Café et jeux de société : une idée française triomphe à Toronto

Une partie est en cours au Snakes and... (Photo: AFP)

Agrandir

Une partie est en cours au Snakes and Lattes de Toronto.

Photo: AFP

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Toronto

Créé et tenu par un ex-Parisien trentenaire, le premier café-jeux de société à voir le jour en Amérique du Nord rencontre un énorme succès à Toronto.

Lorsqu'on déambule sur Bloor Street, dans un quartier branché de la plus grande ville du Canada, le Snakes and Lattes passe quasiment inaperçu. Relativement discret et sombre, on le remarque surtout grâce à une file d'attente qui déborde de l'établissement.

Ancien consultant en logistique, Benoît Castanié a ouvert ce café le 30 août 2010 avec sa compagne de l'époque.

«L'idée nous est venue lors de vacances à Chicago, en 2008, explique-t-il. Nous sommes entrés dans un magasin de jeux de société, cela nous a rappelé des souvenirs d'enfance. Pourtant, nous n'étions pas des gros joueurs.»

Au départ, ils pensent créer une ludothèque pour les enfants. Ils abandonnent cependant très vite l'idée : «Nous avions presque 30 ans, on voulait pouvoir offrir de l'alcool».

Dès lors émerge dans leurs têtes le concept qui mélange «un peu d'Europe et un peu d'Amérique du Nord : des jeux de société et le café».

Le Snakes and Lattes (jeu de mot sur le jeu Snake and Ladders) devient alors -- du moins l'espère son fondateur -- le premier café en Amérique du Nord dont la vocation est entièrement tournée vers les jeux de société. Les clients viennent ici pour jouer, pas pour se désaltérer : les collations sont secondaires.

Le succès est immédiat. Dès le premier jour, une queue s'est formée sur le trottoir. «Je m'en souviendrai toute ma vie, raconte le patron. Quelques secondes avant l'ouverture, on enlève le papier qui couvrait les vitrines et là, une dizaine de personnes attendaient devant la porte!»

Une femme avait dit à ses amis de prendre un jour de congé pour être présents dès l'ouverture, signe du véritable intérêt des Torontois.

Et le café a grandi...

Rapidement, le lieu se révèle trop petit. Des travaux réalisés récemment ont permis de passer de 46 à 110 places assises. «C'est toujours insuffisant, affirme Benoît Castanié. Entre 400 et 500 personnes viennent ici chaque jour. Mon objectif est de parvenir à 200 places».

A l'entrée du café, l'un des cinquante salariés passe effectivement son temps à refuser du monde. Lorsqu'une table se libère, elle est prise d'assaut en quelques secondes. Au fond de la boutique, plusieurs énormes étagères sont remplies de jeux de société en tout genre : stratégie, cartes, réflexion, jeux pour enfants.

Au total, plus de 2500 jeux sont proposés, mille de plus qu'à l'ouverture. Des employés, surnommés les «gourous du jeu», sont là pour expliquer les règles et conseiller les joueurs.

La clientèle, elle, est très variée : enfants, familles, jeunes adultes, retraités. Plusieurs communautés se côtoient dans ce lieu qui reflète assez bien ce qu'est Toronto en termes de diversité culturelle.

C'est la troisième fois que Kate, la trentaine, vient à Snakes and Lattes. «Cet endroit est génial parce que vous pouvez jouer à plein de jeux. Ce que j'aime le plus ici, c'est la possibilité d'en apprendre et découvrir de nouveaux. Il n'y a aucun autre lieu où c'est possible», dit-elle.

Plus loin, Diego et Martin jouent à Pandemic, un jeu de coopération où le but est d'empêcher l'expansion de maladies dans le monde. «J'aime essayer de nouveaux jeux, c'est la raison principale pour laquelle je viens ici», affirme Diego. Martin, lui, vient pour la première fois. «J'apprécie la sélection de jeux, c'est vraiment impressionnant, et l'atmosphère est sympa. Je pense revenir ici une ou deux fois par mois», s'emballe-t-il.

En deux ans et demi d'existence, ce café insolite a contribué à la vie de Toronto. Des compétitions y sont organisées, et il est même possible d'y acheter des jeux.

Désormais seul aux manettes, Benoît Castanié veut aller plus loin : il rêve de réserver une partie de la rue l'été prochain, le temps d'une journée, pour inciter les gens à découvrir de nouveaux jeux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer