Petits soins: partir en voyage avec des enfants

Plusieurs enfants passeront la relâche sous les palmiers. Quelles sont les... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

Partager

Sur le même thème

Nathalie Côté, collaboration spéciale
La Presse

Plusieurs enfants passeront la relâche sous les palmiers. Quelles sont les précautions à prendre?

Afin de prévenir les soucis de santé durant le séjour, il est conseillé de communiquer avec une clinique spécialisée. «?Ça vaut la peine de bien s'informer en fonction du voyage que l'on entend faire?», juge Marie-Julie Gagnon, journaliste, blogueuse et chroniqueuse voyage qui se rend souvent à l'étranger avec sa fillette.

Premièrement, il faut s'assurer que l'enfant a reçu les vaccins prévus au calendrier de vaccination québécois. «?Certains peuvent être devancés lorsque le poupon a moins de 6 mois, précise Nancy Lyons, infirmière-chef à la Clinique santé-voyage de la Fondation du CHUM. Comme certains vaccins nécessitent plusieurs doses, il est préférable de consulter dès que le voyage est prévu.?»

Parmi les vaccins les plus fréquents dans les destinations soleil, on trouve celui pour l'hépatite B. «?Il faut trois doses. Préférablement, on les donne à partir de 2 mois. On peut toutefois le faire dès la naissance si nécessaire?», précise Mme Lyons. Quant à celui contre l'hépatite A, les poupons peuvent le recevoir dès 6 mois. Dans le calendrier régulier, le vaccin contre les hépatites A et B est administré en 4e année du primaire au Québec. D'autres vaccins peuvent être recommandés en fonction de la destination.

On peut administrer le Dukoral, pour prévenir la diarrhée du voyageur, aux bambins à partir de 2 ans. «?Il protège à environ 30% seulement, prévient Mme Lyons. Si l'enfant a facilement la diarrhée, cela peut valoir la peine. Mais ce n'est pas évident de le faire boire à un tout-petit. C'est une boisson pétillante et son goût est un peu sucré et salé.?» Sur place, il faut s'assurer que les enfants ne consomment que de l'eau et des jus dans des bouteilles scellées. La nourriture doit être bien cuite et on devrait privilégier les fruits que l'on pèle soi-même.

Les parents devraient aussi se constituer une petite trousse santé pour le voyage, conseillent Mmes Gagnon et Lyons. Voici une courte liste: acétaminophène ou ibuprofène, thermomètre, crème hydratante, crème pour soulager les piqûres d'insectes, crème antibiotique, crème solaire, chasse-moustiques, sels de réhydratation, médicament contre le mal des transports, lingettes humides, pansements et désinfectant.

«?Si on se rend dans une destination plus exotique, comme l'Afrique, on peut aller voir un médecin spécialisé, conseille Mme Gagnon. Il pourra prescrire des médicaments afin que l'on puisse s'autotraiter au besoin. Ce peut être très difficile de trouver les médicaments nécessaires sur place.?»

Enfin, on recommande d'avoir une couverture d'assurance pour les soins de santé d'urgence.

Saviez-vous que?

Les personnes voyageant avec un enfant de moins de 2 ans peuvent apporter dans l'avion des aliments pour bébés, du lait, de la préparation pour nourrissons, de l'eau et du jus dans de petits contenants en quantité raisonnable pour le trajet. Ces articles doivent toutefois être déclarés à l'agent de contrôle, prévient l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer