Recherche Voyage

Osuna espère partager le succès de Game of Thrones

Pour attirer les admirateurs, souvent jeunes, l'association des... (Photo CRISTINA QUICLER, AFP)

Agrandir

Pour attirer les admirateurs, souvent jeunes, l'association des entreprises d'Osuna a imaginé des visites guidées des lieux de tournage de Game of Thrones.

Photo CRISTINA QUICLER, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel SILVA
Agence France-Presse
MADRID

Les admirateurs de la série médiévale fantastique à succès Game of Thrones se ruent sur la petite ville espagnole historique d'Osuna, où une partie de la cinquième saison est tournée, un engouement bienvenu pour adoucir la crise.

Les hôtels affichent complet depuis le début du tournage le 16 octobre et jusqu'au dernier jour, à la fin mois et le centre d'information touristique de cette ville d'Andalousie située à 80 km à l'est de Séville, a dû prolonger ses heures d'ouverture.

«Tout le monde est très enthousiaste. Ils veulent tous prendre des photos avec les acteurs et des lieux du tournage. C'est de la folie», explique à l'AFP le propriétaire de l'hôtel Esmeralda à Osuna, Alberto Piedra.

Les autorités espèrent de leur côté que la diffusion mondiale des nouveaux épisodes de la série fera connaître Osuna, petite cité alignant les palais et églises de style baroque et Renaissance.

Pour attirer les admirateurs, souvent jeunes, l'association des entreprises d'Osuna a aussi imaginé des visites guidées des lieux de tournage, tandis qu'un restaurant sera redécoré dans le style Game of Thrones.

La mairie envisage aussi d'ouvrir un musée consacré au tournage et qui sera aussi mis en évidence sur les pages tourisme de son site internet, affirme la maire de la ville Rosario Andujar «Nous voulons profiter au maximum du fait que la cinquième saison de cette série a été tournée ici», explique-t-elle à l'AFP.

L'essentiel du tournage en Espagne de la série - 17 jours, jusqu'au 30 octobre - est prévu dans cette petite ville de quelque 18 000 habitants, située sur une colline entourée d'oliviers.

Les détails sont jalousement gardés, pour ne rien révéler du contenu des prochains épisodes, mais la mairie, citée par la presse locale, a affirmé que l'une des scènes les plus importantes, une bataille impliquant des centaines de figurants, avait été tournée dans les arènes.

L'équipe a également passé quelques jours à l'Alcazar de Séville, chef-d'oeuvre de l'architecture islamique.

Casa Curro fait fureur avec un menu de... (Photo CRISTINA QUICLER, AFP) - image 2.0

Agrandir

Casa Curro fait fureur avec un menu de «tapas spéciales en hommage à Game of Thrones» au nom des personnages de la série.

Photo CRISTINA QUICLER, AFP

Tapas au nom des personnages

Osuna a des raisons d'être optimiste. Les villes et villages ayant servi de décors aux précédents chapitres de Game of Thrones, en Croatie, Malte, Irlande du Nord et Islande, ont tous connu une forte hausse du nombre de visiteurs.

La quatrième saison, un cocktail de batailles et de trahisons agrémentées de sexe et de violence a attiré en moyenne 18 millions de téléspectateurs chaque semaine aux États-Unis.

Ce qui permet à l'ambassadeur américain en Espagne, James Costos, un ancien dirigeant de la chaîne HBO qui produit la série de pronostiquer un bond de 15% du nombre de visiteurs à Séville et dans la région.

«De nombreux adeptes vont vouloir venir à Osuna pour voir où les acteurs sont descendus, les lieux de tournage et s'asseoir là où les acteurs sont assis,» assure aussi la maire d'Osuna.

Une aubaine pour l'Andalousie, région particulièrement touchée par le chômage (35,21%), avec le taux le plus élevé d'Espagne.

L'entreprise de production Fresco Film, basée à Malaga, a embauché 550 figurants, rémunérés 50 euros par jour.

Un restaurant, Casa Curro, fait déjà fureur avec un menu de «tapas spéciales en hommage à Game of Thrones» au nom des personnages de la série.

Le «Joffrey» - du nom du roi Joffrey Baratheon, incarné par l'acteur irlandais Jack Gleeson, dont le personnage meurt après avoir bu un verre de vin empoisonné - propose par exemple de la truite au lard sur un lit de cèpes, aux poires et au vin chaud.

Teresa Jimenez, propriétaire de ce restaurant depuis 17 ans, n'en revient pas: «Il a eu beaucoup de succès, je ne m'attendais pas à ce que le menu ait autant de succès. Les gens aiment vraiment ça».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer