Recherche Voyage

Bons plans à Phoenix

Toutes les sortes, ou presque, de cactus du... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale)

Agrandir

Toutes les sortes, ou presque, de cactus du désert ont été rassemblées au Desert Botanical Garden.

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Muriel Françoise

Collaboration spéciale

La Presse

Ville caméléon, Phoenix a la couleur du sable, et se hérisse de cactus curieux pour accrocher les voyageurs en route vers les canyons et parcs nationaux tout proches de l'Arizona. Un point de chute à retenir pour une aventure à l'Halloween dans l'ombre des ancêtres navajos et des squelettes mexicains.

Pour se perdre parmi les cactus: Desert Botanical Garden

Des géants, des poilus, des dodus, des fleuris... Toutes les sortes, ou presque, de cactus du désert ont été rassemblées au Desert Botanical Garden.

Le terrain de 140 acres, situé dans le parc Papago, compte 21 000 plantes, dont 140 espèces menacées de disparition.

Trois promenades balisées permettent de se mesurer à ces curiosités de la nature, et, en particulier, à l'espèce arborescente saguaro, symbole du Far West, qui peut atteindre 40 pieds de hauteur.

À faire avant de se lancer sur la Cactus Road au paysage planté de cactus majestueux pour rejoindre les parcs nationaux.

1201 N Galvin Parkway, Phoenix

dbg.org

Que l'on soit passionné d'histoire ou simplement amateur... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Que l'on soit passionné d'histoire ou simplement amateur de belles choses, une visite du Heard Museum s'impose lorsqu'on est de passage à Phoenix.

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Pour admirer l'art des Premières Nations du Sud-Ouest: Heard Museum

Que l'on soit passionné d'histoire ou simplement amateur de belles choses, une visite du Heard Museum s'impose lorsqu'on est de passage à Phoenix.

L'institution, fondée en 1929 et logée dans un bâtiment de style colonial espagnol, est l'une des plus cotées pour ses collections d'art amérindien.

On y découvre l'habitat, les costumes et les masques des Premières Nations du Sud-Ouest, ainsi que des sculptures abstraites dans un jardin où il fait bon paresser.

Coup de coeur pour les poteries graphiques contemporaines inspirées des ancêtres des canyons et les bijoux en argent martelé des Navajos.

2301 N Central Avenue, Phoenix

Impossible d'aller à Phoenix sans essayer le Green... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Impossible d'aller à Phoenix sans essayer le Green New American Vegetarian, qui réinvente le burger américain à la sauce végane.

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Pour tromper ses papilles: Green New American Vegetarian

Le restaurant, en bordure d'une large chaussée, n'invite pas à s'arrêter. Pourtant, impossible d'aller à Phoenix sans essayer le Green New American Vegetarian, qui réinvente le burger américain à la sauce végane.

Le chef Damon Brasch propose au menu une variation sans viande au goût de boeuf garanti. À déguster avec des frites assaisonnées au thym et des choux de Bruxelles frits.

Ne pas oublier de jeter un coup d'oeil au mur décoré de vieilles portes de voitures arc-en-ciel. Pour un dessert végane, faites quelques pas jusqu'à l'adresse voisine, Nami.

Green New American Vegetarian: 2022 N 7th Street, Phoenix, greenvegetarian.com

Nami: 2014 N 7th Street, Phoenix, tsoynami.com

La First Christian Church, considérée comme l'une des... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale) - image 4.0

Agrandir

La First Christian Church, considérée comme l'une des plus belles églises d'Amérique, comble les amateurs d'architecture et les photographes.

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Pour découvrir une architecture étonnante: First Christian Church

De loin, avec son clocher triangulaire effilé de 120 pieds de hauteur, la First Christian Church, sur la North Seventh Avenue, dessinée par le célèbre architecte américain Frank Lloyd Wright, rappelle les temples bouddhistes thaïlandais.

Le projet, construit en 1971, soit 12 ans après la mort de l'architecte, devait à l'origine faire partie d'un campus universitaire qui n'a jamais vu le jour.

À défaut, l'édifice, considéré comme l'une des plus belles églises d'Amérique, comble les amateurs d'architecture et les photographes.

L'intérieur, en béton et en roche rosée des environs, accueille le dimanche des célébrations auxquelles les touristes peuvent prendre part.6750 N 7th Avenue, Phoenix

fccphx.com

Du 31 octobre au 2 novembre, l'importante communauté... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale) - image 5.0

Agrandir

Du 31 octobre au 2 novembre, l'importante communauté mexicaine de l'Arizona envahit les rues lors des célébrations du jour des Morts (Día de los Muertos).

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Pour fêter l'Halloween en couleurs: Día de los Muertos

Du 31 octobre au 2 novembre, l'importante communauté mexicaine de l'Arizona envahit les rues lors des célébrations du jour des Morts (Día de los Muertos).

Cette fête, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, est l'occasion de créer des autels colorés dédiés aux défunts, et couverts d'offrandes, de photos, de fleurs, de nourriture, de découpages en papier, de bougies et d'encens.

Parmi les activités à ne pas manquer: le défilé déjanté et le coin aux souvenirs du Desert Botanical Garden. La vedette de ces journées est «la Catrina», un squelette de femme élégamment vêtu.

Le Roosevelt Row Arts District s'est métamorphosé, grâce... (Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale) - image 6.0

Agrandir

Le Roosevelt Row Arts District s'est métamorphosé, grâce à ses oeuvres murales, en un secteur branché avec cafés, boutiques, galeries, théâtres et ateliers d'artistes.

Photo Muriel Françoise, collaboration spéciale

Pour voir des oeuvres murales gigantesques: Art de rue à Roosevelt Row

À l'image de Miami et de son Wynwood Art District, Phoenix mise sur l'art de rue pour développer ses quartiers en retrait du centre-ville.

Le Roosevelt Row Arts District (RoRo), au nord, autrefois un peu triste, s'est ainsi métamorphosé, grâce à ses murales, en un secteur branché avec cafés, boutiques, galeries, théâtres et ateliers d'artistes.

Les lieux industriels accueillent des oeuvres de très grand format, dont un spectaculaire paysage de l'Arizona au soleil couchant. Un plan, téléchargeable sur le site de l'association du quartier, permet de s'orienter dans ce décor encore un peu «brut».

rooseveltrow.org

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer