COM

L'embarras du choix

Il y a plus de 550 parcours de golf en Écosse, davantage par habitant que partout ailleurs au monde. Et la plupart existent depuis plusieurs décennies, sinon plusieurs siècles ! Même les clubs privés ouvrent leurs portes aux invités... à condition, bien sûr, qu'ils en aient les moyens. On peut payer plus de 500 $ pour une ronde sur un parcours célèbre, mais aussi moins de 20 $ pour une journée extraordinaire sur un parcours méconnu. Plusieurs compétitions d'envergure sont disputées chaque année en Écosse. L'Omnium de Grande-Bretagne, l'un des quatre tournois majeurs de la saison, sera joué au club Royal Troon cet été, tandis que l'Omnium senior aura lieu à Carnoustie.

Une vue sur la ville de St. Andrews.... (PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSTANDREWS.COM) - image 4.0

Agrandir

Une vue sur la ville de St. Andrews. Les visiteurs pourront y arpenter les rues pour apercevoir les maisons, les boutiques ou les pubs qu'ont fréquentés les pionniers comme «Old» Tom Morris et son fils «Young» Tom. 

PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSTANDREWS.COM

Un musée à découvrir

Situé à quelques mètres du célèbre « Old Course », à St. Andrews, le Musée britannique du golf s'impose comme une destination incontournable pour tout amateur de golf qui visite l'Écosse. On y résume l'histoire du sport depuis le XVIIe siècle, là où il est né, et la richesse des collections est vraiment exceptionnelle. En plus de documenter l'évolution des équipements et de la mode golfique, une section présente tous les grands champions du passé et d'aujourd'hui. On peut ensuite arpenter les rues de St. Andrews pour apercevoir les maisons, les boutiques ou les pubs qu'ont fréquentés les pionniers comme « Old » Tom Morris et son fils « Young » Tom.

Le Royal & ANcient, l'organisme qui gère les... (PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSTANDREWS.COM) - image 5.0

Agrandir

Le Royal & ANcient, l'organisme qui gère les règles du golf à l'échelle internationale et possède les parcours de St. Andrews, est un club très fermé qui n'a accueilli les femmes que l'an dernier, dont la Québécoise Diane Dunlop-Hébert.

PHOTO TIRÉE DU SITE VISITSTANDREWS.COM

Un milieu fermé

Si les parcours écossais sont accessibles, on ne peut en dire autant des clubs de golf eux-mêmes. Le Royal & Ancient, l'organisme qui gère les règles du golf à l'échelle internationale et possède les parcours de St. Andrews, est un club très fermé qui n'a accueilli les femmes que l'an dernier. Et encore, elles ne sont que sept, dont la Québécoise Diane Dunlop-Hébert. La femme d'affaires de l'Estrie a été présidente de Golf Canada et elle a promis de travailler à améliorer la place des femmes dans les structures du golf. Elle ne pourrait être mieux placée pour le faire, mais reconnaît que la tâche sera ardue. La majorité des clubs écossais qui accueillent l'Omnium de Grande-Bretagne sont encore exclusivement masculins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer