• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > La cigarette électronique loin d'être inoffensive 

La cigarette électronique loin d'être inoffensive

Selon une nouvelle étude, la vapeur produite par... (PHOTO KENZO TRIBOUILLARD, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Selon une nouvelle étude, la vapeur produite par les cigarettes électroniques est loin d'être inoffensive et peut même, en fortes doses, tuer les cellules pulmonaires.

PHOTO KENZO TRIBOUILLARD, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les cigarettes électroniques semblent endommager les voies respiratoires du fumeur, réduire l'efficacité du système immunitaire et stimuler la prolifération des bactéries, préviennent des chercheurs américains.

L'auteure de l'étude, la docteure Laura Crotty Alexander de l'Université de la Californie à San Diego, a déclaré que la vapeur produite par les cigarettes électroniques est loin d'être inoffensive et qu'elle peut même, en fortes doses, tuer les cellules pulmonaires.

Les marqueurs inflammatoires de souris qui avaient respiré cette vapeur une heure chaque jour, cinq jours par semaine pendant un mois, étaient ainsi 10 pour cent plus élevés que chez les souris qui n'y avaient pas été exposées.

Certains de ces changements inflammatoires ressemblent à ceux constatés chez les fumeurs traditionnels, a dit la docteure Crotty Alexander, et d'autres se retrouvent chez les humains atteints du cancer ou de maladies inflammatoires du poumon.

De plus, des bactéries comme le staphylocoque doré exposées à la vapeur des cigarettes électroniques formaient des biofilms plus efficacement, adhéraient et envahissaient les cellules humaines plus facilement et résistaient mieux à la réponse immunitaire.

Toutes les souris exposées au staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SDRM) ont survécu. Le taux de mortalité a été de 25 pour cent chez celles infectées par un SDRM préalablement exposé à la vapeur électronique.

La docteure Crotty Alexander et son équipe avaient récemment démontré qu'un SDRM exposé à la fumée de cigarette résistait aussi mieux au système immunitaire.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le Journal of Molecular Medicine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer