«Enwoye dewors, bout d'ciarge!»

«Parce que j'ai de l'autodérision, les gens peuvent... (PHOTO FOURNIE PAR MODUS VIVENDI)

Agrandir

«Parce que j'ai de l'autodérision, les gens peuvent se reconnaître en moi. Il faut dire les vraies choses avec les bons mots, et avec de la brutalité parfois!», dit Geneviève Gagnon, auteure de Cours Toutoune - Y en n'aura pas de miracle.

PHOTO FOURNIE PAR MODUS VIVENDI

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au cours des derniers mois, ses capsules vidéo ont enflammé les médias sociaux. Geneviève Gagnon publie aujourd'hui le livre Cours Toutoune - Y en n'aura pas de miracle. Dans son recueil de 52 chroniques, l'humoriste parle d'une vie saine et active... avec tout le mordant qui a fait sa renommée.

Cours Toutoune - Y en n'aura pas de... (IMAGE FOURNIE PAR L'ÉDITEUR) - image 1.0

Agrandir

Cours Toutoune - Y en n'aura pas de miracle

IMAGE FOURNIE PAR L'ÉDITEUR

Chacune de vos capsules est vue des milliers de fois sur YouTube. Maintenant, vous publiez un livre, quelques mois seulement après votre première vidéo. Comment expliquez-vous ce succès ?

Je ne sais pas ! C'est peut-être parce que, quand je parle de bouger, je le fais avec humour et que je ne me prends pas au sérieux. Parce que j'ai de l'autodérision, les gens peuvent se reconnaître en moi. Il faut dire les vraies choses avec les bons mots, et avec de la brutalité parfois ! Par exemple, je reçois des messages de personnes très douces qui me demandent de leur donner de la motivation. Tu devrais voir la réponse que je donne : « Tu veux que je te donne quoi ? Je ne peux pas t'en donner, ça ne s'injecte pas. Lève-toi et marche ! Arrête de demander à tout le monde de te prendre en mains ! Arrête de mettre ça dans les mains de tout le monde et d'attendre un miracle. Parle-toi ! Tant mieux si ça marche pour certains, mais si tu as besoin d'une béquille, comment tu vas marcher toute seule ? »

Je le sais, parce que j'ai été là. Quand on se dit qu'on a du poids à perdre, on veut faire ça vite. On prend de la poudre [des suppléments alimentaires] et ça marche deux ou trois mois, mais on se déteste encore plus quand on reprend tout ce poids ! Non : il faut se dire qu'il faut qu'on bouge et arrêter de penser que ça va se faire dans notre divan.

On n'est pas obligés d'aller dans un gym qui coûte 300 $. On prend des running shoes et on ouvre la porte !

C'est presque trop simple, non ?

C'est probablement ça. J'ai déjà dit dans une de mes vidéos : « Si t'as pas 30 minutes pour toi, t'es qui, toi ? » C'est vrai : le moment où tu t'assois dans ton salon pour écouter la télévision, il est là, ton 30 minutes. Tu le cherches ? Le v'là, ton temps !

Si tu ne le fais pas, c'est parce que tu ne veux pas. Arrêtons de dire des niaiseries. Je le pense tellement avec mon coeur que c'est pour ça que ça sort de même.

On a beau lire des histoires de vie inspirantes, on ne va souvent rester motivés qu'un certain temps. On fait « ayoye, c'est hot », mais dans le fond, on pense « oublie ça, je ne serai jamais capable ». Je suis née avec une grande combativité, mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde. Par contre, il faut comprendre qu'il n'y a jamais un bon moment pour commencer. Ça me fait capoter quand j'entends « ah, c'est Pâques, je vais attendre après Pâques » ! Parce qu'après ça va être « ah, c'est l'été, avec les barbecues et la sangria... je vais faire ça après »... On va se rendre de même après Noël, à repousser la prise en mains pendant un an ! S'il y a une période pour le faire, c'est quand on pense que ce n'est pas le temps ! Si on le fait là, tout va être facile après.

Et pourquoi un livre ?

Parce qu'on m'a approchée pour le faire. Je me souviens d'avoir dit : « Un livre sur quoi ! ? ! » Je disais : « Qui va acheter ça ? Je ne m'achèterais pas moi-même ! » Alors la personne au téléphone m'a dit : « Ça, c'est notre problème. Pas le tien. » J'y ai pensé, et j'ai décidé d'expliquer les choses comme je les comprenais. J'aimerais que ce que j'écris revienne aux lecteurs quand, par exemple, ils n'ont pas le goût de sortir dehors. J'aimerais ça qu'ils m'entendent leur dire : « Ben voyons ! T'as vraiment pas le temps, là ? » S'ils le lisent avec le sourire et que c'est le fun, mais qu'ensuite ils font un lien avec leur vie... ce serait super !

Comment vivez-vous avec l'influence que vous avez sur votre public ? Est-ce une grosse responsabilité ?

Je vis très bien avec ça, et je ne l'ai pas vu comme une responsabilité. Je n'ai jamais eu comme ambition d'être une motivatrice dans la vie. Oui, ça aide des gens, et je suis la première surprise, mais la boucle se referme parce que ce sont eux qui me motivent lorsqu'ils m'écrivent. Je ne sais pas où ça va m'amener. Je suis consciente que ça peut être éphémère.

J'improvise chaque jour, mais le message est clair, dans mon livre et dans mes capsules vidéo : il faut commencer par bouger, et si tu n'as pas de fun dans ce que tu fais, fais-le pas ! Fais autre chose ! Moi, j'ai décidé de courir, et il faut le dire vite. Je trotte plus que je cours.

J'ai toujours bougé, mais j'ai toujours été grassette aussi. La course, c'est nouveau, par contre. Je portais du 16, et là je suis dans du 12. Et je suis bien dans du 12. Je ne suis pas dans une phase d'amincissement, mais je fais attention, parce que la poutine, pour moi, c'est 2MDB 2ADF : deux minutes dans bouche, deux ans dans les fesses ! (Rires)

L'alimentation prend d'ailleurs une place importante dans votre livre...

L'alimentation va faire en sorte que tout va s'enchaîner. Moi, je veux bien vieillir. [...] Des bonnes choses comme du yogourt, des fruits et des légumes, viarge, c'est pas compliqué ! C'est spécial qu'on doive le dire encore aujourd'hui. Là où j'ai de la misère à prendre le chapeau, c'est qu'on dirait que je suis en train d'expliquer quelque chose de nouveau. Pourtant, plein de spécialistes nous expliquent ça depuis longtemps.

Ce n'est pas une révélation du Tout-Puissant, mais peut-être que c'est dans la façon de le dire. Ça passe mieux quand on ne se prend pas au sérieux, peut-être !

Cours Toutoune - Y en n'aura pas de miracle

Geneviève Gagnon

Éditions Modus Vivendi

24,95 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer