• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Les gens vivent plus vieux, mais aussi plus malades 

Les gens vivent plus vieux, mais aussi plus malades

Le Canada arrive en 10e place au chapitre de... (Photo François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Le Canada arrive en 10e place au chapitre de l'espérance de vie globale, derrière la Corée du Sud.

Photo François Roy, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les humains vivent de plus en plus vieux, même dans la plupart des pays pauvres, mais ils vivent aussi de plus en plus longtemps avec des problèmes de santé.

Une analyse en profondeur des données entourant 306 maladies et blessures dans 188 pays, publiée par le journal médical The Lancet, démontre ainsi que l'espérance de vie globale a augmenté de plus de six ans depuis 1990, mais que la croissance de l'espérance de vie en santé a été freinée par des problèmes comme la maladie cardiaque ischémique, les infections respiratoires et les accidents vasculaires cérébraux.

Les progrès réalisés depuis dix ans face à des maladies comme le sida/VIH et le paludisme - et ceux notés dans des domaines comme la santé maternelle ou la nutrition - ont grandement contribué à améliorer la santé à travers le monde.

L'espérance de vie globale à la naissance pour les deux sexes a bondi de 6,2 ans, mais de seulement 5,4 ans en ce qui concerne l'espérance de vie en santé. L'espérance de vie en santé témoigne des années vécues sans invalidité et des années perdues à la mortalité prématurée, ce qui signifie que les humains endurent maintenant davantage d'années de maladie et d'invalidité.

Les principales causes de perte de santé étaient, en 2013, la maladie cardiaque ischémique, les infections des voies respiratoires inférieures, les accidents vasculaires cérébraux, les maux de dos et les accidents de la route. L'impact d'autres problèmes, comme les maladies diarrhéiques et les complications prénatales, a été grandement amoindri.

Le Canada arrive en 10e place au chapitre de l'espérance de vie globale, avec une espérance de vie de 79,4 ans chez les hommes et de 83,4% chez les femmes. Il s'agit d'une augmentation d'un peu plus de cinq ans pour les premiers et de près de trois ans pour les secondes. L'espérance de vie en santé, pour sa part, a augmenté entre 1990 et 2013 de quatre ans chez les hommes (69,1 ans) et de 2,3 ans chez les femmes (71 ans).

C'est le Japon qui affiche la plus grande longévité, avec une espérance de vie de 80 ans pour les hommes (une augmentation de quatre ans) et de 86,4 ans chez les femmes (en hausse de 4,4 ans). Singapour et Andorre occupent les deuxième et troisième places.

À l'opposé, la situation est dramatique au Lesotho, petit pays entièrement enclavé à l'intérieur de l'Afrique du Sud. Non seulement est-ce l'endroit où l'espérance de vie est la plus faible, à 45,5 ans chez les hommes et 51,1 ans chez les femmes, mais cette espérance de vie a diminué de plus de 11 ans chez les hommes et de près de 15 ans chez les femmes entre 1990 et 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer