Recherche Voyage

Attentats de Paris: Russes et Japonais les plus nombreux à annuler leur séjour en novembre

Pour le mois de novembre tout entier -... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Pour le mois de novembre tout entier - donc y compris l'après-attentats - la présence touristique dans les hôtels de Paris et d'Île-de-France a baissé de 7% s'agissant de la clientèle française, et de 3,3% pour les touristes étrangers.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

L'hôtellerie en Île-de-France a vu sa fréquentation touristique baisser de 7% sur l'ensemble du mois de novembre, les attentats ayant surtout fait fuir les Russes (-37%) et les Japonais (-30%), a indiqué lundi à l'AFP le Comité régional du tourisme.

Pour décembre, les chiffres ne sont pas encore connus «mais d'après les premières informations, on sait que les jours de Noël et du 1er de l'An, qui sont habituellement très remplis pour l'hôtellerie à Paris, n'ont pas fait le plein, il nous a manqué 25% de fréquentation», a précisé le directeur général du CRT IDF, François Navarro.

Pour le mois de novembre tout entier - donc y compris l'après-attentats - la présence touristique dans les hôtels de Paris et d'Île-de-France a baissé de 7% s'agissant de la clientèle française, et de 3,3% pour les touristes étrangers.

Toutes nationalités confondues, la baisse ainsi est de 5,4% (pour un total de quelque 2,3 millions de touristes), selon des données Insee/Comité régional du tourisme Ile-de-France.

«Les clientèles qui ont le plus plongé sont celles qui rapportent le plus» en temps normal, car elles dépensent le plus, a indiqué François Navarro.

Ainsi, la clientèle russe a chuté de 37% dans l'hôtellerie francilienne toutes catégories confondues en novembre, la clientèle japonaise de 30%, tandis que cette baisse s'est établie à 27% pour les Italiens et à 24% pour les Néerlandais.

«Mais il y a d'autres nationalités qui se portent bien», comme la Chine qui a vu le nombre de ses ressortissants bondir de 40% en novembre: «une partie n'a pas pu annuler leur séjour; et il y a aussi le fait que les Chinois constituent un volume important en étant la première clientèle asiatique», souligne M. Navarro.

Les Chinois ont été quelque 75 000 à venir en Île-de-France en novembre dernier, contre 32 000 du côté des Japonais.

Concernant janvier, «la baisse est moins forte, mais c'est un mois assez creux. La question va notamment être, est-ce que les visiteurs chinois vont venir pour le Nouvel An chinois à partir du 8 février?», souligne M. Navarro.

Il indique cependant qu'au global, l'année 2015 «devrait voir une progression des arrivées touristiques internationales de 3%: 2015 sera malgré tout une année record en Île-de-France», selon lui.

Concernant tout particulièrement les Japonais - qui ont été la première clientèle internationale en termes de dépenses  en 2014 à Paris-IDF - «il y a une hypersensibilité par rapport aux questions de sécurité, et nous allons communiquer fortement sur l'offre en dehors de Paris, comme Fontainebleau, Versailles, Auvers-sur-Oise, car ces destinations sont vécues comme plus rassurantes que Paris intra-muros».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer