Les stars du bien-être

Nos vedettes prennent-elles la place des vrais experts?... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Nos vedettes prennent-elles la place des vrais experts? Gwyneth Paltrow est l'exemple parfait, pense Arnaud Granata, vice-président et directeur des contenus chez Infopresse.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gwyneth Paltrow, Cameron Diaz, Jessica Alba et plus près de nous, Jacynthe René et Marilou sont devenues de véritables vedettes du bien-être. Leurs livres de conseils, de recettes et d'astuces obtiennent un énorme succès. Ces vedettes font ainsi office de spécialistes de l'art de vivre et suscitent l'admiration. Ces nouvelles ambassadrices prennent-elles la place des vrais experts?

Dans notre société où tout s'accélère, nous avons un idéal, celui d'adopter un mode de vie sain. Bien s'alimenter, avoir une jolie silhouette, être bien dans sa peau, faire du sport, c'est ce que de plus en plus de vedettes nous vendent: un style de vie où tout leur réussit. Elles s'appliquent à donner des conseils à notre portée, car après tout, nous sommes responsables de notre bien-être, non?

Le professeur d'anthropologie de l'Université de Montréal Guy Lanoue rappelle que Jane Fonda, dans les années 70, avait réalisé des vidéos d'exercices. Il y va de son analyse sans détour. Pour lui, ce phénomène, c'est l'idéologie néolibérale individualiste dans toute sa splendeur. «Les liens traditionnels à des communautés de référence ou à des autorités institutionnelles se sont affaiblis, il y a une méfiance vis-à-vis des gouvernements et nous sommes désormais responsables de notre propre bien-être, on le voit beaucoup aux États-Unis, un peu moins au Canada.»

On doit désormais se débrouiller, mais il faut pouvoir s'accrocher à quelque chose. «Les gens doivent trouver un substitut et ces conseils, finalement, constituent le grand bon sens commun: mangez moins, faites de l'exercice, ne fumez pas... des conseils très accessibles qui sont légitimés par leur position de vedettes dans la culture populaire, car Cameron Diaz ou Gwyneth Paltrow n'ont pas d'autorités institutionnelles derrière elles», explique l'anthropologue.

Anouk Bélanger, professeure au département de communication sociale et publique de l'UQAM, abonde dans le même sens. «Tout le discours sur le bien-être nous rend responsables de notre corps et de nous-mêmes. C'est une explication évidente de ce phénomène. Si je buvais de bons jus vitaminés, si je ne prenais plus de gluten, je serais comme elles! On ajoute à cela une stratégie de marketing, et on s'aperçoit que la gestion de soi, ça marche! Les vedettes se mettent de l'avant comme étant les ambassadrices de ce mouvement», estime-t-elle.

Au-delà du bon sens, ne sommes-nous pas obsédés par le bien-être? Anouk Bélanger explique que la tendance du bien-être et de l'art de vivre est devenue un incontournable dans notre société. «C'est une priorité alors que, paradoxalement, on est aussi tenté par le bien-être rapide et efficace, la chirurgie plastique, les plats cuisinés, le prêt-à-consommer et la volonté de vivre en accéléré! En même temps, il y a une aspiration manifeste au calme, à la santé, à la beauté et au bien-être. C'est très paradoxal», explique-t-elle.

Dans ces livres, il est souvent question de solutions simples à des problèmes qui sont plus complexes. «La société de consommation s'explique comme étant une entreprise où chacun essaie de se démarquer. Les vedettes ont réussi à briller et on a l'impression que tout est d'une grande simplicité, alors que la quête du succès est plus compliquée que cela», estime Anouk Bélanger.

««La pensée magique, c'est de trouver des solutions rapides et efficaces. Ce n'est pas le reflet de la réalité parce qu'on sait que c'est une discipline de fer parfois pour ces vedettes de rester en forme, et elles n'en parlent pas toujours, loin de là!» - Anouk Bélanger»


Jacynthe Renée... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Jacynthe Renée

Photo Robert Skinner, La Presse

Nos vedettes prennent-elles la place des vrais experts? Gwyneth Paltrow est l'exemple parfait, pense Arnaud Granata, vice-président et directeur des contenus chez Infopresse. «Avant, les vedettes étaient des porte-parole de produits, maintenant elles ont leur propre marque et s'imposent comme des expertes du bien-être. Pour les médias, Gwyneth Paltrow est une personnalité aimée et connue, contrairement à un nutritionniste, qui a un travail d'éducation à faire. Son message est simple et pour les médias, c'est du bonbon», dit-il.

Anouk Bélanger rappelle que dans les études sur la présence d'experts dans les médias, il est souvent question du fait que si les gens ne les connaissent pas, la recette ou le conseil qu'ils donneront ne fonctionnera pas, ou en tout cas, moins bien. «Comme s'il existait un degré d'efficacité associé à la personne qui nous donne des conseils. On a aussi davantage tendance à croire quelqu'un de célèbre et qui a du succès, parce que c'est un gage de réussite.»

Marilou, de Trois fois par jour.... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK) - image 4.0

Agrandir

Marilou, de Trois fois par jour.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Leur ressembler à tout prix

Est-ce illusoire de vouloir ressembler à Gwyneth Paltrow ou à Jessica Alba? En apparence, elles jonglent avec la carrière et la famille, se posent des questions sur leur alimentation, souhaitent avoir une vie équilibrée, à la seule différence qu'elles n'ont pas de contraintes.

«Il y a ce phénomène d'identification qui est très fort, explique Arnaud Granata, vice-président et directeur des contenus chez Infopresse. On veut leur ressembler. C'est un peu comme les livres de cuisine où finalement, ce qu'on veut, ce ne sont pas les recettes de la vedette, mais plus le mode de vie auquel elle adhère. Le succès du livre de Marilou, c'est parce qu'on aime son univers et son style de vie et c'est ça qu'on achète, plus que les recettes!», estime-t-il.

On achète ces livres parce qu'on a l'impression d'entrer dans leur univers et d'avoir le même mode de vie, voire d'être proche d'elles en préparant du quinoa, des lentilles et légumes verts... «Tout est dans l'image et c'est illusoire de penser qu'on va lui ressembler, on achète une part de rêve.»

Anouk Bélanger, professeure au département de communication sociale et publique de l'UQAM, estime que depuis les débuts d'Hollywood, on s'intéresse à la vie des vedettes. «On a toujours voulu connaître les recettes de leur succès et on s'informait dans les journaux. Le mythe de la grande vedette, il n'y a encore pas si longtemps, était de rester dans le mystère, de ne pas avoir accès à ses secrets, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui où on les voit, comme nous, en souliers de tennis et en survêtement, les cheveux défaits et même dans des téléréalités...», précise la professeure.

La poursuite du bonheur

Il y a l'art de vivre, le bien-être, mais on va au-delà. Le phénomène s'étend à l'amour et au bonheur global même. «Tout est lié à la société de consommation et au petit cocon familial, comme Patricia Paquin ou Gwyneth Paltrow, explique Anouk Bélanger. Il y a un idéal qui dépasse celui du corps et de la santé, c'est celui du bonheur et de la volonté d'être avant tout épanouie.»

Pour Arnaud Granata, il n'y a pas de doute. «En tant que consommateur, on achète de moins en moins de produits pour ce qu'ils sont, mais bien pour ce qu'ils projettent et qui permet de nous identifier. Quand on regarde la pub aujourd'hui, de moins en moins de publicités parlent du produit lui-même, on parle plutôt d'un univers de valeurs et d'un style de vie. Que ce soit Dove qui vend la beauté au naturel et diversifiée ou Always qui fait des publicités féministes. Ce qu'on achète, c'est un idéal, et le produit arrive en second plan», conclut-il.

Livres de vedettes

GWYNETH PALTROW

Mon carnet de recettes pour ma famille et mes amis

Éditions Marabout

Un livre décrit ainsi: «Tout est bon, recettes faciles, bios et délicieuses pour être belle et se sentir bien durablement.»

Son site goop.com lui permet de faire partager toutes ses recettes et bonnes adresses. On lui reproche parfois ses goûts de luxe et ses trucs hors de prix! La mort de son père (d'un cancer) lui a fait réaliser à quel point bien s'alimenter peut tout changer dans une vie. Elle devient donc quasi obsessionnelle dans ses conseils: terminé le gluten, le gras, le sucre, le café, les pommes de terre et la viande.

Boire tous les matins de l'eau citronnée, c'est un des secrets de sa vie saine, tout comme manger des avocats, bleuets, noix, épinards et faire attention à tous les ingrédients qu'on utilise.

JACYNTHE RENÉ

Respirer le bonheur

Éditions Publistar

Vive la détox gourmande

Éditions Trécarré

Elle a son site jmagazine.ca où elle fait partager ses trouvailles, recettes et astuces pour toute la famille pour un mode de vie plus harmonieux.

Jacynthe René propose un mode de vie sain, plus près de la nature, une alimentation basée sur des produits frais et locaux, sans gluten, pour que tout le monde se porte mieux. Au rayon beauté, elle vend son sérum 100% naturel, son huile nettoyante et autres pour toujours plus de bienfaits et une vie équilibrée.

MARILOU

Trois fois par jour

Éditions Cardinal

La jeune Marilou (et son mari Alexandre Champagne) a un succès fulgurant avec son livre et son site troisfoisparjour.com. Ses recettes sont très simples, saines et accessibles, et le couple qu'elle forme avec Alexandre Champagne est attachant, tout comme leurs vidéos de recettes qu'ils réalisent dans leur cuisine. Marilou met de l'avant des menus santé, mais il y en a pour tous les goûts: salades, quiches, poissons, viandes, sandwichs, de jolis desserts comme une tarte au chocolat et poires, le tout à faire dans le plaisir!

CAMERON DIAZ

Le Body Book

Éditions Marabout

Pour Cameron Diaz, «apprendre à s'occuper de votre corps est l'une des choses les plus importantes que vous puissiez faire». À travers ses expériences, elle donne quelques conseils pour mieux prendre soin de soi-même et de son corps. C'est pour cette raison qu'elle a écrit ce livre, parce que nutrition, forme, conscience de soi et discipline sont de puissants outils. Parmi ses trucs ultrasimples, boire deux litres d'eau par jour, bien dormir et faire du sport nous permettra d'être totalement resplendissantes.

JESSICA ALBA

La vie tout simplement - Mon guide pour un quotidien authentique

Éditions Marabout

Allier l'utile à l'agréable pour une vie plus saine et sereine, c'est ce que propose Jessica Alba qui a décidé, après la naissance de sa première fille, de modifier son mode de vie. Elle a commencé par avoir une alimentation simple et saine. Des produits bios et locaux qui rythment les saisons, des fruits et légumes à la tonne, de belles salades, de la viande bio (non, dit-elle, je ne suis pas végétarienne!), et elle limite les jus de fruits. Elle donne aussi de nombreux conseils et astuces mode et beauté, pour la décoration de la maison, pour les enfants et les loisirs créatifs. Jessica Alba a créé The Honest Company, qui a pour mission d'encourager les consommateurs à utiliser des produits écologiques pour toute la famille, produits qui sont proposés sur le site et qui fracassent des records de ventes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer