Recherche Voyage

48 heures à Porto

  • Les maisons arc-en-ciel de Porto surplombent le fleuve Douro. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Les maisons arc-en-ciel de Porto surplombent le fleuve Douro.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 1 / 5
  • Les caves de la maison Taylor Fladgate&Yeatman sentent bon le porto qui y vieillit. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Les caves de la maison Taylor Fladgate&Yeatman sentent bon le porto qui y vieillit.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 2 / 5
  • La Casa Serralves, une villa du plus pur style Art déco. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    La Casa Serralves, une villa du plus pur style Art déco.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 3 / 5
  • La librairie Lello & Irmao, considérée par plusieurs comme la plus belle au monde. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    La librairie Lello & Irmao, considérée par plusieurs comme la plus belle au monde.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 4 / 5
  • Peu fréquentée par les touristes, la Confeitaria Serrana baigne dans une délicieuse ambiance rococo. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Peu fréquentée par les touristes, la Confeitaria Serrana baigne dans une délicieuse ambiance rococo.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 5 / 5

Classique, historique, contemporaine et artistique. Porto, deuxième ville en importance au Portugal, multiplie les ambiances, à l'image de ses ruelles étroites au mélange baroque de styles, et les époques. Depuis 20 ans, la ville est en pleine mutation: des bâtiments résolument modernes côtoient les églises gothiques, la haute gastronomie fait des petits et les rues s'animent le soir venu. Visite d'une ville entre fleuve et océan.

Jour 1

9h

PETIT DÉJEUNER PORTUGAIS

Pour commencer la journée à la portugaise, on s'accoude au comptoir de la Confeitaria Serrana, situé tout à côté de la gare Sao Bento. La souriante proprio, Monica Oliveira, y sert des cimbalinho - espresso en langue portuane - accompagnés de la spécialité de la maison, la riche bola de Berlim, sorte de beignet saupoudré de sucre et fourré de crème pâtissière. Si le rez-de-chaussée ne paie pas de mine, l'étage tend vers le rococo, avec sa fresque centenaire au plafond et ses sculptures d'angelots joufflus. Une adresse peu fréquentée par les touristes, excellent prélude pour la visite de Sao Bento et sa spectaculaire salle des pas perdus, décorée de 20 000 azulejos bleus et blancs.

52, rue do Loureiro

***

10 h

LA PLUS BELLE LIBRAIRIE DU MONDE

Porto a beau compter moult bâtiments historiques et églises richement décorées, c'est vers la petite librairie Lello&Irmao que convergent tous les visiteurs. Et pour cause: elle est considérée par beaucoup comme la plus belle librairie du monde, avec sa façade néo-gothique et son étonnant escalier de bois, tout en courbes écarlates. Porto se visitant à merveille à pied, on flâne ensuite dans le coeur de la ville, près de la haute tour dos Clérigos, puis sur l'élégante Plaça da Libertade, ceinte par l'imposant hôtel de ville et un étonnant restaurant McDonald's (eh oui!) à l'intérieur Art déco. La rue piétonne Santa Catarina est quant à elle bordée de boutiques et de cafés, dont le mythique Majestic, jadis repaire d'écrivains et d'artistes.

Livraria Lello&Irmao 144, rua das Carmelitas

***

12h

DÎNER AU CAFÉ SANTIAGO

Outre les tripas - les tripes, servies à Porto avec saucisson et haricots blancs -, la grande spécialité culinaire portuane est le francesinha. Et c'est chez Santiago qu'on trouve les meilleurs, nous a-t-on juré 10 fois. Inventé par un émigré portugais après un séjour en France, le francesinha s'inspire du croque-monsieur, mais adapté au goût des Portugais: pain blanc, fromage, beaucoup de viande (mortadelle, saucisse fraîche grillée et filet de boeuf), le tout recouvert de sauce pimentée. Certains sont même coiffés d'un oeuf miroir et servis entourés de frites. De quoi faire passer la poutine pour un repas léger...

226, rue de Passos Manuel

***

13h

BALADE DANS RIBEIRA

Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, le noyau originel de Porto a gardé de son ambiance médiévale avec son dédale de ruelles et ses volées de marches. On descend sur les pavés de la très ancienne rua dos Mercadores, au milieu de hautes maisons colorées accrochées à la falaise, pour aboutir sur les rives du Douro. Les vêtements séchant aux balcons des maisons étroites et élancées, les façades arc-en-ciel, les vestiges de murailles percées d'arcades, les quais qui servent de tremplin aux jeunes baigneurs; tout ici prend des allures de carte postale. La vue n'est toutefois jamais aussi belle que depuis le tablier supérieur du Ponte Dom Luis I, qui enjambe le fleuve à plus de 40 m d'altitude. Depuis Ribeira, la montée est à pic, mais une fois sur la traversée piétonnière, le panorama est spectaculaire...

***

16h

VISITES DES CAVES

C'est dans les caves de Vila Nova de Gaia, de l'autre côté du pont, qu'est entreposé le précieux porto produit dans les vignobles étagés de la vallée du Douro, au coeur des terres. Toutes les maisons ouvrent leurs chais aux visiteurs pour des visites guidées toujours très instructives. Chez Taylor Fladgate&Yeatman, ces visites coûtent 3 euros par personne et comprennent la dégustation gratuite de trois portos: un porto blanc Chip Dry, un Late Bottled Vintage fruité et un Tawney 10 ans aux accents caramélisés. La maison dispose aussi d'un grand jardin, d'un restaurant gastronomique et d'une très belle terrasse offrant une vue imprenable sur Porto.

250, rue do Choupelo, Vila Nova de Gaia, www.taylor.pt

***

20h

SOUPER CHEZ DOP

Installé dans l'ancien Palacio dos Artes, datant du XIVe siècle, DOP met en scène (le mot est bien choisi) tout le savoir-faire culinaire du bouillant chef Rui Paula, véritable vedette au Portugal. Les produits traditionnels de la cuisine portugaise servent de pierre d'assise à une cuisine gastronomique moderne et créative. Ses assiettes sont conçues à la manière d'étonnants et délicats trompe-l'oeil telles les fausses truffes à base de saucisson alheira ou ce dessert glacé d'un blanc immaculé, servi dans une coquille chocolatée pour prendre la forme d'une mini noix de coco fendue en deux posée sur une mousse de cacao et de fèves tonka... Cette haute voltige gastronomique a toutefois un prix: il faut compter entre 105 et 130 euros par personne pour le menu dégustation avec vins.

18, largo de San Dominguo www.ruipaula.com

***

Jour 2

9h

RAVITAILLEMENT TOUT PORTUGAIS

Si le très couru mercado Bolhão tourne au ralenti depuis quelques mois pour cause de rénovations imminentes, les rues qui ceinturent le marché cachent plusieurs petites épiceries et boutiques gastronomiques où trouver ce qu'il faut pour se préparer un dîner de gourmets. Notre coup de coeur: l'épicerie fine Comer e chorar por mais (traduction libre : «Manger puis pleurer pour en avoir davantage!»). Fromages fins, jambons fumés, saucissons, pain frais, vins, huiles et autres produits locaux s'entassent dans ce véritable musée voué aux saveurs du Portugal. Juste en face, l'épicerie A Pérola do Bolhão propose aussi plusieurs produits fins derrière sa magnifique façade d'azulejos au style Art nouveau.

300, rue Formosa

***

10h

DANS LES JARDINS DE L'ART CONTEMPORAIN

Située à l'ouest du coeur de Porto, la Fundação de Serralves pourrait occuper toute une journée de visite. Voyez. Un vaste musée d'art contemporain, le plus important du pays, qui propose des expositions d'envergure internationale. Un parc immense, où les sculptures géantes ont pris racine au milieu des arbres des jardins à l'anglaise ou au milieu des bosquets taillés à l'équerre dans le jardin français. Et une villa rose, la Casa Serralves, du plus pur style Art déco. Pour le lunch, on peut accompagner les provisions achetées plus tôt près du marché d'un thé, servi dans l'un des plus jolis pavillons du jardin.

210, rue Dom Joao de Castro www.serralves.pt

***

14h

APRÈS-MIDI À LA PLAGE

Si le coeur de Porto baigne dans les eaux du fleuve Douro, son extrémité ouest a les pieds plongés dans l'Atlantique. Depuis le Parque Serralves, on rejoint le bord de mer en 15 minutes à pied. Le long des élégantes avenues Brasil et Montevideu, les belles villas bourgeoises s'alignent; plusieurs sont d'ailleurs à vendre, signe de la crise qui frappe le pays. Une très belle promenade longe l'océan et surplombe les plages d'où effleurent quelques rochers. Plusieurs restaurants et bars s'y sont d'ailleurs installés. Un endroit parfait pour se promener, le nez dans l'air salin. Pour revenir au centre de Porto, l'idéal est de monter à bord de l'Eléctrico no. 1, un tramway antique tout en bois, utilisé seulement par les touristes parce que trop lent, mais tellement charmant!

***

17h

LE REPAIRE DES ARTISTES

Le quartier Bombarda, qui s'articule autour de la rue Miguel Bombarda, n'est certes pas le plus joli de la ville. Les arbres sont rares, les azulejos aussi. Mais c'est celui qu'ont choisi les artistes pour installer galeries d'art, boutiques d'artisans ou de designers, cafés branchés. Le Centro Commercial Bombarda (communément appelé le CCB) abrite d'ailleurs plusieurs petites boutiques originales et décalées, où l'on peut se procurer des créations originales, des accessoires mode, des cosmétiques bios. Gros coup de coeur pour la Rota do Cha, un charmant salon de thé situé à un jet de pierre du CCB où l'on peut s'éterniser, assis sur un gros coussin coloré à l'ombre des arbres du jardin.

Centro Comercial Bombarda 283, rue Miguel Bombarda

La Rota do Cha 457, rue Miguel Bombarda

***

21h

SOIRÉE À L'OMBRE DE LA TORRE DOS CLÉRIGOS

Les nuits portuanes sont plus animées qu'elles ne l'ont jamais été. Dans le quartier de la Torre dos Clérigos, les bars poussent comme des champignons. L'interdiction de fumer à l'intérieur des bars ayant poussé la clientèle sur les trottoirs, l'animation a envahi la rue, les terrasses extérieures se multiplient et les clients de tout âge se mêlent dans un grand esprit festif. C'est surtout vrai pour les petites rues Galera de Paris et Candido Reis, où les bars de nuit abondent. À découvrir: le resto-bar Galeria de Paris, véritable caverne d'Ali Baba avec son décor hétéroclite, ses musiciens et sa bière à 1,5 euro. D'autres bars proposent des cocktails plus glamour à base de porto, dont le très populaire porto tonico (porto blanc et tonic). Pour manger? La majorité des bars proposent des petiscos - les tapas en version portugaise...

56, rue Galeria de Paris

Où dormir?

Le bel hôtel cinq étoiles Infante Sagres est situé en plein coeur du Porto historique, à un jet de pierre de la Torre dos Clérigos, de la Livraria Lello et des bars. Les 70 chambres, toutes confortables bien que de tailles très diverses, adoptent un décor contemporain qui tranche avec l'ambiance romantique qui prévaut dans le hall (grandiose) et le restaurant. Avis à ceux qui ont le sommeil léger: demander une chambre qui ne donne pas sur la place. Les bars sont situés tout près et la fête déborde souvent jusque sous les fenêtres avant de l'hôtel.

62, place D.Filipa de Lencastre

Les frais de voyage de ce reportage ont été payés par l'office de tourisme de Porto. Transport aérien fourni par Air Transat.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Tourisme de crise au coeur de Porto

    Portugal

    Tourisme de crise au coeur de Porto

    «Porto ce n'est pas seulement une carte postale et quelques rues où les touristes font leurs courses. Ma ville c'est aussi ça!», s'emporte Margarida... »

la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer