Recherche Voyage

Gérer le café d'Amélie

Les deux tiers de la clientèle des 2... (Photo Chris Goldberg, archives La Presse)

Agrandir

Les deux tiers de la clientèle des 2 Moulins sont constitués des touristes. Il faut prendre soin d'eux, on les prend parfois pour des portes-monnaie, dit la propriétaire du Café, Véronique Mollé.

Photo Chris Goldberg, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Paris) Il y a des cafés à tous les coins de rue, à Paris, mais pas beaucoup comme celui que gère Véronique Mollé, connu de par le monde.

Véronique Mollé s'occupe du café le plus connu des amateurs de cinéma - et certainement l'un des plus photographiés de la Ville lumière. Les fans du film Le fabuleux destin d'Amélie Poulain l'auront deviné, il s'agit du Café des 2 Moulins, où le film a été tourné en partie. «C'était le café du réalisateur Jean-Pierre Jeunet. Il aimait la vie de quartier au comptoir», dit la femme d'affaires de 39 ans.

Près de 14 ans après la sortie du film, les touristes sont toujours au rendez-vous - ils constituent d'ailleurs les deux tiers de la clientèle des 2 Moulins. Malgré la renommée internationale du café, Véronique Mollé veut leur faire vivre une expérience de quartier typique. Outre une grande affiche du film au fond de la pièce ou une référence sur le menu, on y observe peu de différences avec un autre café parisien. «J'aimerais donner une autre image de Paris aux touristes, dit-elle. Il faut prendre soin d'eux, on les prend parfois pour des porte-monnaie. Quand je voyage à l'étranger, j'aime aussi retourner chaque jour au même café.»

Elle fait aussi attention aux habitués du quartier Montmartre, d'autant plus que les multinationales comme Starbucks sont de plus en plus populaires en France. Une concurrence qui ne l'effraie pas. «C'est un autre style, on ne va pas chez Starbucks pour la même chose que dans un café de quartier, où on prend son temps et on se pose. Et il y a encore la tradition du café du matin», dit Véronique Mollé, qui a commencé dans le métier comme serveuse pendant ses études en biologie et qui a eu son premier café il y a cinq ans.

Non, l'actrice Audrey Tautou n'a pas remis les pieds depuis des années au café qui a marqué sa carrière. «Quand on a un rôle aussi marquant, on a probablement envie de prendre un peu de distance», dit Véronique Mollé. Depuis qu'elle a commencé à gérer le café avec son associé Jacques Meraville, en 2013 (ils louent le fonds de commerce du propriétaire et gardent les profits, une pratique commune à Paris), un seul membre de la distribution du film a été vu au Café des 2 Moulins: l'acteur Dominique Pinon, celui qui interprétait le client jaloux (Joseph), s'y est arrêté quelques fois.

Pour sa part, le réalisateur Jean-Pierre Jeunet, ancien habitué, n'y vient plus depuis la sortie du film. «Quand il est venu la dernière fois, il n'avait pas aimé que le tabac n'y soit plus. C'est l'ancien propriétaire qui l'avait enlevé», dit Véronique Mollé. Une autre chose qui a changé depuis le succès du Fabuleux destin d'Amélie Poulain: le propriétaire, justement. En 2002, un an après la sortie du film, Claude Labbé a vendu le café, qu'il possédait depuis 15 ans, pour prendre sa retraite.

15, rue Lepic, 18e arrondissement, Paris (métro Blanche ou Abbesses)

Ouvert tous les jours de 7 h 30 à 1 h 30

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer