Recherche Voyage

70% des trains grandes lignes annulés en raison d'une grève

Les conducteurs de Deustche Bahn avaient déjà mené... (Photo FABRIZIO BENSCH, AFP)

Agrandir

Les conducteurs de Deustche Bahn avaient déjà mené un mouvement similaire la semaine dernière, dans la nuit du 7 au 8 octobre.

Photo FABRIZIO BENSCH, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
BERLIN

Plus de deux tiers des trains grandes lignes doivent être annulés mercredi en Allemagne à cause d'une nouvelle grève des conducteurs de trains, entamée à 14h00 locales (8h00 à Montréal) et qui doit s'achever jeudi à 04h00 locales (22h00 à Montréal), a annoncé la Deutsche Bahn.

«30% des trains grandes lignes continueront à circuler, (...) 70% doivent être annulés», a déclaré à l'AFP une porte-parole de la compagnie ferroviaire allemande.

Cette perturbation du trafic est valable pour toute la durée de la grève, qui doit durer 14 heures, à l'appel du syndicat des conducteurs de locomotives (GDL). Il réclame entre autres une augmentation des salaires de 5% et une réduction de deux heures de la semaine de travail.

La Deutsche Bahn prépare dès aujourd'hui la reprise du trafic jeudi matin, mais «il y aura sûrement des ralentissements demain (jeudi) tôt le matin», au-delà de la fin officielle de la grève, a prévenu la porte-parole.

Les trains régionaux sont également touchés, sans que la Deutsche Bahn communique de chiffres globaux : le mouvement est diversement suivi dans chaque État (Land) fédéral.

La compagnie ferroviaire, détenue à 100% par l'État allemand, a critiqué cette grève, la quatrième depuis début septembre, la jugeant «incompréhensible». La Deutsche Bahn est prête «à tout moment» au dialogue, a souligné mercredi matin sur la chaîne de télévision publique ZDF le chef du personnel de la Deutsche Bahn, Ulrich Weber.

De son côté, le leader du syndicat GDL, Claus Weselsky, a critiqué sur la chaîne allemande d'information en continu n-tv le plan mis en place par la Deutsche Bahn, le jugeant «chaotique».

Selon un porte-parole, la compagnie a décidé de laisser des trains dans leur gare de départ, la Deutsche Bahn souhaitant en effet éviter tout risque de blocage des voies. Le but de la compagnie, qui gère également le réseau du S-Bahn, l'équivalent du RER, est de permettre aux voyageurs de circuler dans de bonnes conditions jeudi matin, même si elle redoute des retards.

Les conducteurs de Deutsche Bahn avaient déjà mené un mouvement similaire la semaine dernière, dans la nuit du 7 au 8 octobre, après deux mouvements de grève d'avertissement de trois heures début septembre, perturbant le trafic de marchandises et de voyageurs.

En 2012, de précédentes négociations entre GDL et l'entreprise publique Deutsche Bahn avaient abouti à un accord prévoyant une augmentation des salaires de 6,2% sur deux ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer