• Accueil > 
  • Voyage 
  • > Croisière Queen Mary 2: la traversée de l'Atlantique 
Recherche Voyage

Croisière Queen Mary 2: la traversée de l'Atlantique

Cunard, la plus ancienne compagnie de croisière, demeure... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Cunard, la plus ancienne compagnie de croisière, demeure la seule à offrir un service transatlantique régulier.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrée Lebel
La Presse

Notre journaliste a embarqué à bord du Queen Mary 2 pour effectuer la traversée mythique de l'océan Atlantique entre Southampton, au Royaume-Uni, et New York.

Plusieurs activités sportives, comme du tennis sur le... (Photo Andrée LeBel, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Plusieurs activités sportives, comme du tennis sur le pont, sont offertes sur le navire.

Photo Andrée LeBel, La Presse

Les passagers n'ont pas à subir les effets... (Photo Andrée LeBel, La Presse) - image 1.1

Agrandir

Les passagers n'ont pas à subir les effets du décalage horaire, car on recule les pendules d'une heure par jour.

Photo Andrée LeBel, La Presse

L'histoire

La traversée de l'Atlantique entre Southampton et New York est un voyage de légende. Depuis la première traversée du Britannia de Cunard en 1840, des milliers d'immigrants européens ont fait ce trajet en rêvant d'une nouvelle vie en Amérique du Nord. Les gens riches et célèbres voyageaient aussi à bord des grands liners avant que l'avion ne s'impose comme mode de transport entre les continents. La plus ancienne compagnie de croisière, fondée par le Canadien Samuel Cunard, célèbre cette année son 175e anniversaire et demeure la seule à offrir un service transatlantique régulier. Pendant la traversée, les passagers du Queen Mary 2 baignent dans le charme britannique et l'élégance d'antan.

La traversée

C'est davantage un voyage en mer qu'une croisière, puisqu'il n'y a aucune escale. La traversée dure sept jours avec comme unique paysage l'immensité de l'océan. Une véritable parenthèse dans le temps! Et l'air frais du large est vivifiant. Contrairement aux croisières de repositionnement qui se font entre Miami et les Açores, le Queen Mary 2 reprend sensiblement le même trajet que le Titanic dans la partie nord de l'Atlantique. Sa vitesse moyenne de 20 noeuds permet d'observer les groupes de dauphins qui s'ébattent à proximité du navire. Et les passagers n'ont pas à subir les effets du décalage horaire, car on recule les pendules d'une heure par jour.

Le navire

Inauguré en 2004, le Queen Mary 2 est encore le seul paquebot doté d'un planétarium en plus de posséder la plus grande salle de bal et la plus grande bibliothèque en mer (près de 10 000 livres). Son aménagement somptueux et ses vastes espaces permettent d'accueillir 2620 passagers dans le plus grand confort. Le navire compte 15 bars et restaurants, 5 piscines et toutes les installations habituelles (casino, théâtre, magasins, galerie d'art, spa, gymnase, centre de sports, etc.). Cunard conserve la tradition des classes avec des restaurants et des espaces attribués à chacun des groupes. Tous bénéficient d'un service impeccable et d'une organisation irréprochable.

La clientèle

La clientèle du Queen Mary 2 comprend des gens de tous âges et de toutes nationalités. Quelques-uns choisissent la traversée maritime par crainte de l'avion, mais la plupart la font pour le plaisir d'être en mer dans un environnement raffiné. Les bals avec orchestre dans le Queens Room sont l'occasion de porter une robe longue, d'afficher ses médailles de mérite sur le smoking ou d'affirmer ses origines écossaises en revêtant le kilt. Lors du bal Royal Ascot, certains coiffent fièrement un haut de forme tandis que leurs compagnes portent un chapeau. Même les passagers qui s'en tiennent à des tenues plus sobres apprécient ce grand chic.

Les activités

Le calme qui règne à bord du Queen Mary 2 n'a rien à voir avec l'ennui. Chaque jour, les passagers ont le choix entre plusieurs cours (aquarelle, photographie, informatique, danse, arrangement floral, tricot, bridge...), des conférences d'experts (art, histoire, aviation, politique...), des ateliers d'art dramatique ou des séminaires de santé et bien-être. Côté divertissement, il y a des films, des concerts, de l'opéra et d'excellents spectacles. Ceux qui veulent bouger fréquentent le gymnase ou le centre des sports, marchent ou font du jogging sur la promenade qui fait le tour du navire. D'autres préfèrent se détendre au spa Canyon Ranch, se plonger dans la lecture ou simplement scruter l'horizon.

La nourriture

Diversité des mets et qualité de la nourriture vont de pair. Les salles à manger et le Kings Court (buffet) offrent un vaste choix de plats, tandis que le Todd English propose une cuisine méditerranéenne très raffinée. À l'heure du lunch, le Golden Lion Pub attire les amateurs de mets traditionnels et de fish & chips authentiques. Le soir, des restaurants spécialisés servent de la cuisine asiatique, indienne et italienne. L'heure du thé est un rendez-vous à ne pas manquer. Des musiciens occupent la scène de la Queens Room pendant que des serveurs avec gants blancs proposent thé, sandwichs, scones et fines pâtisseries sur des plateaux d'argent.

L'arrivée à New York

L'arrivée à New York est un moment magique. Dès 4 h 30 du matin, les passagers (dont certains en robe de chambre) s'entassent sur les ponts du navire pour voir le magnifique pont Verrazano-Narrows. Tous les navires qui se rendent à New York doivent passer sous le pont suspendu qui unit Staten Island et Brooklyn. Au lever du jour, la statue de la Liberté suscite les exclamations tandis que se profile la silhouette de New York. Cette vue spectaculaire émeut les passagers pendant que le Queen Mary 2 avance silencieusement jusqu'au quai de Brooklyn, où il accoste dans un décor industriel d'après-guerre.

Avant et après

La ville portuaire de Southampton (à une heure de route de l'aéroport Heathrow et deux heures de Londres) est étroitement associée à l'histoire des grands liners. On y trouve quantité d'hôtels et de restaurants. Pour ceux qui séjournent à Londres, le magnifique hôtel One Aldwych est à distance de marche de la Tamise, des principaux attraits touristiques, théâtres et musées. Son bar est un endroit branché et son restaurant Indigo offre un excellent rapport qualité/prix. Après la traversée, un séjour à New York permet de visiter entre autres le nouveau Whitney Museum conçu par Renzo Piano et la tour d'observation One World Trade Center.

Les frais de ce voyage ont été payés par Cunard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer