Recherche Voyage

48 heures à Tolède, la «Jérusalem de l'Ouest»

L'Alcázar domine le centre historique de Tolède.... (PHOTO Thinkstock)

Agrandir

L'Alcázar domine le centre historique de Tolède.

PHOTO Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Renaud Loranger

Collaboration spéciale

La Presse

Creuset d'influences chrétiennes, juives et musulmanes, carrefour culturel de l'Espagne au Moyen Âge, terre d'élection du Greco, Tolède est surnommée la «Jérusalem de l'Ouest» en raison justement de ce métissage millénaire qui en fait une destination à part sur la péninsule ibérique, à deux jets de pierres de Madrid, la capitale.

Jour 1

10h : Puerta de Bisagra Nueva

Arrivée matinale en gare de Tolède, de l'autre côté du fleuve. On traverse à pied le pont de l'Alcantara qui nous sépare de la vieille ville, agrippée au massif rocheux d'où elle surplombe la vallée du Tage, pour faire face au mastodonte de pierre qui protégeait son entrée sous Charles Quint au XVIe siècle. La «nouvelle porte de Bisagra», bien que d'origine mauresque, a été terminée en 1559 sous la direction de l'architecte Covarrubias. Pour les curieux, la Puerta de Bisagra Antigua, érigée au Xe siècle sous le califat, vaut assurément le détour.

12h : Cathédrale Sainte-Marie

Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, la cathédrale Sainte-Marie fut bâtie dès 1226 à l'emplacement même de la Grande Mosquée de l'époque du califat. L'édifice actuel est le résultat de travaux qui ont duré plus de deux siècles, et comporte des éléments appartenant aux styles gothiques français, rayonnant et flamboyant. Sa décoration intérieure le rattache plutôt à la Renaissance et au Baroque.

1, calle Cardenal Cisneros catedralprimada.es

13h : Église Santo Tomé

Représentative du style architectural mudéjar (application de techniques et de matériaux d'origine musulmane à des édifices chrétiens), l'église Santo Tomé renferme en sa nef la toile monumentale du Greco L'enterrement du comte d'Orgaz, chef-d'oeuvre absolu du maniérisme en peinture.

4, plaza del Conde santotome.org

15h : Alcázar de Tolède

Lors de la prise de la ville en 1085, les chrétiens restaurèrent la forteresse arabe située au coeur de Tolède et l'utilisèrent comme rempart militaire. Transformé en luxueuse résidence royale pour Charles Quint par Covarrubias au XVIe siècle, l'Alcázar accueille aujourd'hui le Musée de l'Armée.

Calle Unión ejercito.mde.es

17h : Musée Santa Cruz

Remarquable pour son alliage d'éléments architecturaux gothiques et plateresques, le musée de Santa Cruz est incontournable pour son cloître, certaines pièces d'art religieux flamand, un nombre de toiles du Greco ainsi que la célèbre tapisserie dite des «Astrolabes».

3, calle Miguel de Cervantes patrimoniohistoricoclm.es

Jour 2

9h : Synagogue Santa María La Blanca

Principal lieu de culte pour la population juive de Tolède jusqu'en 1405, date de son appropriation par Saint Vincent Ferrier et de sa transformation subséquente en cathédrale, Sainte-Marie la Blanche était réputée la plus belle synagogue d'Espagne. Paradoxalement très influencée par le style mudéjar et ressemblant plutôt à une mosquée qu'à une synagogue traditionnelle, son architecture en fait un monument symbolique de la coexistence des trois grandes religions européennes. Deux autres incontournables de l'architecture mudéjare: l'église Santiago del Arrabal et le palais Galiana.

Calle Reyes Católicos

12h : Musée du Greco

Domenikos Theotokopoulos, dit le Greco, est né en Crète en 1541. Il s'établit à Tolède en 1576 après des séjours à Venise et à Rome. Sa peinture, révolutionnaire pour l'époque, a eu une influence décisive sur nombre d'artistes, même des siècles plus tard, dont Pablo Picasso et Jackson Pollock. Une partie de son oeuvre est préservée aujourd'hui entre les murs de sa résidence tolédane.

Paseo del Tránsito museodelgreco.mcu.es

14h : Mosquée Cristo de la Luz

Aujourd'hui convertie en musée, la mosquée d'origine est située à proximité des remparts de la vieille ville et demeure l'un des monuments les plus remarquables de l'art califal, sa construction ayant débuté en 999. Son nom chrétien actuel a remplacé son nom d'origine, Bab al-Mardum, également porté par les fortifications voisines.

10, calle Carmelitas Descalzas

15h : Monastère San Juan de Los Reyes

Exemple éclatant et rare du style gothique tardif et de sa transition progressive vers le Renaissance, le monastère de Saint-Jean est un véritable mémorial pour les réalisations des rois catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, qui en commandèrent la construction en 1477.

17, calle Reyes Católicos sanjuandelosreyes.org

Où manger?

ASADOR ADOLFO

Magnifique restaurant traditionnel, célèbre pour son gibier mais où le poisson n'est pas en reste. Cuisine de haute qualité inspirée du terroir local, vaste sélection de vins espagnols.

6, calle de la Granada

PÉREZ ARQUERO

Une bonne adresse pour le fromage manchego, les huiles d'olive, les vins locaux et le massepain.

Calle de Santo Tomé

LA ABADIA

Un incontournable pour les tapas.

3, plaza San Nicolas 3

abadiatoledo.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer