Les yogis prennent l'air

À Longueuil, le studio Passion yoga et cie propose... (photo fournie par Passion Yoga et cie)

Agrandir

À Longueuil, le studio Passion yoga et cie propose des cours au parc Michel-Chartrand.

photo fournie par Passion Yoga et cie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Boucher

Collaboration spéciale

La Presse

Il n'est plus rare de voir des dizaines de yogis faire des salutations au soleil dans les parcs de Montréal. Bien que la pratique soit tributaire des aléas de la météo, les séances de yoga extérieur - souvent gratuites - se multiplient. À vos tapis !

Le yoga à l'extérieur permet de faire tomber... (Photo André Pichette, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le yoga à l'extérieur permet de faire tomber les préjugés liés à la pratique, estime Sophie Bienvenue, de Passion yoga et cie.

Photo André Pichette, La Presse

Du populaire et traditionnel hatha yoga à la nouvelle vague combinant la pleine conscience, la déclinaison actuelle des formes de yoga est telle qu'on pourrait presque la définir comme personnalisée. Même à l'extérieur, l'offre de séances est diversifiée.

Sur les rives du canal de Lachine, Moksha Yoga Griffintown offre depuis quelques semaines du yoga groove, du yoga pour coureurs et cyclistes, du yoga famille et en duo, et même du hot booty ballet. Chez Pop Spirit, sur le Plateau Mont-Royal, Marie-Ève Bertrand propose des séances au parc Baldwin, où la décontraction est de mise. L'attrait du yoga extérieur découle d'abord de sa formule gratuite ou avec une contribution volontaire de quelques dollars. Seuls accessoires requis : le tapis, une serviette au besoin et la gourde d'eau. « Grâce à l'appui de la Ville de Montréal auprès des arrondissements et le bouche à oreille, le mouvement s'avère de plus en plus fédérateur », se réjouit l'enseignante qui accueille parfois jusqu'à trois générations de yogis, et même des tout-petits.

Pour Sophie Lymburner, présidente et fondatrice de YogaTribes, l'ampleur du yoga extérieur à Montréal n'est qu'à un stade embryonnaire et pourrait même surpasser l'engouement de la pratique en Californie. Déjà en 2010, Mme Lymburner organisait un événement de yoga en plein Vieux-Port. Le 21 juin dernier, Journée internationale du yoga et de la lenteur, la jeune entreprise montréalaise a procédé au lancement de la toute première plateforme collaborative recensant une centaine de rendez-vous de yoga quotidiens.

« Le yoga amène tant de positivisme et permet enfin de se rassembler hors du virtuel. On assiste à une amplification l'été pour l'effet festif, porteur de bonheur, que recherchent les Québécois sur un si court laps de temps. »

- Sophie Lymburner, présidente et fondatrice de YogaTribes

QUELQUES NUAGES...

Le corps professoral de yoga estival s'entend pour louanger le cadre de pratique extérieur du yoga. Toutefois, les caprices de mère Nature et ses variations de pluie et de ciel orageux constituent évidemment un frein absolu.

Du côté de la Fédération francophone de yoga, établie à Sherbrooke, on exprime aussi certaines réticences à l'idée de pratiquer un exercice beaucoup plus exigeant qu'il n'y paraît a priori dans un cadre idyllique. Swami Sai Shivananda, membre à vie du Conseil mondial du yoga, considère le parc comme un espace peu adapté au yoga. Même dangereux, si la surface gazonnée est le moindrement mouillée ou inégale. L'aspect relaxation est loin d'y être garanti, avec les bruits environnants comme les voitures. 

« Il s'avère primordial pour les groupes de plus de 100 personnes d'offrir un cadre sécuritaire de surveillance des postures afin que chacun et chacune maîtrise les mouvements. Et prévoir un coin avec toilettes n'est pas superflu ! »

- Swami Sai Shivananda, président et fondateur de la Fédération francophone de yoga

Ce dernier voit donc le yoga extérieur comme une activité agréable, mais non idéale.

À propos des distractions à prévoir dans les parcs, Sophie Bienvenue, de Passion yoga et cie, y voit une occasion parfaite pour faire preuve d'un contrôle de soi inébranlable. Une façon de créer sa bulle de bien-être par le yoga et de saisir l'occasion de se recentrer encore plus.

Il y a encore beaucoup de mythes sur le yoga, à savoir l'extrême souplesse requise, la clientèle exclusivement féminine ou la clique de jeunes qui s'y adonne. Le yoga au parc permet de faire tomber tous les préjugés, d'y aller ponctuellement, à son rythme, évoque la fondatrice de l'organisme.

POUSSER SON EGO EN SÉCURITÉ

Au coeur du parc Jarry, dans le quartier Villeray, Marie-Hélène Tapin, de Soham Yoga, a trouvé un coin discret, face à l'étang. L'enseignante insiste également sur l'aspect sécuritaire du yoga libre en plein air et observe attentivement les mouvements de son groupe de 40 participants. « Il est primordial, surtout chez les novices, qu'il n'y ait pas le moindre risque de chute », explique-t-elle. Son groupe composé majoritairement de femmes et d'hommes âgés de 25 à 45 ans recherche collectivement l'atteinte du bonheur, ce qu'elle désigne poétiquement comme un « apaisement du feu mental ».

Comme il s'agit d'une pratique centrée sur le moi, il est loin d'être évident de récolter des témoignages de yogis, même dehors. Mais en insistant un brin, quelques rares adeptes confieront y trouver une force vitale pour contrer la vitesse étourdissante de notre société. D'autres y voient une bulle de protection à la moindre émanation de stress. L'écrivaine Isabelle Laflèche a ni plus ni moins métamorphosé sa vie grâce au yoga : « En plus de réduire mon stress et de calmer mon esprit fantasque, il a amélioré mon bien-être. Il m'a aidé à gérer ma maladie chronique, la maladie de Crohn, de diverses façons que je n'aurais pas pu imaginer et m'a permis de propulser ma carrière d'écrivaine. »

Certains feront escale le temps d'une séance d'une heure et demie par curiosité, pour socialiser, avant l'apéro. Une idée louangée par la fondatrice de YogaTribes : « Je remarque la baisse des activités physiques quotidiennes au profit des terrasses durant la saison d'été. Pourquoi ne pas joindre l'utile à l'agréable en demeurant actif au quotidien tout en profitant de l'été ? », conclut la pétillante entrepreneure.

Les séances en plein air de Moksha Yoga... (photo Dana Samuels, fournie par Moksha Yoga) - image 2.0

Agrandir

Les séances en plein air de Moksha Yoga Griffintown permettent d'amasser des fonds pour les plus démunis de Pointe-Saint-Charles.

photo Dana Samuels, fournie par Moksha Yoga

Les séances de Pop Spirit ont lieu après... (photo fournie par Pop Spirit) - image 2.1

Agrandir

Les séances de Pop Spirit ont lieu après la journée de travail.

photo fournie par Pop Spirit

Pour changer de décor

MOKSHA YOGA GRIFFINTOWN

Parc Madeleine-Parent, Sud-Ouest

Le mot d'ordre estival de Moksha Yoga aux amoureux du canal de Lachine est la diversité du yoga. À raison de cinq rendez-vous hebdomadaires, profitez d'une balade à vélo pour longer le rivage, muni de votre tapis magique ! Il y en a pour tous les goûts : en solo, en duo et même en famille, le dimanche matin. Pour 5 $, une formule de votre choix doublée d'un appui aux plus démunis de Pointe-Saint-Charles, par l'entremise de l'initiative Légumes et Fruits de l'organisme Partageons l'espoir/Share the Warmth.

Plusieurs séances par semaine, 5 $ par séance

> Consultez le site web de l'événement

POP SPIRIT

Parc Baldwin, Plateau Mont-Royal

Au parc Baldwin, ramenez votre compteur personnel au mode présent, et oubliez les tracas de la journée grâce à cette formule propice à la décontraction. Selon votre budget, laissez tomber quelques dollars pour une heure de pur apaisement, un Shavasana bien mérité. Un horaire parfait pour profiter des nombreux troquets de l'avenue du Mont-Royal après une séance intensive... ou non, selon l'alignement des chakras.

Tous les lundis de 17 h 30 à 18 h 30, jusqu'au 13 août, contribution volontaire

> Consultez le site web de l'événement 

SOHAM YOGA

Parc Jarry, Villeray

Un groupe secret le long d'un bosquet, au sommet du promontoire face à un espace aquatique avec fontaine : par mal comme cadre yogique ! Faites d'une pierre deux coups en soutenant la Table de concertation en sécurité alimentaire Villeray. Au palmarès Lolë des studios de yoga montréalais à découvrir, Soham Yoga mise sur un contact nature optimal avec le sourire comme moteur de dépassement malgré l'exigence de quelques postures comme la planche. 

Tous les mardis de 18 h à 19 h 30, jusqu'à la fin du mois de septembre, contribution minimum suggérée de 5 $.

> Consultez le site web de l'événement

KINÉSON

Parc La Fontaine, Plateau Mont-Royal

Si vous étiez au parc La Fontaine le 21 juin, vous avez peut-être aperçu un petit groupe de moins de 10 personnes, guidées par une femme charismatique. Animée depuis 20 ans par le kinéson - néologisme combinant mouvements et sons en vibrations - Anne Takahashi a introduit la pratique à Montréal et élabore des séances en tout genre pour ceux et celles ayant foi en la résonance de leur voix pour se recentrer. Une expérience inusitée engendrée par la vibration de voyelles et de leur résonance, à travers la tête et le corps. En trois ateliers de deux heures, le cycle s'axe sur des exercices de respiration, debout et assis. 

Le 4 juillet de 19 h 30 à 21 h 30, contribution minimum suggérée de 15 $

Sessions de trois ateliers : les 11, 18 et 25 juillet, 55 $ à l'avance ou 60 $ sur place

> Consultez le site web de l'événement

PASSION YOGA ET CIE

Parc Michel-Chartrand, Longueuil

Évidemment, le yoga extérieur ne se limite pas à la métropole ! Des séances d'une heure, pour tous et toutes, néophyte ou maître avéré du yoga. Sortez de vos quatre murs, et place à l'espace infini du parc. Le secteur des trois lacs deviendra en un rien de temps le carrefour de la détente à Longueuil. Et pour s'assurer d'être près du centre névralgique, arrivez 15 minutes plus tôt et découvrez avec lenteur l'exceptionnel cadre de paix.

Tous les mardis de 18 h à 19 h, jusqu'au 21 août, coût par séance : 10 $ à l'avance, 15 $ sur place

> Consultez le site web de l'événement

YOGATRIBES

Plusieurs lieux

Précurseur du yoga collectif extérieur, YogaTribes lançait en grand, le 21 juin, la programmation attrayante et glamour de ses activités de yoga. Alliant démocratisation de l'exercice et originalité, l'équipe attend une foule de curieux aujourd'hui à midi dans l'enceinte du Bota Bota, dans le Vieux-Port. Les mélomanes yogis sont également les bienvenus le 2 septembre à la Place des Arts pour une étonnante expérience urbaine. Les petits ont aussi leur cours d'introduction, le 29 juillet, au Théâtre Outremont. Visitez la plateforme Tout le monde yoga pour connaître l'offre de cours, au jour le jour, à Montréal et aux abords.

Plusieurs séances gratuites jusqu'au 21 septembre

> Consultez le site web des événements




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer