• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé > 
  • Femmes 
  • > Le marché mondial de l'esthétique médicale devrait dépasser les 15 milliards 

Le marché mondial de l'esthétique médicale devrait dépasser les 15 milliards

Une étude fait réfléchir sur l'utilité de la... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Une étude fait réfléchir sur l'utilité de la chirurgie esthétique.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Le marché mondial de l'esthétique médicale devrait connaître une croissance moyenne annuelle de 8,9% jusqu'en 2020, tirée par l'Asie, et peser plus de 10 milliards d'euros (environ 15 milliards de dollars canadiens) à cette date, selon des prévisions annuelles publiées vendredi par des professionnels du secteur.

Ce marché devrait croître de 8,5% en 2016, après 8,2% l'an passé où il a été évalué à près de 6,9 milliards d'euros, selon l'étude de l'Imcas (International Master Course on Aging Skin) publiée lors de son congrès annuel européen à Paris.

En 2015 le marché américain, qui représentait 45% de ses ventes mondiales, a progressé de 7,3% et l'Asie-Pacifique a grimpé de plus de 13%.

L'Asie devrait connaître une croissance moyenne annuelle de 13,8% jusqu'en 2020 pour représenter 27% du marché mondial contre 22% en 2015, selon les prévisions de l'Imcas.

L'Europe a progressé plus modérément l'an passé, de 5%, mais représente toujours 24% du marché mondial. Sa part devrait décliner à 21% en 2020.

Malgré la crise, l'Amérique latine a signé une croissance de 9% l'an dernier, et devrait rester sur le même rythme jusqu'en 2020.

L'an dernier l'activité des fusions-acquisitions dans le secteur a été marquée par l'offre de rachat du géant pharmaceutique américain Pfizer sur son compatriote Allergan, le fabricant du Botox, dont le prix d'achat astronomique - 160 milliards de dollars - témoigne de l'intérêt majeur du secteur pharmaceutique envers ce débouché porteur.

Mais cette industrie est également dynamique en Europe, avec des sociétés françaises comme Skinceuticals (filiale de L'Oréal), Vicacy et Filorga, les suisses Teoxane et Galderma (groupe Nestlé) ou l'allemand Merz. Des firmes sud-coréennes sont également très présentes dans le domaine des toxines, rappelle l'Imcas.

Les toxines botuliques et autres produits injectables demeurent d'ailleurs le premier segment du marché de l'esthétique médical en valeur (39%), avec une croissance attendue de 9% par an jusqu'en 2020.

Sur la même période, les équipements à base d'énergie (laser, radiofréquence, ultrasons), qui représentaient 26% du marché l'an dernier, devraient croître de 13,6% par an, tandis que les ventes de produits de cosmétique active devraient augmenter de 7,5% par an et celles des prothèses mammaires implantables de 3,9% par an, prédit l'Imcas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer